1923 - 1985

Biographie

Carter Brown est le nom de plume adopté par Alan Geoffrey Yates, né en 1923 à Londres. Après avoir suivi ses études secondaires à Essex, en 1942, il intègre la Royal Navy, qu'il quitte en 1946 avec le grade de Lieutenant de la "Marine Royale Britannique". Il travaille alors pendant près de deux ans comme preneur de son chez "British Acoustic Films", filiale de la Gaumont britannique, mais il ne se sent pas vraiment fait pour tout ce qui est de la technique.

En 1948, Alan Yates émigre en Australie, obtenant sa naturalisation l'année même. Il travaille aux services des Relations Publiques de la compagnie aérienne "Quantas", pour laquelle il rédige aussi les catalogues publicitaires. Il commence à écrire quelques nouvelles, et début des années 50, il est contacté par les Éditions Horwitz pour participer à la série "Horwitz Scientific Thriller". Entre 1951 et 1954, ce sont quelques 50 nouvelles qui vont être publiées sous le pseudonyme de Tex Conrad, dans une édition bon marché "Lovely mystery series", allant du genre Policier au Western, de la Romance à l'Horreur. À cette époque, Mickey Spillane commence à être très connu pour ses romans et Geoffrey Yates décide de tenter d'en écrire un...

Dès 1951, avec son roman "A death date for Dolores" publié aux Éditions Horwitz , Peter Carter Brown (son premier pseudo pour signer ses romans) devient célèbre en Australie. Devant le succès, l'éditeur qui songe à satisfaire les désirs de ses lecteurs, avides d'histoires policières américaines,  fait signer un contrat de 30 ans (?!)  à Alan Yates, avec obligation pour l'auteur de produire un roman par mois et deux nouvelles, et pour rémunération, 30 livres sterling par semaine pour avance. Entre 1951 et fin 52, il a déjà écrit une vingtaine de romans, mais c'est en 1953, avec la publication de "Venus unarmed" qu'il atteint les sommets de la célébrité et cesse de travailler pour se consacrer à l'écriture. Pendant ces premières années, les livres de Peter Carter Brown sont vendus à quelques milliers d'exemplaires en Australie, mais devant le succès phénoménal, l'éditeur Horwitz vend  les droits aux Éditions Signet aux États-Unis, le nom de l'auteur devient Carter Brown, pour mieux se vendre outre-Atlantique. En France, les Éditions Gallimard achètent les droits pour publier l'auteur dans la célèbre collection de la Série Noire, qui compte parmi ses auteurs, Peter Cheyney, Raymond Chandler et d'autres...

Un succès pour les éditeurs et pour Geoffrey Yates, alias Carter Brown, qui pourra ainsi au cours de sa vie, faire vivre sa famille dans de belles et riches demeures, à New-York, (ville et pays qu'il découvrira bien après avoir commencé à écrire ses romans qui se passent tous là-bas !), Hong-Kong, Londres, Sydney et... entreprendre de grands voyages.

Entre 1951 et 1981, on compte quelques 200 romans policiers, auxquels s'ajoutent les 52 nouvelles publiées uniquement en Australie, et des romans publiés sous divers pseudonymes, comme Tom Conway, Paul Valdez, ou encore Caroline Farr... (Ce pseudonyme, selon certaines biographies lui serait attribué à tort, mais il semblerait  que Caroline Farr est en fait le nom sous lequel signent  trois auteurs: Lee Patterson, Richard Wilke-Hunter et... Carter Brown  associés dans l'écriture de romans dits "gothiques". Richard Wilke-Hunter, autre auteur australien très prolifique est présenté souvent comme seul auteur derrière ce fameux pseudo de Caroline Farr...?).

