de Philippe Bouin

comptine_en_plomb1965. Une série de meurtres frappe la région de Calais. D'abord un éleveur de coqs, puis d'autres "petites gens"... Huit personnes au total vont mourir. Et aucun mobile apparent.

Pourtant le commissaire Gallois, pied-noir débarqué d'Alger, est persuadé que l'assassin (il signe ses crimes en laissant près de chaque victime un soldat en plomb) appartient à la bourgeoisie.

La direction que prend alors son enquête affole les notables... Mais Gallois s'en moque. A quelques mois de la retraite, il a décidé de se venger de ceux qui ne l'ont jamais accepté. Quitte à laisser filer le coupable...

Éditions L'ARCHIPEL

~~~

Un roman qui s'inscrit dans la lignée des grands romans noirs : une écriture au cordeau, le portrait au vitriol d'une société qui a marqué l'enfance de l'auteur, hypocrite, sûre d'elle-même et de ses privilèges, et une révélation inattendue, amorale...

~~~

**************************************************************************************************************

Mon livre en dérangera plus d'un. Tant  mieux, c'est écrit pour

 « Déjà qualifié d'auteur atypique, j'aggrave le passif avec Comptine ne plomb, mon troisième thriller, qui vous entraîne dans un nouvel univers : le mien, tragique, celui de mon enfance brisée, de mes révoltes de gosse, de mon rejet d'une société "établie" pour qui l'identité primait et confisquait toute liberté de penser, d'être et de créer en-dehors de ses normes.

Eh oui, je me raconte à travers ce suspens à la fin spectaculaire et amorale. Terriblement amorale.  Mais chacun jugera. En particulier ceux, et quelles que soient leurs affinités politiques, qui ont connu le règne des Trois Singes d'avant Mai 68.

Le pardon est absent de ce roman, écrit en 2007... pour solde de tout compte avec ces années de plomb.  D'ailleurs, je n'en accorde aucun à mes personnages... » 

Philippe Bouin - 30/06/08

****************************************************************************************************************