23 février 2008

Le sonneur

de Ed McBain

le_sonneur

Il guettait la jeune femme qui, pour une fois, lui paraissait jolie.

Elle était seule et le sac qu'elle portait en bandoulière sur l'épaule semblait lourd...Le coup rêvé... Il s'avança sans bruit et si vivement qu'elle n'eut pas le temps de crier. Son bras lui encercla la gorge et il l'entraîna dans la ruelle.

- Pas un mot! souffla-t-il, tout en la coinçant contre le mur de brique. Son poing partit au même instant, s'écrasa sur la figure de la femme. Ensuite, ce fut un jeu d'enfant de lui arracher son sac... et de s'incliner gracieusement devant elle en déclarant :

- Clifford vous remercie, madame.

Éditions GALLIMARD

Édition originale (1957)

Posté par Krri à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


On suicide

de Ed McBain

on_suicide

Steve Carella essaie de sauver une jeune femme qui veut se suicider en sautant du toit d'un immeuble, mais rien n'y fait, elle se jette dans le vide.

Non loin de là, une explosion souffle un immeuble et l'on découvre dans les décombres les cadavres de deux jeunes gens. Tous ces suicides pour cause de chagrin d'amour, ça commence à faire beaucoup pour les flics du 87ème et ils finissent par flairer le crime.

Il leur faudra du temps pour en avoir la preuve mais Carella et ses collègues sont patients.

Éditions GALLIMARD

Posté par Krri à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dix plus un

de Ed McBain

dix_plus_un

À moins d'être complètement dingue, on ne s'amuse pas à tuer les gens pour rien, au hasard et en série.

On a un mobile, si farfelu qu'il puisse être. On choisit ses victimes pour une raison précise, même si elle est aberrante.

Pour quel mobile et par quel choix descendrait-on successivement un grand patron, une putain, un fruitier italien, un rédacteur de légendes de dessins humoristiques et plusieurs autres gugusses tout aussi dépourvus de rapports entre eux ?

Si vous trouvez la réponse, c'est que vous feriez un excellent inspecteur au Commissariat 87.

Éditions GALLIMARD

Édition originale (1964)

Posté par Krri à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La hache

de Ed McBain

la_hache

On n'imagine pas tout ce qui se passe dans le sous-sol d'un immeuble, pour peu que le gardien soit un peu débrouillard, même si c'est un petit vieux qui sucre les fraises.

C'était peut-être pour oublier sa femme, complètement folle, et son fils, passablement dérangé lui aussi, que le vieux avait monté toutes ses combines louches.

L'oubli, le vrai, il l'avait enfin trouvé: une hache plantée dans le crâne, c'est encore ce qu'on fait de mieux comme tranquillisant.

Éditions GALLIMARD

Édition originale (1965)

Posté par Krri à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les heures creuses

de Ed McBain

les_heures_creuses

Au commissariat du 87e district, deux affaires à signaler:

- Le corps d'une fille étranglée, retrouvée dans une chambre minable. Une malheureuse qui avait pourtant 64 000 dollars en banque.

- Un jeune rabbin assassiné derrière sa synagogue. Et, tracée à la peinture blanche sur le mur, la lettre "J".

Deux faits divers qui prouvent dans leur dénouement inattendu que la mort frappe toujours avec une incroyable stupidité.

Éditions GALLIMARD

Posté par Krri à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Romance

de Ed McBain

romance

"C'est plutôt la vie qui imite l'art, non ?" fait observer la costumière à l'inspecteur Kling.

Et de fait, Steve Carella et ses collègues du 87e District peuvent se poser la question quand la vedette d'une pièce intitulée "Romance" se fait poignarder à la sortie du théâtre, exactement comme le personnage qu'elle incarne sur scène.

Coup de pub ou véritable agression ? Carella s'interroge encore quand se produit...un coup de théâtre!

À peine sortie de l'hôpital, la comédienne est retrouvée chez elle lardée de coups de couteau. Et bien morte cette fois.

Une nouvelle enquête commence pour nos fins limiers, dans cette ville d'Isola, agitée par les émeutes raciales, dans laquelle le fidèle lecteur reconnaîtra sans peine New York City...

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par Krri à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Entre deux chaises

de Ed McBain

entre_deux_chaises

Perplexe, un grand gaillard contemplait la façade du commissariat et se demandait s'il allait oser entrer.

Comment raconter à un policier cette étrange mésaventure ? Et pourtant, il le fallait...

Mais soudain, il se rappela qu'il avait à envoyer à sa chère maman, restée là-haut dans son village de montagne, une carte de vœux, car le lendemain, c'était la Saint-Valentin.

Alors, il en oublia l'histoire qui le tracassait, pour tomber dans les bras d'Amélia, la jolie vendeuse de cartes pour cœurs sensibles.

Éditions GALLIMARD

Édition originale (1965)

Posté par Krri à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cause toujours, ma poupée!

de Ed McBain

cause_toujours_ma_poup_e

Une petite fille paralysée de terreur, qui parle à sa poupée pendant, qu'on tue sa mère dans la pièce voisine.

Et le détective Steve Carella part à la découverte du meurtrier, qu'il retrouve un peu trop tôt pour son propre bien. Il en mourra peut-être lui aussi.

Éditions GALLIMARD

Édition originale (1966)

Posté par Krri à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

80 millions de voyeurs

de Ed McBain

80_millions_de_voyeurs

Quel est donc le lien qui réunit les deux affaires dont s'occupent les inspecteurs du 87e District ?

D'une part, un comique de télé empoisonné sur le plateau. De l'autre, un obsédé inconnu qui persécute une jeune fille et risque de la tuer en lui témoignant sa flamme.

Rien ne semble relier ces deux enquêtes. Sinon, en fait, la patience, la passion, l'ingéniosité, l'astuce des divers flics qui s'y sont attelés, pauvres types toujours harassés, mais qui ne s'avouent jamais vaincus.

Éditions GALLIMARD

Édition originale (1967)

Posté par Krri à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La rousse

de Ed McBain

la_rousse

"Monsieur Cowper, directeur des Parcs et Jardins municipaux sera abattu demain soir, si je ne reçois pas 5 000 dollars avant midi."

Ce coup de fil anonyme, l'inspecteur Meyer le reçut un beau matin à son arrivée au commissariat du 87e.

Pas autrement ému, Meyer en fit part à ses collègues qui tous dirent: "Encore un fumiste!". Mais cette communication fut suivie de bien d'autres: et quand le maître chanteur passa à l'exécution, ce fut la ville, Monsieur le Maire en tête, qui eut la chair de poule.

Éditions GALLIMARD

Édition originale (1969)

Posté par Krri à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]