Carter Brown écrit des romans noirs sur un ton plutôt léger, dans lesquels l'action se passe toujours aux États-Unis qu'il ne connaît (au début) que par ses diverses lectures: romans américains, livres documentaires, etc. L'ambiance américaine y transparaît si parfaitement, que les Éditions Gallimard présenteront les romans de Carter Brown comme traduits de l'américain. Quant aux lecteurs américains, eux, seront surpris parfois par des expressions bien anglaises. L'humour est toujours présent dans les polars de l'auteur, écrits de manière très vivante... beaucoup d'action, de meurtres, mais jamais de violence, car Carter Brown est un pacifiste. C'est aussi un homme très cultivé: ses références littéraires, cinématographiques, artistiques en tous genres y  sont nombreuses. Les titres français peuvent laisser penser (aujourd'hui, en tout cas !)qu'il s'agit d'une Littérature bon marché, genre "romans de gare", avec des jeux de mots parfois très... approximatifs.  Cette impression est d'ailleurs renforcée quand les Éditions Gallimard rééditent ces romans dans la série "Carré Noir" avec des visuels de couvertures très racoleurs.  L'auteur lui-même a dû évoluer, s'adapter à l'évolution des moeurs: dès le début des années 70, il sème quelques scènes plus sensuelles dans ses romans.

Des romans, des dizaines et des dizaines de romans,  toujours ignorés des critiques alors que le public  fidèle lui, en redemande; les chiffres (des centaines de millions d'exemplaires vendus de par le monde, aux États-Unis, mais surtout en Europe: en France et en Allemagne ) en sont la preuve... Mais un homme, l'écrivain  Anthony Boucher, se fait fort de faire découvrir régulièrement un titre de Carter Brown dans sa chronique du "Sunday New-York Times Books Review".  En Australie, la plupart des romans de l'auteur ont été adaptés en une série radiophonique et l'un des ses romans "The stripper" publié en 1961, a été adapté en spectacle musical et joué à Sydney en 1982.

On le devine, parmi tous les héros que Carter Brown a mis en scène, il en est de récurrents, comme Al Wheeler, lieutenant au bureau des homicides dans la petite bourgade fictive de Pine Country, en Californie (dans près de 50 romans); ou encore Rick Holman, privé à Hollywood, ardent défenseur des starlettes du cinéma en noir et blanc (dans une trentaine de romans); Larry Baker, scénariste hollywoodien et son acolyte Boris Slivka avec un certain penchant pour l'alcool: tous deux se retrouvent détectives amateurs sur des scènes de crimes hollywoodiennes où le glamour et les filles sensuelles sont la toile de fond des romans (dans le cas de ces deux-là, difficile de connaître le nombre exact de romans);  Danny Boyd, quant à lui, est détective privé à New-York, un dur, un coriace, qui mène des enquêtes en dehors des États-Unis, en Angleterre, en Australie (à peu près 30 romans avec lui)... Parmi les héros de Carter Brown, n'oublions pas Mavis Seidlitz, la capiteuse détective privée, l'élément féminin tel que l'auteur le présente dans tous ses romans, (un rien machiste, notre auteur, qui représente les femmes sous leurs attraits féminins plus développés que leur cerveau !), c'est pourquoi Mavis Seidlitz  est secondée par Johnny Rio, l'homme qui aime à s'accorder le monopole de la  "réflexion"(dans une douzaine de romans) .

Carter Brown, un des plus grands auteurs de romans policiers du XXème siècle est tombé dans l'oubli après sa mort en 1985, à Sydney. Son épouse tente bien, au début des années 90, de faire rééditer quelques uns de ses meilleurs romans, mais les éditeurs lui rétorquent que les ouvrages de Carter Brown sont devenus obsolètes, les lecteurs n'apprécient plus ce genre... et c'est ainsi qu'un auteur disparaît des mémoires, (mis à part pour quelques amateurs accros du genre), un auteur qui laisse pourtant derrière lui quelques scènes cultes amusantes et des dialogues de génie, (certains de ses livres ont été adaptés au cinéma français). En Australie, en 1997, on lui a tout de même attribué à titre posthume "The Ned Kelly Award", la seule et unique récompense jamais reçue par Carter Brown au cours de ses trente et quelques années de production littéraire si intensive.

