Biographie

Larry Beinhart est né en 1947, il se fait connaître comme écrivain de romans policiers dès 1986, aux États-Unis, avec "No one rides for free", premier titre d'une série mettant en scène Tony Casella, détective privé qui allie l'humour et la sagacité. Il reçoit un "Edgar Award" du meilleur premier roman policier en 1987, et livre encore en 1988 "You get what you pay for" puis "Foreign Exchange" en 1991: cette série reste inédite en France à ce jour.

C'est avec Reality show que nous le découvrons en langue française, un thriller politique publié en 1993, "American hero", qui se voit  adapté au cinéma sous le titre: "Wag the dog" avec Dustin Hoffman et Robert de Niro, en version française: "Des hommes d'influence". Larry Beinhart s'y attaque aux milieux politiques principalement et à toutes les instances médiatiques, milieux qu'il connaît plutôt bien...

Au total, l'auteur américain, qui vit à Woodstock avec sa famille, a écrit trois romans policiers et trois thrillers politico-satiriques, puis une "méthode":"To write a mystery", livre qui est le résultat d'une formation à l'Université d'Oxford en Angleterre, où Larry Beinhart a passé deux années pour étudier "l'art et la manière" d'écrire des fictions policières et des romans à suspense. Là-bas, il s'est vu consacré membre de la "Confrérie des Amis de Chandler", la très honorable association "Raymond Chandler Fulbright Fellow".

À l'origine, Larry Beinhart est journaliste, spécialisé dans la politique, il écrit pour divers journaux, "Newsday", "L.A Times", "The international Herald Tribune", "The Esquire" et "Woodstock Times", etc.  À sa casquette de journaliste, il ajoute celle de producteur de télévision, il produit des spots publicitaires et est le co-animateur et l'un des créateurs d'une émission bimensuelle "In your face", où les débats politiques alternent avec la musique et la comédie, diffusée par satellite sur "Free Speech T.V ".

Les médias, Larry Beinhart les connaît bien, la politique aussi (il a été conseiller politique pendant quelques années), autant de raisons d'écrire sur ces sujets et il est loin de faire dans le "politiquement correct". Ce qui ne l'a pas empêché de recevoir nombre de récompenses: un "Edgar Award" pour son premier livre, un "Gold Dagger", une médaille d'or au festival du film de "Virgin Islands" et deux "Emmy Awards" à Miami.

En France, il est lauréat du "Grand Prix de Littérature policière" en 2006 pour Le bibliothécaire ("The librarian" - 2004), deuxième ouvrage de l'auteur traduit en français, presque dix ans après Reality show, toujours chez Gallimard et, tout comme le premier, il va être adapté au cinéma.

Son dernier roman intitulé "Salvation Boulevard", écrit en 2008, est traduit chez Gallimard en 2010 sous le titre L’Évangile du billet vert: l'histoire de Carl Vanderveer, un ex-policier alcoolique sauvé par la religion, qui, à la demande d’un ami, enquête sur le meurtre d’un professeur athée par un étudiant américain d’origine iranienne, et ce malgré les réticences de sa femme et de son église. Il offre surtout l’occasion à l'auteur d’écrire sur la communauté évangélique américaine, le fanatisme religieux de ses membres et le business juteux qui en découle. Ce troisième roman est également adapté au cinéma, sous le titre "Salvation Boulevard", une comédie réalisée par George Ratliff, avec Pierce Brosnan dans le rôle principal.

(Sources: Wikipedia /fantasticfiction. )

Elleon (Mise à jour 02/2015)

~~~

Résumés

  1. L'Évangile du billet vert (Éd. Gallimard - 2010)
  2. Le bibliothécaire (Éd. Gallimard - 2007) etoile
  3. Reality show (Éd. Gallimard - 1995)

Bonne lecture