de Virginie Brac

double_peine

« C'est pour toi, Véra. Prise d'otages dans le quartier des femmes de Fleury-Mérogis. Ils t'attendent. »

Le ton de Sheila, au bout du fil, est sans appel. Véra n'est pas de garde, elle se rendait à une soirée mondaine, aucune importance ! On a besoin d'un psychiatre d'urgence, elle se rend donc à la prison.

Sur place, l'atmosphère est lourde, tendue: une détenue s'est enfermée avec une surveillante et le bébé d'une codétenue. Véra s'aperçoit vite que la surveillante est déjà morte, parvient à calmer la forcenée et sauve l'enfant. Elle apprend alors que Giselle Leguerche avait purgé sa peine de dix ans pour un premier meurtre et devait sortir la semaine suivante.

Alors pourquoi ce geste ?  A-t-elle eu peur de quelqu'un à l'extérieur de la prison ?  Pourquoi clame-t-elle qu'on a tué son fils alors qu'elle n'a jamais eu d'enfant ?

Chargée de l'expertise psychiatrique de la meurtrière, elle mène son enquête. 

Commence alors un jeu de piste saisissant où elle comprend que le linge sale ne se lave pas qu'en famille et que le principal ennemi, c'est l'emprise du secret...

Éditions FLEUVE NOIR

-

etoileGrand Prix de Littérature policière (2004)