de Chaix d'Est-Ange

coup_de_barre_a_etel

Moi, capitaine Alban, de la Brigade Criminelle de Vannes, je ne comprends pas aujourd'hui comment Marie Lafitte a pu se fourrer dans un guêpier pareil. Avril s'annonçait bien pour elle. Des amis lui avaient prêté une maison pas loin d'Étel pour ses vacances. Son mari, notre commissaire divisionnaire Cazaubon, avait promis de la rejoindre là-bas.

Le soleil brillait sur la rivière du Sach, les jonquilles se poussaient du col, les voisins étaient charmants...Le directeur de son Institut lui avait bien demandé de faire quelques cours dans une école d'Étel. Mais rien de tuant à vrai dire...

 Et puis il y a eu l'enlèvement de Lola et la disparition de Joëlle, la nièce de ses amis. Marie est repartie sur le sentier de la guerre. De Belz à Plouhinec, du Moulin de Bignac à Étel, Marie qui espérait tant jouer les touristes, est devenue, petit à petit, la cible d'une association de criminels bien organisés.

Éditions ALAIN BARGAIN