1961 - 2004 

Biographie

Peu d'éléments sur cette auteure entre sa naissance à Niort en 1961 et la publication de sa première nouvelle en 1991...

C'est donc à l'âge de 30 ans que Florence Bouhier commence à être connue pour ses nouvelles, elle se fait remarquer en cette année 1991 par "Un monde à géométrie variable" publiée dans la revue "Nouvelles 91" (et chez  Messidor/La Farandole en 1992), récompensée par le "Prix de la nouvelle pour la  jeunesse" au "Salon du Livre de Montreuil" 1991. Ses nouvelles dépassent l'Hexagone, remportant divers prix en 1992, 93, 94 avec le "Prix Spécial de la Communauté française de Belgique" et le "3ème Prix Alpha de la Nouvelle", de la Ville d'Hazebrouck. Des nouvelles qui explorent des genres très divers, Littérature générale, policier, fantastique et aventure, qui abordent aussi, souvent, le thème de l'enfance.

En 1994, un premier roman est publié, Jeu d'enfant aux Éditions "Car rien n'a d'importance" dans la collection "Crimes", un livre qui raconte l'histoire d'un écolier hanté par la mort de sa mère. Serge Brussolo découvre les récits de Florence Bouhier et lui permet d'être publiée par les Éditions Du Masque en 1998 avec La nuit des tortues. Cinq romans policiers vont suivre, dans lesquels l'auteure se plaît à explorer les méandres de la psychologie humaine, ses contradictions, s'intéresse au charme insidieux des lieux maudits, au dérapage du réel dans le cauchemar, et situe ses personnages dans le gothique, les enfermant dans un jeu torturé... La chambre aveugle, publié en 1999 en est un brillant résultat, un adolescent se trouve peu à peu possédé par l'esprit d'un mort auquel il finit par s'identifier. Avec La danse des crânes paru la même année, elle s'essaye au roman historique dans lequel elle mêle un brin d'horreur, avec des personnages mythiques entre Frankenstein et le Dr Jeckyll dans le Paris du XIXème siècle et, sous le pseudonyme de Erika Stevens, elle publie en 1999, un roman fantastique "Cendres mortelle"s, << il s’agit d’une farce macabre et poétique parodiant les grands thèmes de l’épouvante. >>

L'enfant reste le sujet de prédilection des nouvelles de Florence Bouhier et dans son livre publié en 1999, Portrait de l'artiste en assassin, elle met en scène des jumeaux qui soupçonnent peu à peu leur père d'avoir tué leur mère ; ce roman lui vaut le "Prix du Roman d'Aventures" 1999 qui récompense alors le meilleur roman policier paru aux Éditions Librairie des Champs-Élysées.

En 2000, avec Le complexe du gaucher, elle décrit la folie d'une femme de 60 ans, mère et épouse éprouvée par le destin qui s'est donnée pour mission de rééduquer les enfants gauchers, n'hésitant pas à les kidnapper et les séquestrer. On dénombre alors une trentaine de nouvelles publiées dans diverses revues, puis deux recueils,  "Caresse d'ortie" en 1996, et "Un temps de crocodile" édité chez "Le Bruit de Autres" en 1999, dans la collection "Encres Vagabondes".

Certains des textes de Florence Bouhier se voient  adaptés à la radio et au théâtre et lorsqu'elle n'écrit pas, elle programme des logiciels pour les enfants et les plus grands.

En 2003, son ultime roman "Naufrage en haute nuit" est publié chez Belfond dans la catégorie "Littérature française", Florence Bouhier décède prématurément dans sa 43ème année des suites d'une maladie neurologique, SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique) laissant une oeuvre littéraire dense et éclectique qui permet de cerner plus précisément sa personnalité.

(Sources: Wikipedia )

Elleon

~~~

Résumés

  1. Jeu d'enfant (Éd. Car Rien N'a D'Importance - 1994)
  2. La chambre aveugle (Éd. Le Masque - 1999)
  3. La danse des crânes (Éd. Du Masque - 1999)
  4. La nuit des tortues (Éd. Le Masque - 1998)
  5. Le complexe du gaucher (Éd. Du Masque - 2000)
  6. Portrait de l'artiste en assassin (Éd. Le Masque - 1999) star

~

Autres titres

  • Caresse d'ortie (Nouvelles)
  • Cendres mortelles (sous le pseudonyme de Erika Stevens)
  • Naufrage en haute nuit
  • Un temps de crocodiles (Nouvelles)

Bonne lecture