30 septembre 2008

Un bon flic c'est comme de la soie

de Jean-Louis Nogaro

bon_flic

Hiver 2002, au Bessat, la police découvre le corps d'un Conseiller régional. Suicide ? Le capitaine Séverine n'y croit guère.

Au même moment, dans un train bloqué par la neige en plein coeur du Morvan, l'épouse de l'élu écoute un jeune homme qui se prétend son fils. Accompagnée de son fils avoué et de son « frangin en devenir », Alida disparaît dans la nuit.

Ces trois-là ne savent pas que des sicaires à la solde du boss d'une société de gardiennage sont sur leurs traces. À Saint-Etienne, ils sont aussi sur celles d'Assaire, un proche. À moins que ce ne soit l'inverse ?

Éditions CHLOÉ DES LYS

Posté par Krri à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Saint-Étienne Santiago

de Jean-Louis Nogaro

saint_etienne

Yves Coukry, avocat, se présente aux élections régionales en tant que représentant de l'Extrême Droite. Un maître-chanteur le menace de révéler un passé dérangeant.

Éric Assemond, brocanteur, a laissé tomber le professorat pour se consacrer à la vente de ses diverses trouvailles dans les vides-grenier. Un soir, son dépôt est incendié.

Nadège Poncil, retraitée, a été retrouvée morte, étouffée par inadvertance par sa voisine de chambre atteinte d'Alzheimer.

Les trois individus semblent partager un passé commun pas très glorieux mais cela a t-il un rapport avec les récents évènements ? Et qui peut bien être l'auteur de ces tags qui parsèment les murs de Saint-Étienne en faisant référence à l'année 1973 ?

Éditions RAVET- ANCEAU

Posté par Krri à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

NOGARO, Jean-Louis

Biographie

Instituteur, directeur d'école, formateur associé à l'IUFM de Saint-Étienne, élu local dans son village de 400 habitants, entraîneur d'athlétisme, marié, père de deux enfants, Jean-Louis Nogaro écrit quand il lui reste un peu de temps.  Il écrit des nouvelles noires ou policières, et des romans du même type.

Il participe à quelques concours de nouvelles, et il est relativement actif sur des sites littéraires: MAUX D'AUTEURS, un site associatif et POL'ART NOIR, sur lesquels il dépose fréquemment textes et commentaires divers.  Mais son rêve est de voir un jour, un de ces textes sous la forme d'un "objet livre".

~

Résumés

  1. La guerre a son parfum (Éd. du Caïman - 2010)
  2. La morte des tourbières (Éd. du Caïman - 2012)
  3. Niglo (Éd. Coëtquen - 2014)
  4. Saint-Étienne Santiago (Éd. Ravet-Anceau - 2007)

~

Série Capitaine Séverine

  1. Les prédateurs font toujours face au courant (Éd. Pietra Liuzzo - 2008)
  2. Un bon flic c'est comme de la soie (Éd. Chloé Des Lys - 2006)

~

Autres titres

  • Des yaourts au goût amer
  • Fenêtres sur court (collectif)

Bonne lecture

Posté par Krri à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le masque de chair

de Christine Cognat

Cognat__Christine

Une infirmière est retrouvée morte en bas de l'escalier d'un grand hôpital. Là où, quelques mois plus tôt, a été réalisée la première greffe mondiale de visage.

L'opération a eu un retentissement considérable. Les critiques n'ont pas manqué, la médiatisation a atteint un niveau jamais égalé: la médecine-spectacle est devenue une réalité. Mais on est passé à côté d'enjeux de taille.

Le patient greffé, le premier à oser vivre avec le visage d'un autre, n'est pas un homme ordinaire. Il souffre d'une étrange paranoïa et prétend qu'on veut attenter à sa vie. Qui est-il vraiment ?

Et à qui appartenait ce visage qu'on a prélevé dans des conditions douteuses ? L'équipe chirurgicale a-t-elle des choses à cacher ?

Joséphine, une aide-soignante, en sait trop et alerte une journaliste. Que vont-elles découvrir ?