La bibliographie qui suit n'est certes pas complète, mais le catalogue des Éditions Gallimard m'a permis d'établir une liste de quelques 160 romans de Carter Brown, et les ressources (inépuisables !) du site bibliopoche. m' ont  permis de retrouver la plupart des 4èmes de couverture... j'en remercie vivement les artisans qui contribuent ainsi à faire découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés, comme nous ici, sur Fiches Livres.

(Sources: Wikipedia /fantasticfiction. /embden11.home.xs4all. /austcrimefiction. )

Elleon (Mise à jour 04/2015)

~~~

Résumés

  1. Allez, roulez !(Éd. Gallimard - 1973)
  2. À pâlir la nuit (Éd. Gallimard - 1967)
  3. À saute-jarretelle (Éd. Gallimard - 1978)
  4. Au parfum (Éd. Gallimard - 1974)
  5. Au sentiment (Éd. Gallimard - 1960)
  6. Banco bidon (Éd. Gallimard - 1978)
  7. Blague dans le coin (Éd. Gallimard - 1974)
  8. Bouche, que veux-tu ? (Éd. Gallimard - 1972)
  9. Carte forcée (Éd. Gallimard - 1976)
  10. Cash-cash (Éd. Gallimard - 1971)
  11. Coup de tête (Éd. Gallimard - 1979)
  12. Croupe Suzette (Éd. Gallimard - 1977)
  13. De poil et de poudre (Éd. Gallimard - 1976)
  14. Dollars à vau-l'eau (Éd. Gallimard - 1963)
  15. Du beau linge (Éd. Gallimard - 1972)
  16. Juteux à souhait (Éd. Gallimard - 1962)
  17. La fête d'une mère (Éd. Gallimard - 1972)
  18. La fosse aux sorcières (Éd. Gallimard - 1969)
  19. La poupée mécanique (Éd. Gallimard - 1965)
  20. La star d'outre-monde (Éd. Gallimard - 1966)
  21. La tournée du patron (Éd. Gallimard - 1972)
  22. Le diable incarné (Éd. Gallimard - 1986)
  23. Le Don Quichotte des canapés (Éd. Gallimard - 1977)
  24. Le glas pour Rebecca (Éd. Gallimard - 1974)
  25. Le mufle de la bête (Éd. Gallimard - 1971)
  26. Le tango des oubliettes (Éd. Gallimard - 1977)
  27. Le tronc, SVP ! (Éd. Gallimard - 1975)
  28. Les sept sirènes (Éd. Gallimard - 1974)
  29. Ma cabale à Macao (Éd. Gallimard - 1965)
  30. Magouilles à Macao (Éd. Gallimard - 1978)
  31. Oeil de sphinx (Éd. Gallimard - 1974)
  32. On se défonce (Éd. Gallimard - 1974)
  33. Pose ta chique ! (Éd. Gallimard - 1970)
  34. Se méfier des contrefaçons (Éd. Gallimard - 1976)
  35. Sens interdits ! (Éd. Gallimard - 1965)
  36. Solo de baryton (Éd. Gallimard - 1961)
  37. Sombrerotico (Éd. Gallimard - 1977)
  38. Trois têtes sous le même bonnet (Éd. Gallimard - 1959)
  39. Un coeur qui saigne (Éd. Gallimard - 1976)
  40. Un paquet de blondes (Éd. Gallimard - 1967)
  41. Une blonde à réactions (Éd. Gallimard - 1960)
  42. Vampiriques fredaines (Éd. Gallimard - 1966)
  43. Vue sur un nu (Éd. Gallimard - 1966)
  44. Zelda la Douce (Éd. Gallimard - 1974)

~

Série Danny Boyd

  1. Cash-sex (Éd. Gallimard - 1983)
  2. Chabanais chez les zoulous (Éd. Gallimard - 1970)
