Biographie

Jean-Jacques Busino est né en 1965, à Genève, d'un père sociologue et d'une mère historienne d'art. La passion des livres entraîne le jeune Jean-Jacques, pendant une partie de son enfance, dans les rayons des bibliothèques, puis à partir de 15 ans, la passion des livres se mue tout naturellement en celle de l'écriture. Il vit toute cette période dans un monde imaginaire, des contes de voyages, au détriment de ses études pour lesquelles il montre un profond détachement qui l'amène au sommet de la médiocrité. Dès qu'il le peut, il quitte le circuit scolaire et entre dans la vie active, il exerce quelques petits boulots, serveur dans une pizzeria, réparateur de bateaux(?) puis, sa carrure et son regard sombre (ses origines italiennes!) font de lui un candidat idéal pour occuper un poste d'animateur auprès d'enfants dits "différents", dans un centre aéré.

Passionné de musique, Jean-Jacques Busino ouvre, à 20 ans, un magasin de disques, monte un studio d'enregistrement  et va jusqu'à créer sa propre maison de production, spécialisée dans la musique classique. (On murmure qu'il aurait même enregistré un disque, son instrument de prédilection : la guitare basse .?.?.?).  Il trouve toujours du temps pour écrire, "pour ne pas devenir fou", des romans, des nouvelles, des chansons (?) et des livres pour enfants et adolescents qu'il continue à côtoyer régulièrement, et dont il connaît bien les maux. Les jeunes vont d'ailleurs récompenser l'auteur de Un sac de noeuds, paru chez Flammarion en 1999, avec "Le Prix des lycéens français".

Jean-Jacques Busino écrit aussi des romans noirs pour les adultes. En 1994, les Éditions Payot publient son premier roman, Un café, une cigarette; s'ensuivent quatre autres romans entre 1994 et 2000 aux mêmes éditions. Les Éditions Baleine lui demande d'écrire un roman pour la collection du Poulpe et dès 1999, c'est chose faite avec Au nom du piètre qui a l'essieu. Depuis 2000, il semble que Jean-Jacques Busino préfère se consacrer à la jeunesse, il anime des ateliers d'écriture, "l'Atelier Bataille", entre autres, par le biais duquel, il écrit en collaboration avec des enfants québécois, le résultat donne Chicoutimi, édité chez Flammarion en 2002.

Quatre romans pour la jeunesse sont connus dans sa bibliographie, une vingtaine de nouvelles, dont certaines éditées dans des anthologies, comme "Naples" par exemple, dont il est co-auteur avec Cesare Battisti, Carlo Lucarelli, Jean-Bernard Pouy et Tito Topin, une série de cinq histoires, toutes plus noires les unes que les autres, qui se déroulent dans la ville mythique, le livre est publié en 1999 par Eden Productions.

Jean-Jacques Busino s'est installé depuis 1990 à Versoix, près de Genève, avec sa famille, ville dans laquelle il s'investit beaucoup, d'abord dans ses ateliers d'écriture, puis en tant que conseiller municipal depuis 2007, oeuvrant au développement économique et culturel de sa commune. En 2006, il s'implique dans l'organisation du festival "Ciné-Plage", un mariage de musique-cinéma-photographies, il va jusqu'à écrire quelques textes, "du pur Busino" pour un groupe de musiciens, les  "Daddy's Arms". (Mes sources n'indiquent pas si Jean-Jacques était à la basse...) 

Jean-Jacques Busino qui affiche profession: écrivain, est sans doute très occupé par ses multiples "passions", mais ses lecteurs adultes se sentent quelque peu frustrés depuis la parution du Théorème de l'autre en 2000, le dernier roman édité chez Payot...l'explication de cette longue absence, l'auteur la confie dans son dernier roman Cancer du Capricorne qui paraît en janvier 2010

(Sources: Wikipedia / blogs.mediapart. )

Elleon (Mise à jour 04/2014)

~~~

Résumés

  1. Au nom du piètre qui a l'essieu (Éd. Baleine - 1999)
  2. Cancer du Capricorne (Éd. Rivages - 2010)
  3. Dieu a tort (Éd. Rivages - 1996)
  4. La dette du diable (Éd. Rivages - 1998)
  5. Le bal des capons (Éd. Rivages - 1997)
  6. Le théorème de l'autre (Éd. Rivages - 2000)
  7. Un café, une cigarette (Éd. Rivages - 1994)

~

Romans jeunesse

  1. Chicoutimi (Éd. Flammarion - 2002)
  2. Sac de noeuds (Éd. Flammarion - 1999)

Bonne lecture