16 juillet 2008

Couleur canari

de Jean Failler

couleur_canari

À la demande de son ancien patron, le commissaire Fabien, Mary Lester reprend du service dans la police. Elle est détachée à Nantes où un meurtrier en série sévit depuis quelques semaines.

Trois cadavres déjà, et pas l'ombre d'une piste. Le capitaine Leroux, vieux flic mal embouché, mais qui connaît les bas-fonds de Nantes comme sa poche, n'a pas la moindre piste. il fait pourtant bien comprendre à Mary Lester qu'elle n'est pas la bienvenue sur son territoire.

Leroux triomphe lorsqu'il arrête un suspect en flagrant délit dans une rame de tramway. Le commissaire Graissac, patron des polices urbaines à Nantes, s'apprête donc à renvoyer Mary Lester et son adjoint Fortin à Quimper lorsqu'un quatrième cadavre est découvert en pleine journée au coeur de la ville.

Il semble alors évident que le capitaine Leroux n'a pas arrêté le bon coupable.

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Te souviens-tu de Sooliko'o ?

de Jean Failler

te_souviens_tu

Tome 1

Instamment priée par son patron, le commissaire Fabien, de prendre un mois de convalescence, Mary Lester choisit d'aller se reposer chez l'une de ses amies, Monette Charron, infirmière à Trébeurnou, petit village de la côte sauvage en Finistère nord.

À peine arrivée, elle se fait agresser par un type étrange qui conduit un énorme tracteur. Elle réalise très vite qu'une atmosphère délétère pèse sur ce village autrefois paisible. Des animaux domestiques disparaissent, des vieilles personnes sont harcelées chez elles et il semble que le chef d'orchestre de toutes ces exactions soit l'homme au gros tracteur.

L'individu, qui bénéficie d'appuis politiques, se croit tout permis. L'apparition de Mary dans son périmètre le gênant, il la prend pour cible.

Mais le capitaine Lester, même en permission, n'est pas femme à s'en laisser conter et rend coup pour coup. La gendarmerie s'en mêle, puis les Renseignements Généraux qui l'accusent d'avoir provoqué cet homme qu'ils semblent protéger.

La voici tout soudain contrainte, pour se défendre, de fouiller dans le passé mystérieux de l'agriculteur Vanco...

~

Te souviens-tu de Souliko'o ? : Tome 2Tome 2

Ayant appris que Vanco, l'agriculteur irascible, avait séjourné en Australie, Mary s'envole pour ce continent où elle espère trouver quelques réponses à toutes les questions que pose son comportement agressif. Pourquoi Vanco a-t-il abandonné un magnifique domaine australien de trente mille hectares pour une misérable ferme cent fois plus petite en Finistère Nord ?

Elle a la chance d'être accueillie à bras ouverts par la famille résidant sur le domaine autrefois exploité par Vanco. Et là, les choses commencent à s'éclairer. Elle a même la possibilité, grâce à un ancien policier de brousse, d'enquêter jusque dans la tribu aborigène des Musgrave qui, depuis la nuit des temps, occupe le territoire des Trois Rivières, l'endroit où se trouvait le ranch de Vanco.

Celui-ci a laissé derrière lui un souvenir déplorable et personne ne semble le regretter.

Après un séjour enchanteur sous le soleil du printemps austral, elle retrouve l'automne breton et son concert de pluies et de vents. Elle retrouve aussi les enquêteurs des RG qui n'ont pas lâché la piste. Accusée de tous les méfaits, contrainte de se défendre devant un conseil de discipline qui ressemble plus à un tribunal qu'à autre chose, voilà une nouvelle fois Mary Lester dans de vilains draps.

Réussira-t-elle à se sortir du traquenard qui lui est tendu ?

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le passager de la Toussaint

de Jean Failler

le_passager_de_la_toussaintDe retour à Quimper après une longue convalescence, le commissaire Fabien me confie une bien étrange mission : rencontrer un magnat du commerce qui aurait des ennuis. Le genre de job que j’affectionne, comme vous le savez…

Mais voilà, ce Monsieur m’est recommandé par un ponte de la place Beauvau, l’ineffable commissaire Mervent, devenu bras droit du ministre de l’Intérieur. Pour faire preuve de bonne volonté, car Mervent m’a rendu un signalé service lors d’une précédente enquête, je décide de rendre visite à monsieur Pinchard en son domicile de Landévennec.

