Biographie

Jean-Noël Blanc est né en 1945 à St-Étienne. Après des études de Sociologie, il se spécialise dans l'Architecture et  l'Urbanisme et travaille à Lyon où il enseigne à l'Université mais, resté fidèle à sa ville natale, il vit avec sa famille à St-Étienne. Sa ville où il a pratiqué très jeune le football, un sport qu'il a beaucoup aimé, qui l'a marqué au point d'en faire le sujet de quelques bouquins pour les enfants et les adultes. L'auteur lui, ne fait aucune différence entre les deux catégories, enfants ou adultes, sauf bien sûr pour les livres plus "sérieux" qu'il écrit en collaboration avec quelques comparses, architectes, urbanistes, etc, qui traitent de grands problèmes sociologiques, citons par exemple ce livre "La fabrique des installations urbaines" et d'autres titres dans le même genre qui s'adressent là à un lectorat plus "éclairé" ainsi que plusieurs articles parus dans des revues très spécialisées.

Quand Jean-Noël Blanc n'écrit pas sur des sujets sérieux, il se perd dans quelques nouvelles de toutes sortes, celles qui donnent des romans, celles qui restent de simples petits ouvrages, mais tous ont pour but de donner du bonheur à ses lecteurs, petits et grands, et pour l'auteur, de prendre du plaisir à écrire... Il se fait connaître dès 1985 comme "écrivain" avec une première nouvelle, "Alors comme alors" publiée chez Ramsay, récompensée par "Le prix de la Ville de Lyon".

À partir de là, difficile de classer Jean-Noël Blanc, dans un genre littéraire précis, tant il aborde des sujets variés, les bonheurs sportifs de sa vie d'enfant et d'adulte, donnent prétexte à quelques ouvrages sur le football, "Penalty" publié en 1990, "90 minutes pour gagner" chez Gallimard, "jeu sans ballon" aux Éditions du Seuil (1996). En 1999, un roman policier naît sous la plume, trempée dans l'humour et la tendresse de l'auteur, Tir au but, le premier polar sportif de l'auteur, dont l'action se passe dans le milieu du foot avec l'inspecteur de police Tavernier, célibataire bougon et  grand sportif amateur, qui dénoue après quelques difficultés et... quelques meurtres, les mystères des "micmacs" de ce sport devenu une institution nationale et dont l'auteur parle sans aucune concession.

L'âge venant, Jean-Noël Blanc s'est tourné vers un autre sport qui est devenu une passion, le cyclisme, qu'il pratique le dimanche, et dont il aimerait, affirme-t-il  avec un certain humour, « ...en faire une profession, celle de "cycliste du dimanche" ...». Il écrit quelques livres sur le sujet, "La légende des cycles" en 1996, "Le grand braquet" en 2003, mais entre-temps, a redonné vie à l'inspecteur Tavernier dans un second  polar sportif, Le Tour de France n'aura pas lieu, en 2000. Il transporte le lecteur au coeur de  la caravane du Tour et lui fait vivre tout le folklore de cette course, qui chaque année depuis 1903, mobilise des millions de Français tous les mois de juillet. Un phénomène sportif (voire sociologique) avec ses bons et ses mauvais côtés, ceux-là même sur lesquels notre policier se doit d'enquêter...les produits dopants...les implications de certains hommes prêts à tout pour remporter la victoire... Au-delà de l'enquête policière, l'auteur nous fait vivre sa passion de la "petite reine", son enthousiasme, ses émotions de cycliste amateur.

En 2001, dans la même lignée de ses polars sportifs, il nous convie à une nouvelle enquête du commissaire Tavernier, Terminus pour les pitbulls, un tout autre genre de sport, celui des combats clandestins de chiens, une forme de sport qui n'a rien de très louable, dans la mesure où ce sont des chiens, élevés pour se battre qui sont les malheureux "héros" de trafics en tous genres, menés par des hommes abjects qui prennent un vrai plaisir à jouir de ses combats, surtout quand la mise peut rapporter gros...

Au travers de ces trois romans policiers (c'est à ceux-là que nous nous intéressons...), Jean-Noël Blanc, nous donne un aperçu de son plaisir d'écrire, de manipuler les mots, l'humour, deux autres passions que l'auteur peut ajouter à celles du football, du vélo et... de la Sociologie, bien entendu, car le sociologue n'est jamais très  loin de l'écrivain.  L'écriture et la pratique quotidienne de l'humour se rapprochent par bien des points d'une forme de discipline sportive, dont Jean-Noël Blanc semble user sans modération, pour le plus grand plaisir des amateurs.

(Sources: jeannoelblanc. )

Elleon (Mise à jour 03/2015)

~~~

Résumés

Les enquêtes de l'inspecteur Tavernier/ Sport et micmacs

  1. Le Tour de France n'aura pas lieu (Éd. Points - 2000)
  2. Terminus pour les pitbulls (Éd. Points - 2001)
  3. Tir au but (Éd. Points - 1999)   
  4. Virage serré (Éd. L'Archipel - 2008)

~

Autres titres

  • 90 minutes pour gagner
  • Jeu sans ballon
  • La couleur de la rage
  • La légende des cycles
  • Le grand braquet
  • Le nez à la fenêtre
  • L'inauguration des ruines
  • On est les champions
  • Pénalty
  • Polarville, les images de la ville dans le roman policier
  • Tête de moi

Bonne lecture