de Chaix d'Est-Ange

truands

Que faisait donc Marie Lafitte en forêt de Brocéliande ce samedi matin avec son chien, son bâton et son énorme panier ? Elle cherchait des girolles, soi-disant, puisqu'elle n'en trouvait pas au marché. Le vent soufflait sur le lac de Comper. Les nuages se reflétaient dans l'eau, dessinant sous ses yeux un château en cristal, celui que l'enchanteur Merlin avait bâti pour la fée Viviane.

Comment résister à la magie des lieux ? Elle perdit la notion du temps. Moi, capitaine Alban, de la brigade criminelle de Vannes, je me demande aujourd'hui si, dans cette histoire, Marie n'a pas perdu la notion du réel. Pourquoi ne m'a-t-elle pas tenu informé de l'étrange trafic qui se déroulait entre Lamothe-Saint-Léonard où elle habite, Saint-Goustan où elle fait réparer ses bijoux et la forêt de Brocéliande où, entre parenthèses, on ne trouve pas que des girolles ?

Un curieux triangle où elle louvoyait entre les sortilèges et la mort….

Éditions ALAIN BARGAIN