de Ruth Rendell

une_fille_dans_un_caveau

C’est le gardien qui l’a découverte en procédant à son inspection mensuelle. Coup de balai, fleurs fraîches...la fille gisait là, affalée entre deux sarcophages de pierre. Aussi morte que les autres habitants du caveau.

Zut! Quelle affaire sinistre!

Et pas moyen d’obtenir le moindre renseignement: sans amis, sans argent, sans famille, la fille vivait dans un meublé pouilleux sous un nom d’emprunt. Rien de tangible pour démarrer l’enquête. A croire que l’inconnue du caveau n’était qu’un fantôme.

Et cependant, pour son agresseur elle existait bel et bien. Au point qu’il était devenu nécessaire de l’étrangler. Avec une écharpe de soie...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Édition originale: Denoël (1974)