Biographie

Peter Bowen est né en 1945 (et non 1939, comme l'indique la notice de la BNF)à Edmonton dans la province canadienne d'Alberta. Il choisit très tôt de suivre des études littéraires à l'Université de Carleton, dont il est diplômé en 1961 (mais quel diplôme, on l'ignore !) et il complète ce cursus par un Doctorat en Philosophie qu'il obtient en 1969 à l'Université d'Oxford.

L'appel de la nature et des vastes étendues le pousse à s'installer rapidement dans le Montana, à la frontière canadienne, où il vit toujours aujourd'hui. Il devient alors cow-boy, guide de chasse et de pêche, chanteur de folk à l'occasion, puis poète, essayiste et romancier. Il vit aujourd'hui de sa plume mais ne dédaigne pas jouer de la musique de temps à autre.

Il écrit des chroniques humoristiques, des essais centrés principalement sur la région de l'Ouest américain, mais aussi sur des sports sanguinaires, comme dans "Coyote Jack", puis se spécialise dans les romans historiques avec une série picaresque, "Yellowstone Kelly". (De ces écrits, je n'ai malheureusement rien trouvé quant à l'éditeur, ou la date de publication, rien de rien... sur aucun site ?!).

Il apparaît donc que que Peter Bowen n'est connu, en France, que pour ses romans policiers, un genre auquel il s'essaie avec la publication en 1994 de "Coyote wind", La montagne blessée, dans lequel l'auteur crée le personnage de Gabriel Du Pré, qui revient au fil de 13 romans parus entre 1994 et 2006 aux États-Unis, (le dernier paru étant "Nails"). Une série qui obtient d'emblée un véritable succès, grâce au héros, bien sûr, mais aussi à la région dans laquelle Peter Bowen a choisi de le faire vivre, et nul ne s'étonnera du choix de l'auteur, cette région du Nord-Ouest qu'il affectionne particulièrement. Les paysages décrits, les hommes qui y vivent sont décrits avec une grande authenticité et beaucoup de poésie.   

(Je me dois de signaler ici, que la région du Montana abrite nombre d'écrivains célèbres, vivant pour la plupart à Missoula et regroupés sous l'appellation, "les écrivains du Montana", ecrivainsmontana. )

Revenons à Gabriel Du Pré, un métis du Manitoba, un sang-mêlé, descendant d'Indiens et de colons français, un grand peuple selon l'auteur, «... un peuple magnifique, mal connu, voire ignoré de beaucoup d'Américains... ». De par sa profession de surveillant de bétail, qui consiste à vérifier les tatouages des élevages de la région, Gabriel Du Pré (Peter Bowen...) nous fait parcourir le Nord-Ouest rural. Du Pré est lui-même propriétaire d'un ranch, veuf, père de deux grandes filles; il a retrouvé l'amour dans la personne de Madelaine, et compte quelques bons amis dont, Benetsee, un vieux sorcier indien, un peu...alcoolique et très mystique et un jeune homme riche, un peu... alcoolique, Bart.  Ajoutons à ce portrait, que Gabriel est catholique (de par ses ancêtres) mais... un bon vivant, musicien violoniste quand son travail lui en laisse le temps, et quand le shérif du village de Toussaint, dépassé par certaines enquêtes ne lui demande pas son aide, ce qui finalement revient assez souvent, puisque c'est bien là l'originalité de notre héros qui dès le premier roman s'est avéré  être un fin limier et d'une aide efficace dans la résolution d'une énigme concernant la découverte de trois corps dans un accident d'avion, aidé en cela de son amie Madelaine, de Benetsee et Bart...

Peter Bowen a réuni dans cette série tous les ingrédients qui en font le succès: d'abord l'énergie dans l'écriture, pas forcément dans les dialogues, mais dans les descriptions des paysages traversés, des ranchs, des hommes, de la petite ville de Toussaint, puis l'humour et la joie de vivre qui sont omniprésents, malgré des affaires criminelles peu banales pour cette région qu'on croirait plutôt tranquille ; bref, il réussit à faire en sorte que le lecteur s'évade dans l'univers de Gabriel Du Pré et le suive pas à pas dans ses pérégrinations.

L'auteur écrit un roman avec Gabriel Du Pré au rythme de un par an depuis 1994, il écrit vite, très vite, capable, (dit-on ?) d'écrire 5 000 à 10 000 mots dans une journée où qu'il se trouve, et met donc peu de temps à boucler un roman. Certains critiques laissent entendre d'ailleurs que les derniers romans de la série en souffriraient ?!

Pour nous Français,  difficile d'en juger, car seuls les cinq premiers titres ont été publiés aux Éditions 10/18 avec La maison du coyote, ("Specimen song", 1995 ) et Le pas du loup, ("Wolf, no wolf", 1996), tous les deux en 2002, puis La montagne blessée ("Coyote wind", 1994) en 2003, le dernier titre paru étant La terre écorchée ("Thunder horse", 1998) en 2006. Nous vous en donnons un aperçu dans les résumés ci-après... et, pour ceux qui auraient déjà lu ces romans de Bowen, rien ne les empêchent de laisser un commentaire,... le lecteur reste bien le premier à juger du talent d'un auteur, jugement très relatif, j'en conviens, mais qui a plus de poids que celui de chroniqueurs attachés à telle ou telle revue spécialisée...Pour avoir lu trois de ces ouvrages en français, j'attends les traductions suivantes avec grande impatience... ce qui laisse supposer que j'ai beaucoup aimé l'écriture de Peter Bowen.   

 

# En 2015, après 9 longues années, un 14 ème opus dans la série Gabriel Du Pré, "Bitter Creek" est publié au U.S.A.

(Sources: Wikipedia / fantasticfiction. /peterbowenmt. )

 Elleon (Mise à jour 04/2015)

~~~

Résumés

Série Gabriel Du Pré

  1. La maison du coyote (Éd. 10/18 - 2002)
  2. La montagne blessée (Éd. 10/18 - 2003)
  3. La terre écorchée (Éd. 10/18 - 2006)
  4. Le pas du loup (Éd. 10/18 - 2002)
  5. L'odeur de la mort (Éd. 10/18 - 2004)

Bonne lecture