1958 - 2014

Biographie

Masako Bandō est née en 1958 à Kochi dans l'île de Shikoku au Japon. Après avoir suivi des études à l'Université féminine de Nara, elle part pour l'Italie, à Milan où elle étudie l'Architecture et le Design. De retour dans son pays natal elle se met à écrire des livres pour les enfants et c'est à partir de 1993, qu'elle se fait connaître dans la Littérature pour adultes, avec "Shikoku" (inédit en français), un roman très rapidement adapté au cinéma par le réalisateur Nagasaki Shunichi. Elle poursuit une carrière d'auteure, s'inspirant des légendes de sa région natale mais reste inconnue en France.   

En 2006, elle remporte le "Prix Naoki" pour son roman "Inugami" dont le cinéma s'empare aussi vite dans la personne du réalisateur Masato Harada et les Éditions Actes Sud publient ce roman en 2008, dans leur collection Actes Noirs, sous le titre français Les Dieux Chiens, bien que le genre soit difficile à définir, «...un roman noir qui frise le fantastique » selon l'éditeur.

Masako Bandō, qui réside sur la presqu'île de Tahiti à Taravao fait parler d'elle dans la presse japonaise et par suite, la presse polynésienne en 2006. Elle y déclare se débarrasser des portées de chatons en les jetant du haut d'une falaise, arguant de plusieurs raison: d'abord, la stérilisation des animaux domestiques a un coût, ensuite, les animaux ont tout à fait  droit de procréer mais comme l'euthanasie médicale coûte aussi très cher, elle utilise ce moyen plus radical... D'où un tumulte parmi les défenseurs des animaux dans le monde, et une réaction des Polynésiens par la voix de leur représentante à l'Assemblée, Madame Sabina Birk Lewis qui s'insurge contre les propos de Masako Bandō n'y voyant qu'une vulgaire opération médiatique pour le lancement de son livre "Inugami" et surtout, elle  estime que l'écrivain exprime ainsi un profond mépris pour le peuple polynésien qu'elle accuse de laisser trop de chats errants dans les rues...(source plathey.net)

Elle rentre dans son pays où elle ouvre en 2009, un café italien dans sa province natale de Kōchi. Atteinte d'un cancer de la langue, elle décède en 2014.

Que cette histoire de chats ne vous empêche pas de découvrir le seul roman de Masako Bandō traduit en français, les auteurs japonais de polars ou de noir ne sont pas si nombreux... nous en découvrirons quelques uns au fil de Fiches Livres.   

 Elleon

~~~

Résumé

  1. Les Dieux Chiens (Éd. Actes Sud - 2008)

Bonne lecture