holmes

«...Aujourd'hui, on ne tue plus pour les mêmes raisons... Avant on faisait cela pour un héritage, par exemple...À présent, on tue plutôt par arrivisme ou ambition... » (Alain Bernier/Roger Maridat)

« ...Nous ne connaissons pas de truands, alors nous nous inspirons de notre milieu... Il arrive qu'on mette dans nos personnages des traits de caractère, ou des expressions de gens que nous côtoyons...mais personne n'est reconnaissable... » (Alain Bernier/Roger Maridat)

Pour Alain Bernier, «...L'influence des Vosges a été considérable, le calme et le beauté de la nature et, en même temps le mystère du lieu, où enfant, je me perdais... Les endroits étranges... Le Théâtre du Peuple à Bussang, où l'on applaudissait les pièces de Pottecher et la vedette de l'époque, "Pierre-Richard Wilm"... la rencontre d'une vieille Alsacienne  en 1943  qui, au péril de sa vie, franchissait la frontière pour un seul but qui était son bonheur: entendre parler français... Des souvenirs que je n'oublierai jamais.».

Propos recueillis et documentation sur le site .ecrivosges.