Celui-ci me révèle que son fils Matthieu, condamné à vingt ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son meilleur ami et en fuite depuis sa condamnation, vient d’être retrouvé. Où s’était-il caché pendant ces quinze ans ? Tout simplement à quelques encablures du domicile de son père, au monastère de Landévennec où il était connu sous le nom de « Frère Grégoire ».

Tout est rocambolesque dans cette histoire, depuis la mort de Jacques Courtois, l’évasion de Matthieu Pinchard et même son arrestation à Brest vingt ans plus tard par le plus grand des hasards.

Moi, vous me connaissez, dès qu’il y a mystère, il faut que je voie l’envers du décor. De Landévennec à Plougastel-Daoulas, du port de commerce de Brest au quartier de Pontanézen, c’est en long en large et en travers que je vais arpenter cette mystérieuse rade.

Et je ne serai pas déçue ! Vous non plus, j’espère !

Cordialement vôtre,

Mary Lester

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Bouboule est mort

de Jean Failler

bouboule_est_mort

Quand une vieille dame vient au commissariat pour annoncer que Bouboule a disparu, tout le monde se marre sauf moi car je sais ce que peut représenter la compagnie d'un chien pour une dame esseulée.

Mais quand cette dame vous précise que le Bouboule en question n'est pas son chien mais son fils unique, ça devient tout de suite plus sérieux.

Comme le gaillard, qui approche tout de même de la cinquantaine, tient un garage à Saint-Brieuc, tout le monde pense que ce sacré Bouboule est parti en vacances et que c'est bien son droit. Mais la vieille dame ne croit pas à cette histoire de congés. D'ordinaire, son fils lui téléphone tous les jours.

Sa ténacité finit par m'intriguer, et je me résous à rendre visite à Bouboule dans son garage pour lui demander de rassurer sa bonne vieille maman. Mais Bouboule ne me dira rien, car Bouboule est mort ! Et pas de mort naturelle, je vous prie de le croire !

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ça ira mieux demain

de Jean Failler

ca_ira_mieux_demain

Mathilde Tristani a mystérieusement disparu et sa mère Anastasie, femme d'affaires aussi influente que redoutable, a fait pression sur un ministre de ses amis pour que l'on retrouve sa fille « sans faire de vagues ».

Le commissaire Mervent, dont la seule crainte est de déplaire à sa hiérarchie, m'a confié le dossier non sans réticence, et avec des précautions oratoires qui m'ont passablement agacée.

Ça démarre mal, me direz-vous. Oui ça démarre mal. Et ça ne s'améliore guère par la suite. Il ne faut pas faire de publicité, il ne faut pas montrer de photos de la disparue, il ne faut pas voir son père... Il n'y a que des interdits posés par la mère Tristani.
Comment enquêter dans ces conditions?  Où donc chercher cette gosse de riches?  C'est beau, le Cap Sizun, mais c'est vaste !
 
Et, quand au crépuscule la brume monte de la mer, noyant sous son manteau les falaises couvertes de bruyères et de landes, on y fait parfois d'étranges rencontres.
Cordialement vôtre,
Mary Lester

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Rien qu'une histoire d'amour

de Jean Failler

rien_qu_une_histoire_d_amour

Je vous le jure, il n'y a qu'à moi que ces choses-là arrivent !

Pour avoir secouru une vieille dame qui se trouvait mal au cimetière de Douarnenez, me voici soupçonnée de meurtre! Et, qui plus est, le meurtre en question a été commis sur la ria d'Étel, dans le Morbihan, un endroit où je n'ai pas mis les pieds depuis ma première communion.

D'ailleurs, est-ce un meurtre, est-ce un accident ?

L'affaire n'est pas claire, les gendarmes hésitent à se prononcer mais l'adjudant Oliveira, faisant sienne la maxime « cherche à qui le crime profite » et de surcroît pas fâché d'épingler un flic, m'a placée en pôle position sur la liste des suspects.

Je profite de quoi, au fait ? Vous allez voir, c'est un peu gratiné! Pour me dépêtrer de cette inconfortable situation, il me faudra enquêter sur une histoire d'amour qui a mal tourné, une histoire vieille d'un demi-siècle. Cinquante ans, s'exclamerait Fortin, ce n'est plus de la police, c'est de l'archéologie.

Georges Brassens l'a dit, « Le temps ne fait rien à l'affaire » et Henri Salvador l'a renchéri : « Quand faut y aller, faut y aller ! ». Alors j'y vais, et s'il vous plaît de m'accompagner, vous êtes les très bienvenus.

Cordialement vôtre,
Mary Lester

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La variée était en noir

de Jean Failler

la_variee_etait_en_noir

Voici Mary Lester plongée dans le monde étrange des marais de Brière dans le cadre — voulu par un ministre — d'une coopération avec la gendarmerie.

