1939 - 2003

Biographie

Manuel Vázquez Montalbán est né en 1939 à Barcelone. Issu d'un milieu modeste, il est le fils unique d'une modiste et d'un militant du PSUC qu'il ne connaît pas avant l'âge de cinq ans, quand son père sort de prison. Il fait des études de Philosophie et de Lettres à l'Université de Barcelone, et est diplômé de l'École de Journalisme de Barcelone. C'est d'ailleurs à l'université qu'il rencontre son épouse, l'historienne Anna Sallés Bonastre, qui lui donne en 1966 son fils unique, Daniel Vázquez Sallés, lui aussi devenu écrivain et journaliste.

Il s'engage politiquement dans les mouvements de gauche catalans, milite au PSUC et devient même membre du Comité central. Ces activités le mènent dans les prisons franquistes: en 1962, un conseil de guerre le condamne à trois ans de prison pour ses activités dans la résistance antifranquiste, c'est dans la prison de Lérida qu'il écrit son premier essai, "Informe sobre la información".

Après être sorti de prison, il commence sa carrière de journaliste dans la revue "Triunfo", et collabore à plusieurs publications, telles que "Siglo XX", "Tele/Xprés", "Por Favor". Par la suite, il écrit également dans des journaux réputés tels qu' "El Pais", "Interviú" ou "Avui", dans lesquels il signe des articles jusqu'à sa mort.

En 1967, il publie son premier recueil de poésie, "Une éducation sentimentale", suivi en 1969 de "Movimientos sin éxito". La même année parait son roman "Au souvenir de Dardé". Mais c'est en 1972 qu'il crée le célèbre personnage du détective Pepe Carvalho.

Montalbán a créé une des séries de romans noirs les plus prolifiques de la Littérature espagnole, son personnage  Pepe Carvalho, est un détective privé catalan et gastronome: dans sa première enquête, J'ai tué Kennedy. Il est assisté, professionnellement et culinairement, par Biscuter, rencontré dans les prisons de Lérida. Ces romans sont un moyen pour l'auteur de donner une chronique sociopolitique, historique et culturelle des dernières quarante années de l'Espagne et du monde contemporain. On peut souligner ainsi dans Meurtre au Comité Central (1981), Montalbán raconte l'assassinat d'un dirigeant communiste, en pleine crise de l'Eurocommunisme du PCE; dans Sabotage olympique (1993), il évoque les fastes de la Barcelone olympique. Il fait également part dans ces romans d'une de ses passions: la gastronomie.

Manuel Vázquez Montalbán reçoit plusieurs prix : le "Premi Creu de Sant Jordi" en 1985;  en 1991, le "Prix National de narration" pour Galindez; le "Prix Europa" en 1992 et le "Prix National des Lettres espagnoles" en reconnaissance de toute son œuvre en 1995.

Il meurt en 2003 d'une crise cardiaque à l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok.

(Sources: Wikipedia)

~~~

Résumés

  1. Galíndez (Éd. du Seuil - 1992)
  2. L'étrangleur (Éd. du Seuil - 1996)
  3. Le tueur des abattoirs (Éd. du Seuil - 1991)
  4. Ménage à quatre (Éd. du Seuil - 1990)

~

Autres titres

  • Au souvenir de Dardé
  • Érec et Énide
  • La joyeuse bande d'Atzavara
  • Le maître des bonsaïs (Jeunesse)
  • Le pianiste
  • Manifeste subnormal
  • Moi, Franco
  • Questions marxistes
  • Recettes immorales
  • Ou Cesar, ou rien

~

Série Pepe Carvalho

  1. Assassinat à Prado Del Rey (Éd. Christian Bourgois - 1994)
  2. Histoires de fantômes (Éd. Christian Bourgois - 1993)
  3. Histoires de politique fiction (Éd. Christian Bourgois - 1990)
  4. La Rose d'Alexandrie (Éd. Christian Bourgois - 1988)
  5. La solitude du manager (Éd. Points - 2014)
  6. Le labyrinthe grec (Éd. Christian Bourgois - 1992)
  7. Le prix (Éd. Christian Bourgois - 1999)
  8. Le quintette de Buenos Aires (Éd. Christian Bourgois - 2000)
  9. Les mers du sud (Éd. 10/18 - 1990) etoile
  10. Les oiseaux de Bangkok (Éd. 10/18 - 1990)
  11. Les Thermes (Éd. 10/18 - 1991)
  12. L'homme de ma vie (Éd. Christian Bourgois - 2002)
  13. Meurtre au Comité central (Éd. 10/18 - 1999)
  14. Milenio (Éd. Points - 2007)ou Milenio Carvalho
  15. Roldan, ni mort ni vif (Éd. Christian Bourgois - 1997)
  16. Sabotage olympique (Éd. Christian Bourgois - 1995)
  17. Tatouage (Éd. 10/18 - 1997)
  18. Trois histoires d'amour (Éd. Christian Bourgois - 1995)

~

Autres titres de la série

  • Histoires de famille
  • Hors jeu
  • J'ai tué Kennedy ou Les mémoires d'un garde du corps
  • Le petit frère
  • Les recettes de Carvalho

Bonne lecture