Éditions PASCAL

~~~

Ce thriller nous plonge dans les coulisses du monde hospitalier et d'une greffe qui soulève des questions vertigineuses. Des questions que chacun devrait se poser avant qu'il ne soit trop tard.

~~~

Posté par Krri à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

COGNAT, Christine

Biographie

Christine Cognat est journaliste (ex grand reporter au Progrès, spécialiste Santé), écrivaine, enseignante vacataire à Lyon2, elle est diplômée de l’Institut de Sciences Politiques de Lyon et a un Diplôme universitaire Éthique en santé (Lyon 1). Sa connaissance des milieux médicaux et son indépendance lui ont fait acquérir une solide réputation dans le monde de la presse. 

Elle est l’auteure d'un premier polar santé, Le masque de chair, paru aux Éditions Pascal en 2006 et avec Jeanne Goerrian, d’un témoignage sur l’hormone de croissance qui a obtenu le "Prix Monte-Cristo 2008".

(Sources: lexpressdufaso-bf. / éditeur)

~~~

Résumés

  1. Le masque de chair (Éd. Pascal - 2006)
  2. Paradis sucré (Éd. Pascal - 2013)

Bonne lecture

Posté par Krri à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le poster menteur

de Tucker Coe

le_poster_menteur

Quelle idée aussi avait-elle eue, mon ancienne maîtresse, de venir me relancer à mon nouveau boulot, gardien de nuit dans un musée ? La nuit même où on assassinait un parfait inconnu dans le musée en question !

Ce fut le début de la mélasse. Je me mis à esquiver des bocaux de vitriol et des balles de pistolet, un flic abusif me flanqua une raclée impériale, et je compris que pour m'en sortir, il fallait que je débrouille cette histoire de meurtre tout seul.

Mais comment faire ?

Éditions GALLIMARD

-

Édition originale: Éd. Gallimard (1973)

Posté par Krri à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chauffé à blanc

de Tucker Coe

chauffe_a_blanc

Si vous êtes flic, un bon conseil : ne couchez pas avec la femme d'un voleur. Ça fait mauvais effet, et vous vous retrouveriez vite sur le sable. Et après ça, les truands se croiraient autorisés à vous faire des propositions malhonnêtes.

Mais Mitchell Tobin n'avait pas le choix. Et puis Rembek et ses sbires étaient si bien élevés qu'il oubliait parfois qu'il protégeait maintenant les intérêts de la pègre.

Seulement quand il passait devant une glace, il tournait la tête, de peur de se mettre à vomir.

Éditions GALLIMARD

-

Édition originale: Éd. Gallimard (1968)

Posté par Krri à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dernier tramway pour les Champs-Élysées

de James Lee Burke

dernier tramway

Par une soirée pluvieuse en cette fin d'été, Dave Robicheaux se sent d'humeur morose...  Même s'il ne boit plus, il cherche à retrouver la chaleur et l'ambiance des bars qui le renvoient à la Louisiane de son enfance.

Assis au comptoir chez Goldie Bierbaum, il voit entrer un jeune homme au crâne rasé...  Un petit dealer qui joue aussi dans des pornos, un type pas regardant sur les besognes qu'on le charge d'exécuter...

Qui lui a ordonné d'aller tabasser sauvagement le père Jimmie Dolan, prêtre à la réputation sulfureuse et ami de Robicheaux ?

L'agression perpétrée contre le père Dolan va emmener Dave Robicheaux sur des chemins imprévus, à la rencontre du fantôme de Junior Crudup, un bluesman incarcéré à Angola dans les années trente. Un mystère plane toujours sur le destin de ce musicien génial, jamais ressorti de la prison où il purgeait sa peine.

Qu'est-il devenu ? Énigme d'autant plus troublante que la petite-fille du chanteur est aujourd'hui sur le point d'être dépossédée de sa ferme par une société qui gère les résidus toxiques de l'industrie pétrolière.

Robicheaux se sait en terrain mouvant lorsqu'il s'aperçoit que le propriétaire de cette société n'est autre que Merchie Flannigan. Un nom qu'il connaît. Flannigan a en effet épousé Théodosha LeJeune, issue d'une riche famille, et... ancien amour de Dave Robicheaux.

Éditions RIVAGES/NOIR

-

Édition originale: Éd. Rivages/ Grand Format (2008)

etoile Prix Mystère de la critique /roman étranger (2009)

etoileGrand Prix du roman noir du festival de Cognac /roman étranger (2009)