Les gendarmes l'acceptent volontiers à condition qu'elle ne fasse pas de vagues et surtout, qu'elle ne se mêle pas d'enquêter sur les incendies qui ravagent des maisons de «hors venus» au marais. 

Évidemment, il suffit d'interdire quelque chose à Mary pour qu'elle ait envie de le faire. Elle ne tarde pas à découvrir que ce qui se passe sur l'île aux Vierges est bien plus grave que les incendies, et à s'intéresser à un personnages louche et à sa compagne.

Des gens qui ont le bras long, au point de pouvoir empêcher Mary de mener son enquête à bien ?  Ils auraient tort de le croire...

  Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le renard des grèves

de Jean Failler

le_renard_des_greves

Tome 1

Dans un petit port du nord Finistère, depuis plus de quinze ans, un mystérieux malfaiteur sabote les bateaux mouillés sur l'estran. Amarres coupées, trous percés dans les coques, orins engagés dans les hélices, tous les coups sont utilisés pour détruire les bateaux.

La rumeur a désigné le coupable de ces exactions: Fanch Brendaouez dit "le Renard". Ce vieil original a tout pour faire un bouc émissaire parfait: dernier descendant d'une ethnie redoutée de la population paysanne, les goémoniers, il se plaît à provoquer, par sa vêture, par son non-conformisme aussi.

Mary Lester est priée de mener une enquête discrète et de mettre hors d'état de nuire ce fameux "Renard". Cependant, ses investigations ne la mènent pas au coupable désigné. Elle retrouve sur son chemin une vieille connaissance, le sinistre Charraz. Et quand Charraz est là, les coups tordus ne sont pas loin de pleuvoir. 

~

Tome 2

Après la destruction d'un nouveau bateau, à l'explosif cette fois, Mary est de plus en plus convaincue que l'ex-maître principal Charraz tire les ficelles de cette rocambolesque histoire.

Au grand dam des gendarmes pour lesquels Charraz est un exemple et un héros, elle concentre ses recherches sur l'entourage de l'ex-sous-officier. Mais Charraz n'est pas né de la dernière pluie. Il a su effacer toutes les pistes qui pourraient mener jusqu'à lui.

Dans le village traumatisé de Kerlaouen, l'omerta règne et il n'est plus possible d'enquêter. C'est la mort dans l'âme que Mary Lester rentre à Quimper après avoir fait savoir qu'elle abandonne l'enquête.

Charraz et sa bande triomphent, mais leur joie est prématurée: quand on sort Mary Lester par la porte, il est bien rare qu'elle ne revienne pas par la fenêtre !

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les fautes de Lammé Bouret

de Jean Failler

les_fautes_de_lamme_bourret

Mary Lester est dépêchée à Pont-Aven où le corps inanimé d'un octogénaire vient d'être retrouvé à son domicile par sa femme de ménage, Églantine Duverger. Apparemment, le vieillard a été roué de coups et a succombé à ses blessures.

La police locale penche immédiatement pour un crime crapuleux commis par un rôdeur. Mais, avant de mourir, le vieil homme a pu livrer le nom de son assassin à Églantine Duverger.

Mary se met, avec scepticisme, à la recherche de ce coupable désigné qui porte le même nom qu'un héros de roman. Parallèlement, elle se penche sur la personnalité de la victime et s'aperçoit que ce modeste ouvrier d'imprimerie en retraite avait une double vie et qu'en répit d'une retraite fort modeste, il disposait d'une cagnotte bien emplie.

Quel était donc le secret de monsieur Aurélien Fabre ?  En le mettant à jour, Mary va faire une autre découverte, bien plus surprenante encore...

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Forces noires

de Jean Failler

forces_noires

Mary Lester n'a jamais pu ignorer l'appel d'une dame en détresse. Le fils de Florence de Trébédan a disparu.

Voilà donc Mary à Rennes pour une affaire qui, au début, lui paraît si simple qu'elle pense la résoudre dans les vingt-quatre heures. Mais très vite les choses se compliquent.

Jacques de Trébédan semble s'être volatilisé et Mary s'aperçoit qu'elle n'est pas la seule à le rechercher. D'inquiétants individus font le siège des lieux où pourrait se trouver le garçon.

De quel lourd secret le jeune footballeur, gloire montante du Stade Rennais, est-il le dépositaire pour être ainsi traquer par les « forces noires » ?

Éditions DU PALÉMON

Posté par Krri à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :