Biographie

« Tous les éléments autobiographiques qui suivent ont été fournis par l'auteur lui-même.  Je garde pour moi quelques-uns des petits secrets qu'il m'a confiés, et je tente de retranscrire ci-après la véritable biographie de cet auteur un peu... fou ( oui sans aucun doute, un peu..., vous en serez convaincus après avoir lu son oeuvre! ).

Ceci étant précisé, je fais tout mon possible pour éviter de m'attirer les foudres de "Sindbadboy". »

~

Cyrille Audebert est né en 1959 à Rennes, Ille-et-Vilaine ( Bretagne, là-haut tout à l'Ouest, sur la carte, pour notre Québécoise Krri ). Après une scolarité plutôt moyenne, pendant laquelle le jeune garçon s'ennuie, sauf pendant les cours de Français et d'EPS, Cyrille se lance à 16 ans dans le monde du travail, plus dure école qu'il ne lui paraissait, mais pleine d'expériences toutes plus riches les unes que les autres, qui lui forgent un certain... caractère. Il fait ainsi connaissance avec l'usine, mais, très rapidement, il développe une curieuse allergie, non pas au travail, mais aux "petits chefs "... Il continue ainsi dans le domaine tant recherché des petits boulots, il va jusqu'à endosser l'uniforme de chauffeur pour une vieille dame, une expérience assez cocasse pour le jeune homme de vingt ans qu'il est déjà.

_  Cyrille a déjà rencontré Valérie, la femme de sa vie, qui le supporte depuis 25 ans (dixit l'auteur, lui-même...), ils ont réalisé ensemble deux chef-d'oeuvres, deux filles merveilleuses... _

Reprenons le parcours professionnel de Cyrille, qui se lance alors dans une nouvelle aventure, en autodidacte, (la première ?), il crée un guide publicitaire qui donne toutes sortes d'informations, "Croq'Info", une aventure qui se termine après quelques années, se concluant par un fiasco financier, mais... une belle aventure, là encore riche en expériences. Sa vie est jalonnée de rencontres opportunes; cette fois-ci, c'est un artisan d'art qui lui fait connaître la création de tableaux à partir d'algues marines, Cyrille connaît là les moments sans doute les plus fabuleux de sa vie(professionnelle),(Ah, le ramassage des algues sur les plages bretonnes désertées par les touristes !). Malheureusement, c'est bien connu: l'Art ne nourrit pas son homme, et, en charge de famille, il lui faut abandonner pour partir vers d'autres horizons plus terre-à-terre. Il devient alors plombier, puis entre à la Compagnie Générale des Eaux, mais... re-subite allergie et se retrouve vendeur de lingerie sur les marchés, c'est là qu'il réalise enfin, que le contact avec la clientèle, les gens, c'est son truc et aujourd'hui, Cyrille Audebert est commercial pour une entreprise de lingerie, basée en Bretagne.

_ Et l'écriture, là-dedans, pensez-vous ? J'y arrive, j'y arrive... mais ce qui précède donne une certaine idée de l'homme, celui qui a forgé l'auteur qu'il est enfin devenu. _

En fait, Cyrille a toujours écrit depuis que, petit garçon, il a vu le film "Le magicien d'Oz", il a alors eu ce déclic qu'il devait écrire des histoires, de belles histoires pour faire rêver les gens. Le travail s'avère cependant difficile entre vouloir écrire et accoucher d'une véritable oeuvre littéraire, ( j'entends par oeuvre: un écrit, un texte, une nouvelle, un roman... ). À l'heure du web, il laisse quelques uns de ses textes sur un forum, deux fées qui passaient par là, lisent ses mots et "tombent en amour", mais, si le talent  est là, il lui faut retravailler l'écriture, le style...  C'était en 2003, Cyrille avait déjà entamé l'écriture d'un polar (il en a quelques uns de romans, en réserve, dans ses tiroirs...), après avoir retravaillé, encore et encore son manuscrit, L'Évangile selon Jacques Lucas est enfin achevé. 

Reste la dure loi de l'édition! Il finit  par s'auto-éditer, crée les "Éditions Sindbadboy", et son premier polar voit véritablement le jour en octobre 2007. Reste le problème de la distribution qu'il confie à un site lulu.com et, pour le lecteur que j'aurais pu rendre accro, voir editions-sindbadboy.

Entre son travail dans la lingerie et l'écriture, Cyrille Audebert prend encore le temps de lire tous les genres littéraires, avec tout de même une préférence pour le polar (Fred Vargas en particulier) et pour le fantastique. Il a grandi avec le cinéma américain des années 40/50, mais ne boude pas pour autant les réalisateurs français, et non des moindres: Philippe de Broca, J.P Rappeneau, Yves Robert... l'humour, toujours. Car s'il écrit des romans policiers, ce qui est le cas de L'évangile selon Jacques Lucas, l'humour y est toujours présent. Il se défend bien d'écrire  des  romans noirs, il tient avant tout à faire sourire ( et pourquoi pas rire) ses lecteurs. 

Sur le site indiqué plus haut, vous pouvez découvrir les trois autres romans de l'auteur, et, en avant-première sur le site de lulu.com, le second polar, qui ne devrait pas tarder à sortir de l'imprimerie: Un temps de chien, une suite des aventures de... Jacques Lucas!

Cyrille Audebert prend aussi le temps de s'intéresser aux écrivains en herbe, il a créé TNN et Cie( "Tir Na N'Og et cie", pour les Bretons ), tnncie.aceboard, un forum entièrement consacré à l'écriture, destiné à aider, accompagner les écrivains amateurs. (Une visite s'impose pour découvrir l'étendue des compétences de l'auteur et ses acolytes, Sindbadboy  a eu la gentillesse de laisser un petit commentaire sur "Fiches Livres" et a laissé un lien avec notre blog sur son forum, Elleon et Krri l'en remercient de tout coeur.) Une des qualités, sans doute première de Cyrille Audebert (outre son humour débordant ...) sa générosité qui ne s'arrête pas à l'aide qu'il apporte aux jeunes auteurs amateurs, il a participé, en offrant une de ses nouvelles au premier "recueil du coeur", édition 2007, vendu au profit de "Handicap International " ( lesrecueilsducoeur. )

  Elleon

~~~

Résumés

Série Jacques Lucas

  1. Le 9è jour (Éd. Sindbadboy - 2012)
  2. L'évangile selon Jacques Lucas(Éd. Sindbadboy - 2007)
  3. Un temps de chien(Éd. Sindbadboy - 2008)

~

Autres titres

  • Cinquième étage
  • Fantôme d'amour
  • L'ébauche d'une réponse
  • Nénette Adventures: l'éphéméride de la mort qui tue
  • Rue de l'Échelle (Mémoires de mon père)

 ~

holmes

 

  Lire le commentaire d'Elleon »»»

 

Bonne lecture