~~~

Dans ce beau roman crépusculaire, marqué par l'absence et la mort, l'auteur confronte son alter ego Robicheaux à une descente aux Enfers.  Sur les Champs-Elysées de la Nouvelle-Orléans, pas de félicité mais une ligne de tramway désaffectée, à l'image du terrible destin de Junior Crudup... 

 

Le grand styliste qu'est James Lee Burke n'a rien perdu de son lyrisme pour évoquer les maux du Sud américain à travers une intrigue magistralement construite. 

~~~

Posté par elleon à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les rapines du Duc de Guise

de Jean d'Aillon

les rapines du duc de guise

1585. Trois hommes se disputent le royaume de France...  Le roi Henri III veut conserver son trône, mais n'a pas d'héritier...  Son successeur légitime, Henri de Navarre, veut faire valoir ses droits, tandis qu'Henri de Guise rassemble les catholiques intransigeants afin d'imposer le cardinal de Bourbon, qui ne serait qu'une marionnette entre ses mains...

C'est à ce moment de grande misère, tant la guerre civile fait rage, que la bourgeoisie catholique de Paris se rassemble en une sainte union, ligue secrète qui prête allégeance à Guise... Tandis que le roi de France demande à ses derniers fidèles de découvrir pourquoi les impôts du royaume diminuent autant, Nicolas Poulain, lieutenant du prévôt d'Ile-de-France, rejoint la sainte union...  Mais seul M. de Richelieu sait que Poulain est devenu ligueur pour pouvoir espionner les bourgeois rebelles...

Quant aux huguenots, prévenus que la baisse des ressources n'est qu'un rapinage des tailles organisé au profit du duc de Guise, ils veulent faire cesser cette entreprise qui permet aux ligueurs d'acheter des armes...  M. de Mornay, homme de Navarre, envoie sa fille Cassandre à Paris pour enquêter...  Elle y rencontrera Olivier Hauteville dont le père, contrôleur des tailles, vient d'être assassiné par les gens de Guise...

Poulain, Hauteville et Cassandre vont conduire l'enquête avec l'aide de la mystérieuse Isabeau de Limeuil, épouse du banquier Sardini et ancienne puterelle de Catherine de Médicis, mais chacun a des motivations secrètes...

La haine et la trahison l'emporteront-elles sur l'amitié et l'amour qui les lie ?...

Éditions J.C LATTÈS

Posté par elleon à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

361

de Donald Westlake

361

Démobilisé, Ray Kelly revient aux États-Unis. Les joyeuses retrouvailles avec son père, Willard, et son frère, Bill, vont vite tourner au cauchemar. 

Willard est assassiné dans sa voiture. 

Déterminés à retrouver l'assassin de leur père, Ray et Bill fouillent dans le passé de ce dernier.  Willard n'était pas l'homme qu'ils croyaient. Cet avocat apparemment respectable travaillait pour la mafia. 

Lorsque Bill se "suicide", Ray ne peut plus compter que sur lui-même pour venger les siens...

Éditions RIVAGES

-

Édition originale sous le titre "L'assassin de papa": Éd. Gallimard (1962)

~~~

Les premiers polars de Westlake sont le chaos qui finit mal , non passionnément , mais mécaniquement: l'absurde ... Si celui qui vit par l'épée périra par l'épée , ce n'est pas à cause d'une transcendance : qui vit mécaniquement mourra automatiquement , voilà tout !  Jean-Patrick Manchette

~~~


Posté par Krri à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]