1893 - 1971

Biographie

Anthony Berkeley Cox est né en 1893 à Watford, dans le Herfordshire, Angleterre. Il suit le cours primaire à l'École de Watford, puis le Collège à Sherborne, avant de partir pour "l'Université d'Oxford" où il prépare une Maîtrise en Lettres Classiques. Il participe à la Première Guerre mondiale dont il revient avec le grade de lieutenant, mais aussi une santé précaire, conséquence des gaz respirés en France.

À son retour de guerre il entame une longue carrière de journaliste. Il commence par travailler pour des magazines, comme "Punch" et "The humorist" où il tient les chroniques humoristiques. Il prend la direction de la "Publicity Services Ltd" et fonde la "A.B Cox Ltd" dont il est l'un des dirigeants. En 1938, il devient chroniqueur pour "The John O'London  Weekly" et pour "The Daily Telegraph" où il écrit alors sous le pseudonyme de Francis Iles. Dans les années quarante, il écrit pour "The Sunday Times" et à partir de 1955, pour "The Guardian" jusqu'en 1970.

Mais Anthony Berkeley Cox n'est pas connu uniquement pour ses chroniques journalistiques, ses sketchs humoristiques, ses opéras-comiques et autres diatribes impertinentes sur la vie et les évènements politiques de son époque. L'année 1925 voit paraître un livre dans le genre roman policier, "The Layton Court Mystery" d'un auteur anonyme, qui n'est autre qu' Anthony Berkeley Cox lui-même, ce qui  ne manque pas de surprendre quand on sait que l'auteur a utilisé trois pseudonymes au cours de sa carrière littéraire, très courte en somme, puisqu'il va écrire en tout et pour tout une vingtaine de romans entre 1925 et 1939,  laquelle année l'auteur met fin à sa carrière d'auteur de romans policiers. (Aucun indice pour expliquer ce mystère !) 

Pourtant dans la Littérature policière de l'époque, Anthony Berkeley (premier pseudonyme)se place parmi les représentants illustres du genre. Ses premiers romans se rapprochent du style d'Agatha Christie ou de John Dickson Carr, mais il décide  de changer l'ordre des choses établi par ses confrères et consoeurs de la littérature policière. Avec le cinquième roman de ce qu'on peut appeler la série Roger Sheringham, le détective amateur et héros récurrent d'Anthony Berkeley, "The poisoned chocolate case" (Le club des détectives)paru en 1929, l'auteur innove en proposant diverses solutions à la résolution de l'affaire d'empoisonnement dont il est question. Il continue  dans cette démarche avec les romans suivants en mettant en avant la psychologie des personnages et en marquant l'importance du milieu social.

C'est sous le pseudonyme de Francis Iles que l'auteur écrit trois romans dans lesquels il met véritablement  en pratique ses idées novatrices: en 1931,"Malice Aforethought" (Préméditation - 1939); en 1932, "Before the fact" (Complicité - 1939), qui inspirera Hitchcock pour son film "Suspicion", puis en 1939, "As for the woman"(...Quant à la femme - 1945); trois romans traduits en français aux Éditions Gallimard dans la Collection La Méridienne pour les deux premiers et La Blanche pour le troisième.

Anthony Berkeley Cox a aussi écrit un roman sous le nom de A.B. Cox, "The Wintringham Mystery" qui, sorti en 1926, a été éclipsé par la parution de le second roman de la série "Roger Sheringham ", le détective amateur que l'on suit pendant une dizaine d'ouvrages. Mais c'est un second ouvrage de A.B. Cox, "Mr Priestly's Problem" qui, cette fois-ci fait de l'ombre à un nouveau roman publié en 1927, sous un autre pseudonyme, A. Monmouth Platts: il s'agit de "Cisely disappears" qui ne laisse pas de souvenir impérissable dans la carrière de l'auteur, pourtant  précurseur du roman criminel noir, qui devenu accro à l'écriture a peut-être commis l'erreur d'en faire trop, jusqu' à faire paraître deux romans dans une même année.

Les romans de la série  Roger Sheringham d'Anthony Berkeley se sont vus  réédités au début des années 90 et 2000 sous forme d'anthologies (en France, aux Éditions Librairie des Champs-Élysées dans la collection du Masque),  cependant, ceux qui marquent à jamais le renouveau du roman policier sont les trois écrits sous le pseudonyme de Francis Iles, en particulier Préméditation dans lequel l'auteur nous fait découvrir l'assassin dès le début du livre, ce dont certains scénaristes ne se lasseront pas de s'inspirer.

Anthony Berkeley décède en 1971 à Londres

(Sources: Wikipedia / classiccrimefiction. )

Elleon

~~~

Résumés

  1. Sans remords (Éd. Le Masque - 1990)

~

Série Ambrose Chitterwick

  1. Le meurtre de Piccadilly (Éd. Le Masque - 1993)
  2. Une erreur judiciaire (Éd. Le Masque 1987)

~

Série Roger Sheringham

  1. Le club des détectives (Éd. Hachette - 1947)
  2. Le gibet imprévu (Éd. Le Masque - 1988)
  3. Une femme qui tombe (Éd. Le Masque - 1994)

~

Autres titres

  • Jouons au meurtre !
  • La morte gantée
  • Le mystère des bas de soie

~

Sous le pseudonyme de Francis Iles

  1. Complicité (Éd. Gallimard - 1972)
  2. Préméditation (Éd. Gallimard - 1973)
  3. ...quant à la femme (Éd. Gallimard - 1987)

Bonne lecture