1914 - 2010

Biographie

Auteur de nombreux romans policiers et de littérature, Pierre Basson a obtenu le "Grand Prix Populiste", le "Grand Prix mondial de la Nouvelle", "Le Grand Prix de Littérature policière".

holmes

Lire le commentaire d'Elleon

~

Des éléments nouveaux dénichés sur "La Gazette de Rontalon" (N°38, Février 2005) permettent aujourd'hui de connaître un peu mieux l'auteur Pierre Basson.

Il est né en 1914 à St-Chamond d'un père originaire des Monts du Lyonnais... Son itinéraire est peu commun. Passionné d'écriture, il publie un premier recueil de poèmes, " Deux liards de lune" en 1936, mais il doit obéir aux dures lois de la vie: le service militaire, et, comme il craint de s' y ennuyer, il décide de s'engager et se retrouve pendant deux ans en Côte d'Ivoire, pays qui va lui fournir l'inspiration d'un second recueil de poèmes, "Images nègres" publié en 1939. Une année marquée aussi par le début de la Seconde Guerre mondiale à laquelle il participe brièvement, puisque fait prisonnier dès 1940, envoyé en Saxe mais d'où il parvient à s'évader!

Difficile à son retour de vivre de son écriture, il subsiste en exerçant nombre de petits boulots même si l'écriture reste son unique rêve... En 1952, Pierre Basson devient un nom dans la Littérature en présentant une de ses nouvelles à un concours organisé par le "New York Herald Tribune" qui lui vaut de recevoir le "Grand Prix mondial de la nouvelle". Celle-ci,"Le cinquième jour" est alors publiée dans le magazine américain et en France dans un recueil de cinquante six meilleures nouvelles chez Gallimard. En 1953, "Permission de vivre" son premier roman est publié aux Éditions La Table Ronde et sous forme de feuilleton dans le journal "Combat" en 1955; la même année "Chemin d'homme" est publié chez Gallimard dans la Collection blanche et quelques années plus tard, en 1961, paraît "La chemise".

Mais, entre-temps, l'auteur s'essaie au roman policier sous le pseudonyme de Pierre Forquin et le premier est publié en 1957 "Les mauvais Jacques", suivi de quatre autres dont Le procès du Diable en 1961 qui lui vaut d'être récompensé en 1962 par "Le Grand Prix de la Littérature policière", adapté en 1969 à la télévision française; ces cinq romans policiers sont tous édités chez Denoël (les seuls polars signés Pierre Forquin, à ma connaissance, dont il reste peu de traces). Cette même année 1962, Pierre Basson/Forquin s'installe avec sa famille à Maclas, dans la Loire (jusqu'en 2004) y menant alors deux carrières professionnelles en parallèle: celle de commercial  et celle d'écrivain, car  les diverses récompenses littéraires que l'auteur reçoit le confirme bien dans ce statut. En 1969, il publie encore "La tête", largement inspiré de son expérience ivoirienne, lauréat du "Grand Prix Populiste" et l'on retrouve son nom en 1987 pour un dernier roman (?)  "Cette nuit, petit père, chaque femme...".            

 Elleon (Mise à jour le 21/10/2009) 

~~~

Résumé

  1. La nuit du passeur (Éd. du Mot Passant - 2006)

~

Autres titres

  • Cette nuit, petit père, chaque femme...
  • Chemin d'homme
  • La chemise
  • La tête
  • Permission de vivre

~

Sous le pseudonyme de Pierre Forquin

Résumés

  1. L'homme aux petits cigares (Éd. Denoël - 1959 )
  2. Le printemps fait toujours un peu mal (Éd. Denoël - 1962)
  3. Le procès du Diable (Éd. Denoël - 1961) etoile

~

Autres titres

  • L'homme du 7 novembre
  • Les mauvais Jacques

Sous le double nom Forquin-Lapierre (Henri)

  • L'escalade
  • L'ombre du Condottiere

Bonne lecture