Biographie

Stephen Booth est né en 1952 à Burnley dans le Lancashire en Angleterre, une région à laquelle il reste profondément attaché. Il passe son enfance sur la côte de Blackpool, où il commence à écrire des histoires dès qu'il est en mesure d'en lire et achève son premier "roman" à l'âge de 13 ans. Par ailleurs, au collège, il se "lance" dans le journalisme en assurant la rédaction du journal de l'école, une autre opportunité pour passer du temps à écrire. Les études suivies à l'Université d'État de Birmingham l'amènent à l'enseignement dans la ville de Manchester, mais Stephen Booth se rend vite compte qu'il n'est pas fait pour ça et il bifurque vers le journalisme et, ce faisant, l'écriture...

Sa carrière de journaliste professionnel commence en 1974 dans un petit journal à Cheshire, pour lequel il assure la chronique Rugby puis travaille comme rédacteur-adjoint au "Daily Express" et au "Guardian". Il continue avec de courts passages dans des journaux locaux, dans le Yorkshire, Derbyshire, Nottinghamshire, est éditeur pour le "Farming Guardian Magazine", occupe le poste de secrétaire régional de la "British Guild of Editors", puis écrit des chroniques et des reportages en free-lance pour des journaux nationaux, assurant  la rubrique sportive, et aussi  pour des stations de radio locales.

Pendant toutes ces années consacrées au journalisme (25 ans au total) il écrit, fait des reportages photos pour nombre de magazines plus spécialisés, "Scottish Memories", "Countrylovers Magazine", "Cat World" et "Canal and riverboat", autant d'occasions pour accumuler des tonnes de documentation qui pourront lui servir dans sa carrière future d'écrivain, carrière qui commence doucement avec une nouvelle pour la BBC, puis la présentation d'un livre non publié, "The only dead thing" à un concours  dont il remporte le "Lichtfield Prize", un chèque de 5000 £, et, se voit retenu sur la liste des candidats en compétition pour la remise d'un "Dagger for new writers".

En 2000, son premier roman policier, Black dog est publié, dans lequel il crée deux personnages récurrents, Ben Cooper et Diane Fry, deux jeunes flics aux caractères très différents: l'une, Diane Fry, arrive de la ville, sportive, vigoureuse, pragmatique et ambitieuse, déteste le monde rural mais cache des blessures profondes, l'autre, Ben Cooper est un enfant du pays, à l'aise dans sa campagne qu'il connaît comme sa poche, parmi les autochtones dont il connaît tout aussi bien les "us et coutumes" et sait s'y adapter à des fins d'enquête, il traîne lui aussi son lot de blessures: un père policier, un héros mort au champ d'honneur, qui lui semble difficile d'égaler. Ce premier roman remporte un succès phénoménal, le "London Evening Standard" le classe parmi les six premiers meilleurs romans policiers, le seul écrit par un auteur britannique. Publié aux États-Unis, il remporte le "Barry Award" du meilleur roman policier britannique et se retrouve parmi les candidats retenus pour un "Anthony Award". Le second  volet de la série, "Dancing with the virgins" est publié en 2001, avec les mêmes effets, plusieurs nominations et un second "Barry Award" aux États-Unis.

Stephen Booth abandonne alors définitivement le journalisme pour ne plus se consacrer qu'à l'écriture, sa série "Ben Cooper et Diane Fry" compte en 2007, huit titres, qui à chaque publication se trouvent parmi les finalistes de nombreux prix célèbres; le personnage de Ben Cooper et ses exploits dans le troisième roman, "Blood on the tongue", se retrouve sur la liste des nommés pour le "Sherlock Award for the best detective" créé par un auteur britannique. Outre les personnages, la région dans laquelle se déroule l'action est à elle seule une héroïne, "Peak District", situé au coeur de l'Angleterre, un parc national avec ses paysages magnifiques, une atmosphère si particulière, des lieux propices à des intrigues et des enquêtes criminelles...

Outre sa passion de l'écriture, Stephen Booth qui vit avec son épouse dans une vieille maison de style Géorgien, près de Retford  dans le Nottinghamshire (le pays de Robin des Bois), s'est pris de passion pour une race de chèvres en voie de disparition et oeuvre pour sa sauvegarde, il s'implique dans de nombreuses associations et autres manifestations, assure la présidence actuelle de la "Toggenburg Breeders Society" (Association d'éleveurs de chèvres). Mais l'auteur parcourt  aussi le monde pour faire connaître la Littérature anglaise lors de conférences, festivals internationaux et ajoute à ses passions, l'histoire de sa région, qu'il met en évidence sur un site web, entièrement consacré à l'héritage historique de Nottinghamshire. (Il est aussi l'artisan du site web consacré à l'auteur Stephen Booth,  but in english of course !). Parmi toutes ces occupations, s'il en est une qu'il préfère par-dessus tout, c'est bien l'écriture, et rien ne vaut la douceur du foyer pour trouver l'inspiration.

Les romans de Stephen Booth sont publiés très rapidement, voire simultanément aux États-Unis, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande, puis les droits de traduction sont vendus à 15 pays.  En France, les Éditions Du Masque publient le premier volet des enquêtes de Ben Cooper et Diane Fry en 2001, Black dog, suivi de Peak Park en 2002 et L'aigle sanglant en 2003, et...  plus rien! Alors qu'en Allemagne (sources krimi-couch.) les publications suivent leur rythme normal, et au Royaume Uni, le quinzième opus "The murder road" est annoncé pour 2015.

(Sources Wikipedia / fantasticfiction. /stephen-booth. )

Un avis sur cette série: action-suspense.

Elleon (Mise à jour 04/2015)

~~~

Résumés

Série Ben Cooper et Diane Fry

  1. Black dog (Éd. Du Masque - 2001)
  2. L'aigle sanglant (Éd. Du Masque - 2003)
  3. Peak Park (Éd. Du Masque - 2002)

Bonne lecture