02 juillet 2008

Mitchell BARTOY

Biographie

Mitchell S. Bartoy est né à Grosse Pointe dans le Michigan, dans la banlieue de Detroit. Diplômé de la "Wayne State University" avec un "Bachelor's degree" et un "Master of Arts degree", il entre dans l'administration postale des États-Unis où il occupe divers postes. Il est connu également pour animer des ateliers d'écriture à l'université de Detroit. Il ne quitte pas le Michigan, puisqu'il vit avec sa famille à St-Clair Shores jusqu'à ces dernières années (2005-06), pour migrer à quelques miles de là, dans la petite ville de Troy.

En 2006, les américains découvrent un nouvel auteur qui renouvelle un genre littéraire auquel seuls quelques écrivains contemporains s'adonnent, le "hard-boiled", le roman noir, très noir dans la plus pure tradition: "The devil's own rag doll" est accueilli très favorablement par les critiques. L'auteur choisit la ville de Détroit comme décor, sur fond d'histoire contemporaine: les émeutes raciales de 1943 qui mirent face à face Noirs et Blancs dans un long et sanguinaire combat de rues. Il rappelle ces faits politiques, sociaux, historiques par petites touches, mêle les faits réels au travers d'une fiction policière, créant un personnage de flic qui donne une "épaisseur" à l'atmosphère bien sombre de ce roman.

Pete Caudill, le flic est le anti-héros par excellence, au caractère brutal, obstiné, pas très futé, sans esprit d'initiative, desservi par son physique, affligé d'une main gauche difforme et borgne de surcroît, qui traverse la "vie" en solitaire, restant indifférent à ce qui peut se passer autour de lui, non par égoïsme, simplement par désespoir... Au cours de ce premier roman, Mitchell Bartoy fait évoluer son personnage, finit par le rendre plus humain et surtout beaucoup plus perspicace qu'on  ne pouvait le penser.

Un premier roman noir sur fond d'histoire, très documenté, une période de l'Histoire américaine que beaucoup de Français découvrent (ou redécouvrent ?), et un personnage de anti-héros qui est loin de déplaire, c'est ce roman, La marionnette du diable que les Éditions J'Ai Lu publient en 2007, dans leur nouvelle collection "Hard Case Crime" pour le plaisir des amateurs du genre. Déjà Mitchell Bartoy a publié en 2006, un second roman qui reprend le personnage de Pete Caudill, "The devil's only friend", attendu avec une certaine fébrilité par les "inconditionnels" de Pete et... de son créateur !

~~~

Parmi les critiques lues sur le web, celle de Mikaël Demets pour www.evene.fr, dont je reporte ici la dernière phrase : « ...Étouffant et désespéré au point d'en être ensorcelant, le texte de Mitchell Bartoy révèle un auteur que l'on attendait plus, qui dépoussière le genre en y imprimant dès son premier roman sa marque au fer rouge. »( c.q.f.d.)

~~~

(Sources: us.macmillan. / thrillingdetective. )

# À ce jour, la série Pete Caudill se limitent aux deux titres cités plus haut, le second ne semble pas avoir intéressé les Éditions J'Ai Lu, ni aucun autre éditeur français, d'ailleurs! Quant à l'auteur lui-même, aucune trace récente sur le web !?!

Elleon (Mise à jour O2/2015)

~~~

Résumé

Série Pete Caudill

  1. La marionnette du diable (Éd. J'Ai Lu - 2007)

Bonne lecture

Posté par elleon à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Adam BARON

Biographie

Adam Baron est né en 1967 dans le Lincolnshire en Angleterre, second fils d'une famille de six garçons et une fille. Une famille qui reste très soudée après le décès de la mère en 1986, malgré des chemins professionnels divers. Cependant trois des frères Baron, dont fait partie Adam, forment un trio de comiques "The Baron Brothers" et se produisent sur les plateaux de la Télévision, dans leur propre show sur MTV, après avoir été les invités réguliers de "The Paul Ross Show" et "The Lenny Beige Show".

En ce qui concerne Adam, le frère Baron qui nous intéresse, celui-ci obtient un BA en Littérature anglaise en 1988 puis il entreprend des études de Comédie à "l'Ecole de Théâtre" de l'Université de l'Essex, à Colchester. Pendant presque quatre ans, il fait un peu l'acteur dans quelques téléfilms, joue la comédie sur des petites scènes de théâtre, s'essaie déjà, un peu, à l'écriture.

En 1994, il part en Slovaquie dans le cadre de la coopération pour y enseigner, et reprend ses études en rentrant, obtient un MA en Littérature américaine à l'Université de Brighton en 1996. Il commence alors une activité de chroniqueur littéraire au "Latest Magazine" de cette même ville, puis devient assistant-rédacteur pour "TV Times" et d'autres magazines. Simultanément, il  assure le rôle de lecteur dans une maison d'édition et commence à écrire des scénarios pour la télévision et... un livre.

En 1999, son premier roman policier, "Shut eye" est publié chez l'éditeur Mac Millan et obtient un véritable succès, dû en partie au personnage créé par l'auteur, Billy Rucker, ancien policier qui, à la suite de l'accident dont a été victime son frère Luke, jeune auteur et comédien plein d'avenir plongé dans le coma, s'est reconverti comme détective privé à Londres, (Adam Baron s'est installé avec son épouse dans la banlieue-est de la ville) spécialisé dans les disparitions d'adolescents, l'ex-flic traîne son chagrin et sa mélancolie en essayant de  convaincre des jeunes en fugue de rentrer chez leurs parents (une tâche qui s'avère parfois pas si simple pour Billy). L'auteur poursuit alors avec trois autres titres entre 2000 et 2004, quatre romans dont le tout premier "Shut eye" (Le remords des innocents) fait rapidement l'objet d'une adaptation pour la télévision, puis  c'est au tour de "Hold back the night" et enfin la série complète fait l'objet d'une adaptation en épisodes pour BBC Radio 4, (en 2006 ?), scénarisation laissée aux soins de l'auteur lui-même.

Pendant toute ces années, Adam Baron, outre sa carrière d'écrivain, de scénariste (de comédies), de metteur en scène, de showman, poursuit ses chroniques littéraires pour "Channel 4 Press Office", et anime pendant quelque temps des ateliers de "Creative Writing" à l'Université de Kingston et au "Mary Ward Center" de Bloomsbury. Il écrit encore un roman, une comédie noire, en 2005, qui semble avoir peu marqué le monde littéraire, quelques récits de voyage puis un nouveau roman policier, sans Billy Rucker, cette fois-ci, "Kingdom of bones", publié en 2006 au Royaume-Uni.

En France, seul le premier livre de la série Billy Rucker semble avoir été traduit, Le remords des innocents est publié chez Flammarion en 2003, depuis, aucun autre roman de Adam Baron n'a été édité dans l'Hexagone.

(Sources: éditeur Panmacmillan / thrillingdetective. / fass.kingston.ac. /)

Elleon

~~~

Résumé

Série Billy Rucker

  1. Le remords des innocents (Éd. Flammarion - 2003)

Bonne lecture

Posté par elleon à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]