25 février 2008

Le roi des mensonges

de John Hart

Hart__John

Quand on retrouve le corps de son père, Ezra, tué de deux balles dans la tête, Work se retrouve plongé dans les conflits de son passé.

Nombreuses sont les personnes qui avaient des raisons d’en vouloir à l’homme dur et secret qu’était Ezra. À commencer par Jean, sa propre fille et la sœur de Work. Afin de protéger sa sœur, Work tente de faire disparaître l’arme du crime et se retrouve accusé du meurtre.

Pour prouver son innocence, et peut-être celle de sa sœur, Work doit fouiller dans les secrets et les mensonges de son père, et revenir sur ses propres erreurs.

Éditions J.C LATTÈS

Posté par Krri à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


HART, John

Biographie

John Hart est né en 1965 en Caroline du Nord. Après des études de Droit, il travaille comme banquier et avocat, expérience qui nourrit son travail d'écriture. Son premier roman, Le roi des mensonges connaît un succès immédiat aux États-Unis, traduit dans plus de 16 pays.

~

Résumés

  1. L'enfant perdu (J.C Lattès - 2010)
  2. La Maison de Fer (France Loisirs - 2012/ J.C Lattès - 2013)
  3. La rivière rouge (J.C Lattès - 2009)
  4. Le roi des mensonges (J.C Lattès - 2008)

Bonne lecture

Posté par Krri à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jane Austen et l'héritage du comte

de Stephanie Barron

l'heritage du comte

Brisée par la mort brutale de l’amour de sa vie, Jane Austen emménage dans sa nouvelle résidence à Chawton Cottage dans le Hampshire.

Stupéfaite, elle apprend que feu Lord Harold Trowbridge a fait d’elle l’exécutrice testamentaire d’un legs extraordinaire: une malle du Bengale pleine de correspondances secrètes et de journaux intimes. Sa mission: écrire les mémoires du gentleman auquel ont appartenu ces documents.

Désireuse de respecter les dernières volontés de son amant, elle se met à l’ouvrage sans tarder lorsqu’une découverte macabre va bouleverser son existence: un cadavre est enterré dans la cave de sa nouvelle demeure.

Aussitôt le clan Austen se trouve plongé au cœur d’un scandale nourri par les habitants de ce village de province où, d’évidence, les étrangers ne sont pas les bienvenus…

Éditions DU MASQUE

Posté par Krri à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La voix

de Arnaldur Indriðason

la voix

Le Père Noël a été assassiné juste avant le goûter d’enfants organisé par l’hôtel de luxe envahi de touristes, alors s’il vous plaît, commissaire, pas de vagues.

C’est mal connaître le commissaire Erlendur. Déprimé par les interminables fêtes de fin d’année, il s’installe à l’hôtel et mène son enquête à sa manière rude et chaotique.

Les visites de sa fille, toujours tentée par la drogue, ses mauvaises fréquentations, permettent au commissaire de progresser dans sa connaissance de la prostitution de luxe, et surtout il y a cette jolie laborantine tellement troublante qu’Erlendur lui raconte ses secrets.

Le Père Noël était portier et occupait une petite chambre dans les sous-sols depuis vingt ans, la veille on lui avait signifié son renvoi. Mais il n’avait pas toujours été un vieil homme, il avait été Gulli, un jeune chanteur prodige, une voix exceptionnelle, un ange. Le 45 tours enregistré par le jeune garçon, cette voix venue d’un autre monde, ouvre la porte à des émotions et des souvenirs, à des spéculations de collectionneurs, à la découverte des relations difficiles et cruelles entre les pères et les fils.

Éditions MÉTAILIÉ

-

etoile Grand Prix de Littérature policière / roman étranger (2007)

Posté par Krri à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La femme en vert

de Arnaldur Indriðason

la femme en vert

Dans une banlieue de Reykjavik, au cours d'une fête d'anniversaire, un bébé mâchouille un objet qui se révèle être un os humain.

Le commissaire Erlendur et son équipe arrivent et découvrent sur un chantier un squelette enterré là, soixante ans auparavant. Cette même nuit, Eva, la fille d'Erlendur, appelle son père au secours sans avoir le temps de lui dire où elle est. Il la retrouve à grand-peine dans le coma et enceinte.

Erlendur va tous les jours à l'hôpital rendre visite à sa fille inconsciente et, sur les conseils du médecin, lui parle, il lui raconte son enfance de petit paysan et la raison de son horreur des disparitions.

Éditions MÉTAILIÉ

Posté par Krri à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La Cité des Jarres

de Arnaldur Indriðason

la cite des jarres

Pourquoi l'inspecteur Erlendur use-t-il sa mauvaise humeur à rechercher l'assassin d'un vieil homme dans l'ordinateur duquel on découvre des photos pornographiques immondes et, coincée sous un tiroir, la photo de la tombe d'une enfant de quatre ans ?

Pourquoi mettre toute son énergie à trouver qui a tué celui qui s'avère être un violeur ? Pourquoi faire exhumer avec quarante ans de retard le cadavre de cette enfant ? Comment résister à l'odeur des marais qui envahit tout un quartier de Reykjavic ?

À quoi sert cette collection de bocaux contenant des organes baptisée pudiquement la Cité des Jarres ? Pourquoi partout dans le monde la vie de flic est toujours une vie de chien mal nourri ?

Erlendur le colérique s'obstine à tenter de trouver les réponses à toutes ces questions.

