de Paul Gerrard

corbillard grand sport

Diego, couché sur le côté, entrevit la silhouette du secrétaire qui glissait furtivement le long du bungalow. Il referma les yeux, dormit quelques secondes, puis reprit soudain conscience en entendant claquer une serrure au fond de sa prison. La porte du corridor s'ouvrit lentement. Une ombre apparut dans le jour bleuissant qui fusait de la fenêtre ouverte. 

Tout d'abord, croyant que l'homme revenait à la charge, il se tint coi.

- Ola, Diego ! dit-on doucement près de lui. Que tal !

Il rouvrit les yeux. C'était Cisca, avec sa bouche d'un rouge ardent, ses yeux d'eau verte et les lourdes grappes de cheveux encadrant sa figure pâle. Diego, affolé, se redressa sur le lit: il avait vu mourir Cisca trois jours plus tôt, devant la terrasse du Monterey, à San Sebastian...

Éditions PRESSES DE LA CITÉ