Biographie

Roger Borniche est né en 1919 à Vineuil-Saint-Firmin dans l'Oise. Après avoir entrepris une carrière de chanteur lyrique (?!), il devient inspecteur dans un grand magasin avant de passer le concours d'inspecteur de police dans un pays alors occupé par les Allemands. Il se retrouve affecté à la Police Judiciaire en 1944, devient inspecteur principal en 1950, il y travaille pendant presque 12 années avant de se "voir poussé vers la sortie" par des supérieurs qui apprécient peu les résultats obtenus par ce jeune et modeste inspecteur. Car l'inspecteur Borniche cumule les arrestations: 567 (c'est le chiffre qu'on retrouve dans tous les articles le concernant) petits, moyens et plus grands truands se retrouvent derrière les barreaux, grâce au flair de cet homme qui, très vite, a compris que les médias pouvaient être une aide extraordinaire dans la poursuite d'une enquête, en y ajoutant une somme de travail énorme pour compenser le manque de moyens en matériel et effectifs de la police.

Il quitte donc la police en 1956, non sans quelques récompenses "pour services rendus", dont la "Médaille d'Honneur de la Police", la "Médaille des Actes de Courage" à titre exceptionnel, et... le titre d'Inspecteur Divisionnaire Honoraire. Il obtient aussi l'autorisation du Ministre de l'Intérieur pour ouvrir le premier "Cabinet de Recherches Privées" spécialisé dans les fraudes aux assurances qui existe toujours aujourd'hui, son fils Christian ayant assuré la relève.

Le souvenir qu'il laisse auprès de ceux qui l'ont apprécié en tant qu'inspecteur, « celui d'un flic brillant, aux méthodes marginales, mais à l'efficacité redoutable... », il est celui qui a permis l'arrestation d'Abel Danos, Emile Buisson, Jo Attia, Pierrot le Fou et tant d'autres qu'il fait revivre quelques années plus tard dans ses ouvrages, des romans "mémoires", dans lesquels il retrace non seulement l'histoire de criminels ou ses enquêtes, mais aussi une partie de notre histoire, celle de la Collaboration, le marché noir, la Résistance, la France de la IV ème République avec ceux qui ont su profiter de la guerre, la corruption, les bandes organisées de criminels face à une police qui jongle entre les intrigues politiques et les rivalités  des différents services. Il raconte les conditions de travail des flics à cette époque, les enquêtes sur le terrain, des heures et des heures de planques  par tous les temps, les interrogatoires, les contre-interrogatoires, une somme de travail pour un salaire de misère et un logement bien précaire. Roger Borniche va souvent s'opposer aux méthodes parfois brutales de certains de ses collègues, ne porte jamais d'armes, se sert beaucoup plus de son intuition, recoupe les informations qu'il peut trouver dans les archives de la Sûreté, et sait entretenir un réseau de relations "humaines", ses informateurs, voire les truands eux-mêmes qui lui reconnaissent un grand sens de l'Honneur.

Le premier ouvrage de Roger Borniche, Flic Story publié en 1973 aux Éditions Fayard est rapidement un best-seller, traduit en plusieurs langues et adaptés au cinéma en 1975 par Jacques Deray avec dans le rôle de l'inspecteur Borniche, Alain Delon (qui jouera aussi dans "Le gang" en 1976, adapté du roman du même titre paru en 1975). Après la publication de son second livre, René la Canne en 1974 et le succès cinématographique de Flic Story, Roger Borniche laisse les rênes du cabinet d'Enquêtes Privées à son fils qui l'a rejoint en 1969 et il décide de s'installer aux États-Unis pour se consacrer à l'écriture et l'adaptation cinématographique de certains de ses ouvrages. On en compte 28, écrits entre 1973 et 1999, tous des succès maintes fois réédités, et là encore, Roger Borniche devra faire face à certaines jalousies... dans les milieux littéraires !?!?. Le dernier ouvrage est plus axé sur le métier de détective que l'auteur a exercé dans son cabinet de Paris ou aux États-Unis, comme enquêteur privilégié auprès de la police locale quand celle-ci se retrouve dans une impasse: Dossiers très privés est publié en 1999 aux Éditions N°1. Outre ces romans, Roger Borniche a collaboré aussi à certaines revues, dont "Historia", "Le Crapouillot", "l' Encyclopédie du Crime"...

En fait, cette biographie ne sert pas à grand chose, sinon vous inciter à lire les romans de Roger Borniche qui sont rédigés à la première personne, le "héros" (l'un des héros) étant l'auteur lui-même, des romans où l'on apprend beaucoup sur le flic qu'il fut, partant sur l'homme aussi...

(Sources: Wikipedia /13emerue. )

Elleon

~~~

Résumés

  1. Dossiers très privés (Éditions N°1 - 1999)
  2. Flic Story (Éd. Fayard - 1973)
  3. Frenchie: un Français au coeur de la filière californienne (Éd. Presses de la Cité - 1991)
  4. Homicide Boulevard: Los Angeles (Éd. Pocket - 1998)
  5. Kidnapping (Éd. Pocket - 1993)
  6. L'affaire de la Môme Moineau (Éd. Grasset - 1986)
  7. L'Archange (Éd. Grasset - 1987)
  8. L'indic (Éd. Grasset - 1977)
  9. La cible (Éd. Pocket - 1991)
  10. La filière (Éd. Pocket - 1989)
  11. Le Boss (Éd. Grasset - 1983)
  12. Le Coréen (Éd. Grasset - 1987)
  13. Le Gang (Éd. Le Livre de Poche - 1977)
  14. Le Gringo (Éd. Grasset - 1980)
  15. Le Maltais (Éd. Grasset - 1981)
  16. Le Play-boy (Éd. Grasset - 1976)
  17. Le privé (Éd. Presses de la Cité - 1996)
  18. Le Ricain(Éd. Grasset - 1979)
  19. Le Tigre (Éd. Grasset - 1982)
  20. René la Canne (Éd. Fayard - 1974)
  21. Vol d'un nid de bijoux (Éd. Grasset - 1985)

~

Série Borniche présente

  1. Ces crimes de fous (Éd. Presses de la Cité - 1998)
  2. Ces crimes mystérieux (Éd. Presses de la Cité - 1999)
  3. Ces crimes passionnels (Éd. Presses de la Cité - 1997)
  4. Ces crimes qui dépassent la fiction (Éd. Presses de la Cité - 1994)

~

Série Borniche Story

  1. Gendarmes et Voleurs (T-1)(Éd. Pocket - 1992)
  2. Les prédateurs (T-2)(Éd. Presses de la Cité - 1997)

Bonne lecture