Éditions MÉTAILIÉ

Posté par Krri à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'homme du lac

de Arnaldur Indriðason

l'homme du lac

En juin 2000, un tremblement de terre provoque un changement du niveau des eaux du lac de Kleifarvatn et découvre un squelette lesté par un émetteur radio portant des inscriptions en caractères cyrilliques à demi effacées.

Le commissaire Erlendur et son équipe s’intéressent alors aux disparitions non élucidées dans les années 60, ce qui conduit l’enquête vers les ambassades et les délégations des pays de l’ex-bloc communiste et les étudiants islandais des jeunesses socialistes boursiers de l’université en Allemagne de l’Est, pendant la guerre froide.

Tous ces jeunes gens sont revenus du pays frère brisés par la découverte de l’absurdité d’un système qui, pour faire le bonheur du peuple, jugeait nécessaire de le surveiller constamment.

Erlendur, séduit par un indice peu commun, une Ford Falcon des années 60, et ému par l’amour fidèle d’une crémière abandonnée, s’obstinera à remonter la piste de l’homme du lac dont il finira par découvrir le terrible secret.

Éditions MÉTAILIÉ

Posté par Krri à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Arnaldur INDRIÐASON

Biographie

Arnaldur Indriðason est né à Reykjavik en 1961. Il est diplômé en Histoire de l’Université d’Islande en 1996. Journaliste au "Morgunbladid" en 1981-1982, il devient scénariste indépendant puis de 1986 à 2001, il travaille comme critique de films pour le "Morgunbladid". Il vit avec sa femme et ses trois enfants à Reykjavik.

Il est l'auteur de quelques romans policiers dont le premier, paru en 1997 est intitulé "Synir dufsins"; plusieurs de ses nouvelles reprennent alors la même équipe de détectives. Trois de ses livres ont été adaptés pour la radio du "Icelandic Braodacasting Service".

Un des plus grands écrivains de polars d’Islande, ses livres sont traduits dans plus de vingt pays; il est le premier à recevoir le "Glasnyckeln" ("Prix Clé de verre") du "Skandinavia Kriminalselskapet", deux années consécutives: en 2002, pour son livre "Myrin" (La cité des jarres), et en 2003, pour "GrafarÞögn" (La femme en vert). En 2005, il a reçu "The CWA Gold Dagger" pour son livre "GrafarÞögn", et "The Martin Beck Award" pour " Röddin" (Le voix)

Arnaldur Indriðason est actuellement en collaboration avec "The Icelandic Film Fund" pour l’écriture de deux scénarios d’après deux de ses nouvelles. Le producteur islandais Baltasar Kormakur ("101 Reykjavík") travaille à une adaptation de "Myrin" et Snorri Thorisson à une production internationale de "Napoleonsskjölin".

(Source: Wikipedia)

~~~

Résumés

  1. Bettý (Éd. Métailié - 2011)
  2. Dans l'ombre (Éd. Métailié - 2017)
  3. Le Duel (Éd. Métailié - 2014)
  4. Le Livre du roi (Éd. Métailié - 2013)
  5. Opération Napoléon (Éd. Métailié - 2015)

~

Série Inspecteur Erlendur

  1. Étranges rivages (Éd. Métailié - 2013)
  2. Hiver arctique (Éd. Métailié - 2009) etoile
  3. Hypothermie (Éd. Métailié - 2010)
  4. La Cité des Jarres (Éd. Métailié - 2005)
  5. La femme en vert (Éd. Métailié - 2006)
  6. La muraille de lave (Éd. Métailié - 2012)
  7. La rivière noire (Éd. Métailié - 2011)
  8. La voix (Éd. Métailié - 2007) etoile
  9. Le lagon noir (Éd. Métailié - 2016)
  10. Les nuits de Reykjavik (Éd. Métailié - 2015)
  11. L'homme du lac (Éd. Métailié - 2008)

Bonne lecture

Posté par Krri à 17:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

Dernière cible

de Iris Johansen

derni_re_cible

Jeune psychiatre, Jessica Riley est appelée au chevet de la fille du Président des États-Unis. La petite Cassie vient en effet d'échapper à une tentative d'enlèvement.

Depuis, elle se réfugie dans un mutisme que personne ne parvient à briser.

Aidée de Travis, un jeune homme débrouillard mais pas toujours recommandable, Jessica emmène la petite dans un manoir de Virginie. Alors qu'elle progresse avec l'enfant, la menace se rapproche.

Jessica et Travis doivent alors fuir et confier leur vie au britannique Sean Galen.

Éditions ENCRE DE NUIT

Posté par Krri à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Course à mort

de Iris Johansen

course___mort

Sarah Patrick est membre d'une équipe de secours internationaux et déploie toute son énergie à sauver des vies. En compagnie de Monty, son chien au flair exceptionnel, elle intervient lors de catastrophes naturelles, collabore avec la police pour retrouver des cadavres ou repérer des explosifs.

John Logan, à la tête d'une des plus importantes entreprises informatiques, est victime d'un sabotage. Ses équipements sont détruits, certains de ses employés sont tués, son homme de confiance a été enlevé. Logan connaît celui qui complote contre lui, Rudzak, son pire ennemi.

Une seule personne peut l'aider à le retrouver: Sarah Patrick. Pour cela, il doit la convaincre. Lorsqu'elle accepte enfin, elle ne se doute pas que c'est au cœur d'un duel à mort entre deux hommes qu'elle s'engage.

Éditions J'AI LU

Édition originale: Éd. Encre de Nuit (2003)

Posté par Krri à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]