Biographie

Xavier-Marie Bonnot est né en 1962 à Marseille où il passe les trente premières années de sa vie. Son enfance se déroule comme celle de ses petits camarades avec lesquels, certains après-midi de printemps, il fait l'école buissonnière pour aller plonger dans les calanques. C'est lors d'une de ces pêches aventureuses qu'il fait la connaissance de l'inventeur de la grotte qui porte son nom, Henri Cosquer, celui-ci sauvant le jeune Xavier-Marie de la noyade. Des souvenirs qui deviendront source d'inspiration quelques trente années plus tard quand il décidera d'écrire un roman...

À ces après-midis vagabondes s'ajoute le goût immodéré et le talent particulier de son père pour inventer des histoires de détectives: tous les soirs (sauf quand le jeune garçon est puni), le père de Xavier-Marie lui raconte une histoire policière dont il imagine les "épisodes" en les racontant, comme pour un feuilleton...

Xavier-Marie Bonnot, passionné d'Histoire, entreprend des études dans cette spécialité, il passe son Doctorat, y ajoute la Sociologie et poursuit avec un Master de Littérature Française. Il suit une formation de reporter-journaliste qui l'amène tout naturellement (?) à la réalisation de films documentaires dans divers domaines. Il va sillonner le monde pour rapporter dans ses bagages des images qui deviennent des films, présentés dans plusieurs festivals et pour certains, récompensés. Citons entre autres films "docu", "Les prêtres pédophiles" pour Arte, "Les hommes de l'anti-gang" pour TF1, "The french Connection" pour Universal, "Vietnam, the day of independance", "Juin, une histoire de Belfast" et bien d'autres qui lui ont permis de "visiter" Israël, l'Égypte, le Chili, le Brésil, les États-Unis, l'Irlande du Nord... Il produit aussi des films documentaires destinés à l'information sur et pour quelques institutions nationales comme "La Cour des Comptes", "Electricité de France", "Le Ministère de l'Agriculture", etc...

Lui vient alors l'idée d'écrire un livre. Il y pense pendant quelque temps avant de se lancer, finit par choisir le polar, souvenir des histoires racontées par son père dans son enfance, sans doute, et, selon ses termes, « un bon polar est un livre qui vous tient en haleine, d'un bout à l'autre... » (entretien avec René Barone pour BIBLIOPOCHE.).

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, alors que Xavier-Marie Bonnot s'est établi depuis 1992 à Paris, où il vit toujours avec sa famille, il situe l'action de ses romans à Marseille, et qui plus est, dans les Calanques, d'où un sens du détail et une connaissance parfaite du terrain dont l'auteur fait montre dans ce premier livre. Il se défend bien de faire du polar "marseillais", bien que ce soient les Éditions de L'Écailler du Sud qui font paraître La première empreinte en 2002, un roman policier, dans lequel l'auteur imagine une intrigue dans l'Histoire de sa région natale, ou plutôt la Préhistoire, évitant ainsi de tomber dans le piège du polar "aïoli", avec les expressions typiques et le folklore qui le caractérisent. Pour La première empreinte, Xavier-Marie Bonnot se voit récompensé par "Le Prix Rompol", décerné par les lecteurs de polars sur Internet et le "Prix du Polar de la ville de Marseille".

Dans ce tout premier roman, l'auteur crée un personnage dont la personnalité fait pour beaucoup dans le succès du livre Le Commandant Michel de Palma, dit Le Baron, un flic atypique, passionné d'opéra et profondément humaniste que l'on retrouve dans le second roman La bête du marais, paru en 2004 chez le même éditeur, dans lequel l'auteur nous emmène dans une Provence profonde, dans une histoire aux frontières du surnaturel... Puis le troisième volet des aventures du Baron, La voix du loup, en 2006, plonge notre policier dans les affres de l'erreur judiciaire, sujet que l'auteur a déjà eu l'occasion de traiter dans un documentaire, inspiré d'un fait divers qui a marqué toute une époque et par là, notre Histoire, qui restera dans les annales de la Justice à tout jamais, d'abord pour les multiples rebondissements que connaît "l'Affaire", puis un tournant dans l'histoire de la Justice française avec la suppression de la peine de mort.

Aujourd'hui, Xavier-Marie Bonnot voit ses livres traduits en italien, en allemand, en anglais, preuve d'un succès mérité, grâce à trois romans bien différents, mais où le "noir" est bien synonyme de polar, et dans lesquels on ne peut que s'incliner devant le talent du documentaliste, le réalisme de l'écriture et la passion qui anime notre héros Le Baron, à moins que ce ne soit celle d'un gamin marseillais "baigné" dans des histoires de détective... L'auteur, qui s'est remis à lire des romans policiers depuis qu'il en écrit, cite volontiers ceux qui, pour lui, sont les maîtres dans le genre, à savoir Irish, Simenon,Chandler, Goodis, Chester Himes... puis Ellroy, Hillerman, Mankell et les autres... (un bon panel, que nous ne contesterons pas!)

(Sources Wikipedia / éditeurs)

Elleon (Mise à jour 04/2015)

~~~

holmes

Elleon a retenu...

Entretien entre Xavier-Marie Bonnot et René Barone

lire la suite »»»

~~~

Résumés

  1. La Dame de Pierre (Éd. Belfond - 2015)star
  2. La vallée des ombres (Éd. Belfond - 2016)

~

Série Commandant de Palma, alias le Baron

  1. La bête du marais (Éd. L'Écailler du Sud - 2004)
  2. La première empreinte (Éd. L'Écailler du Sud - 2002) star
  3. La voix du loup (Éd. L'Écailler du Sud - 2006)
  4. Le Pays oublié du temps (Éd. Actes Sud - 2011)star
  5. Les âmes sans nom (Éd. Belfond - 2009)
  6. Premier Homme (Éd. Actes Sud - 2013)star

~

Autre titre

  • Le sang des nègres

Bonne lecture