  3. Du sang à l'encan (Éd. Gallimard - 1966)
  4. Envoyez la soudure ! (Éd. Gallimard - 1981)
  5. Faisans à foison (Éd. Gallimard - 1984)
  6. Homicides blues (Éd. Gallimard - 1966)
  7. L'épouse du dimanche (Éd. Gallimard - 1966)
  8. La bande à bobos (Éd. Gallimard - 1978)
  9. La jumelle en cavale (Éd. Gallimard - 1952)
  10. La môme fouettard (Éd. Gallimard - 1977)
  11. La tournée des cocottes (Éd. Gallimard - 1978)
  12. La veuve pognon (Éd. Gallimard - 1978)
  13. Le singe est au parfum (Éd. Gallimard - 1968)
  14. Le tortillard des pauvres (Éd. Gallimard - 1978)
  15. Les diams de la couronne (Éd. Gallimard - 1976)
  16. Les frangines en folie (Éd. Gallimard - 1978)
  17. Mini-meurtres (Éd. Gallimard - 1969)
  18. Minuit, païens ! (Éd. Gallimard - 1974)
  19. Miss Transe (Éd. Gallimard - 1968)
  20. Nettoyage à chaud (Éd. Gallimard - 1964)
  21. Oh, ces amazones ! (Éd. Gallimard - 1973)
  22. On se tape la tête (Éd. Gallimard - 1973)
  23. Paradis au rabais (Éd. Gallimard - 1973)
  24. Paréo-parade (Éd. Gallimard - 1960)
  25. Pièce à tiroirs (Éd. Gallimard - 1972)
  26. Psychosexie (Éd. Gallimard - 1972)
  27. Rocking Chéries (Éd. Gallimard - 1981)
  28. Sur les chapeaux de roue (Éd. Gallimard - 1970)
  29. Tout sur le paletot !(Éd. Gallimard - 1967)
  30. Un jeu de folles (Éd. Gallimard - 1971)
  31. Une môme en or massif (Éd. Gallimard - 1974)
  32. Une nymphe de perdue (Éd. Gallimard - 1965)
  33. Voleuse de santé (Éd. Gallimard - 1962)
  34. Y'a du tirage (Éd. Gallimard - 1961)

~

Série Mavis Seidlitz

  1. À coups de gaffes (Éd. Gallimard - 1968)
  2. Adios, Chiquita ! (Éd. Gallimard - 1960)
  3. C'est vous le zombie ? (Éd. Gallimard - 1977)
  4. Demain, on tue (Éd. Gallimard - 1981)
  5. La bergère en colère (Éd. Gallimard - 1961)
  6. Le fol amour de Mavis (Éd. Gallimard - 1969)
  7. Jamais de Mavis ! (Éd. Gallimard - 1974)
  8. Mavis et le vice (Éd. Gallimard - 1973)
  9. Mavis se dévisse (Éd. Gallimard - 1974)
  10. Sans voiles (Éd. Gallimard - 1968)
  11. Télé-mélo (Éd. Gallimard - 1961)
  12. Un brin d'apocalypse (Éd. Gallimard - 1969)

~

Série Rick Holman

  1. Au voyeur ! (Éd. Gallimard - 1979)
  2. Bonne année pour les gnomes (Éd. Gallimard - 1971)
  3. Dansons la camisole ! (Éd. Gallimard - 1981)
  4. Du beau monde au balcon (Éd. Gallimard - 1983)
  5. Éclipse d'étoile (Éd. Gallimard - 1978)
  6. Enfourchez vos balais !(Éd. Gallimard - 1966)
  7. Flamini l'invisible (Éd. Gallimard - 1972)
  8. Hollywood-bacchanale (Éd. Gallimard - 1970)
  9. Hollywood bazar (Éd. Gallimard - 1977)
  10. La blonde enchaînée (Éd. Gallimard - 1970)
  11. La blonde éruptive (Éd. Gallimard - 1968)
  12. La reine des soiffardes (Éd. Gallimard - 1977)
  13. La sirène au ciné (Éd. Gallimard - 1977)
  14. La veuve aux yeux secs (Éd. Gallimard - 1967)
  15. La vipère du manoir (Éd. Gallimard - 1969)
  16. Le bikini blanc (Éd. Gallimard - 1966)
  17. Le scorpion indiscret (Éd. Gallimard - 1977)
  18. Maître, fais-moi peur !(Éd. Gallimard - 1973)
  19. Ne pensez donc pas qu'à ça !(Éd. Gallimard - 1978)
  20. On demande une victime (Éd. Gallimard - 1986)
  21. Orages inter-lopes (Éd. Gallimard - 1968)
  22. Où es-tu Charity ? (Éd. Gallimard - 1971)
  23. Parasitectomie (Éd. Gallimard - 1967)
  24. Polissonneries (Éd. Gallimard - 1971)
  25. Pornorama (Éd. Gallimard - 1973)
  26. Question de picaillons (Éd. Gallimard - 1965)
  27. Safari-Sapho (Éd. Gallimard - 1980)
  28. Un tueur parmi nous (Éd. Gallimard - 1967)
  29. Une blonde à l'eau (Éd. Gallimard - 1964)

~

Série Al Wheeler

  1. À corps et à cris (Éd. Gallimard - 1976)
  2. À la santé de Satan (Éd. Gallimard - 1976)ou La nue et le mort
  3. Ah... les garces ! (Éd. Gallimard - 1972)ou P.U.T.E.S
  4. Ballet bleu (Éd. Gallimard - 1960)
  5. Billets de faire-part (Éd. Gallimard - 1979)
  6. Call-girl sérénade (Éd. Gallimard - 1967)
  7. Cascade rouge (Éd. Gallimard - 1976)
  8. C'est pas triste !(Éd. Gallimard - 1981)
  9. Cible émouvante (Éd. Gallimard - 1960)
  10. Continuez le massacre (Éd. Gallimard - 1976)ou Loin de Ris-Orangis !
  11. Descente de cave (Éd. Gallimard - 1966)
  12. Diaphane en diable (Éd. Gallimard - 1963)
  13. Dites-le avec des pruneaux !(Éd. Gallimard - 1967)
  14. Du feu par les naseaux (Éd. Gallimard - 1986)
  15. Du soleil pour les caves (Éd. Gallimard - 1959)
  16. En cabane, papa ! (Éd. Gallimard - 1976)
  17. Fais pas le clown ! (Éd. Gallimard - 1973)
  18. Ferme ta malle ! (Éd. Gallimard - 1967)
  19. Hou les vilaines ! (Éd. Gallimard - 1980)
  20. L'ange aux ailes de plomb (Éd. Gallimard - 1973)
  21. L'effeuilleur (Éd. Gallimard - 1978)
  22. La ronflette (Éd. Gallimard - 1977)
  23. Le bal des osselets (Éd. Gallimard - 1965)
  24. Le cercueil capitonné (Éd. Gallimard - 1979)
  25. Le cochon qui rêvasse (Éd. Gallimard - 1978)
  26. Le marteau de Thor (Éd. Gallimard - 1978)
  27. Le péché capiteux (Éd. Gallimard - 1984)
  28. Le poids du crime (Éd. Gallimard - 1971)
  29. Le valseur énigmatique (Éd. Gallimard - 1964)
  30. Le violeur et la voyeuse (Éd. Gallimard - 1978)
  31. Ma tête sur le billard (Éd. Gallimard - 1976)
  32. Meurtres aseptiques (Éd. Gallimard - 1972)
  33. Pralines 38 (Éd. Gallimard - 1976)
  34. Remets ton péplum !(Éd. Gallimard - 1970)
  35. Sauvons la farce ! (Éd. Gallimard - 1977)
  36. Taille de croupière (Éd. Gallimard - 1959)
  37. Tous au pageot ! (Éd. Gallimard - 1982)
  38. Trois cadavres au pensionnat (Éd. Gallimard - 1970)
  39. Tu viens, shérif ?  (Éd. Gallimard - 1961)
  40. Une tigresse dans le moteur (Éd. Gallimard - 1967)

 Bonne lecture