10 mars 2009

Texas noir

de Milton T. Burton

burton__Milton

Une petite bourgade de l'ouest du Texas. Un étranger, qui restera anonyme, débarque un soir de 1947, au volant d'une Lincoln Continental accompagné d'une superbe blonde, prénommée Della...

Pendant la guerre, son activité pour les services secrets l'avait déjà amené dans cette ville... Cette fois, il a une vengeance à assouvir mais nul ne se souvient de lui, ni ne soupçonne qu'à l'origine de sa venue se dissimule un autre objectif que celui qu'il affiche: jouer au poker.

Éditions GUTENBERG

~~~

Dans un cadre original, entre étendues désertiques, base aérienne désaffectée et puits de pétrole, des bars de seconde zone aux cercles de jeux, en passant par les combats de coqs et la fièvre du boom pétrolier... 

Des personnages hauts en couleur: Chicken Little, le dangereux associé du narrateur, Ollie Marne, le flic pas si pourri et surtout Clifton Robillard... C'est lui, ce grand amateur de poker, qui motive la quête du narrateur. Quelle est-elle ? Vendetta personnelle ? Complots politiques ou financiers ? E

ntre les deux personnages, la toile se déploie: coups de poker, paris et affrontements se multiplient... le premier à perdre pied tombera de haut...

~~~

Posté par elleon à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Milton T. BURTON

1947 - 2011

Biographie

Milton Travis Burton est né en 1947 à Jacksonville dans le comté de Cherokee au Texas, issu d'une famille implantée dans le Sud depuis des générations, constituée de fermiers, de commerçants, de professeurs. Son enfance est bercée par les effets du boom pétrolier et après avoir suivi ses études secondaires, il a l'opportunité d'intégrer la prestigieuse "Université d'Austin" où il obtient un double Master en Histoire (sa thèse porte sur la "Révolution française")et Anglais. Il a déjà 28 ans mais estime qu'il a encore beaucoup à apprendre, que les diplômes ne forment pas forcément des gens "intelligents". Il va donc travailler comme cow-boy pendant un temps pour compléter son savoir puis devient professeur d'Histoire et plus tard, consultant politique.

La retraite arrive... et il s'essaie à l'écriture: il écrit sur ce qu'il connaît le mieux, le Texas, en se basant sur ses souvenirs d'enfance et ses connaissances sur l'évolution de cette région pendant les cinquante dernières années, y ajoute les documentations historiques qu'il a accumulées pendant sa carrière et s'inspire de personnes « ayant réellement existé » comme son grand-père maternel pour le personnage de "Chicken Little" et d'autres qui campent crapules, shérif, etc... En 2005, ce premier roman "The Rogue's game" est publié et accueilli très favorablement par les critiques et le public pour le plus grand plaisir de son auteur qui déjà s'est plongé dans l'écriture d'un second livre.

En France, les Éditions Gutenberg publient Texas noir en 2006, le présentant comme « un western noir et envoûtant qui se lit d'une traite », un roman salué comme « un thriller exceptionnel  qui révèle un auteur de premier plan.»  Déjà le second titre de Milton T. Burton, "The sweet and the dead" est paru aux États-Unis en 2006, ce qui augure une créativité débordante de la part de ce jeune retraité qui aborde avec succès sa reconversion. Il écrit cinq autres romans à suivre, "The sweet and the dead" - 2006, "Nights of the red moon" - 2010, les 3 derniers ("The devil's odds", "The mortal remains" et "Long fall from heaven" co-écrit avec George Wier, sont publiés à titre posthume en 2012/2013, Milton T. Burton est en effet décédé en 2011.

(Sources fantasticfiction. / obscuredestinies. )

Elleon (Mise à jour 04/2015)

~~~

Résumé

  1. Texas noir (Éd. Gutenberg - 2006)

Bonne lecture

Posté par elleon à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Souvenir de guerre

de Frederick Busch

souvenir de guerre

Alex Lescziak file un mauvais coton...Ce psychothérapeute new-yorkais est incapable d'écouter ses patients, assailli par un flot anarchique de souvenirs et d'obsessions intimes: sa maîtresse a disparu, et sa femme le trompe avec son meilleur ami.

Et voilà que surgit dans son cabinet un homme qui se prétend son demi-frère: leur mère, Juive polonaise réfugiée en Angleterre, aurait eu une liaison en 1944 avec un prisonnier allemand.

Alex se met alors à imaginer cette idylle, tout en traquant des indices dans ses souvenirs d'enfance... 

Puisque son beau roman familial s'effondre, que reste-t-il de son identité ?

Éditions GALLIMARD

~~~

 Cette tragi-comédie grinçante brouille sans cesse les frontières entre le passé et le présent, le public et l'intime, l'Amérique et l'Europe...  Les figures qui défilent dans le cabinet et dans la mémoire d'Alex dessinent une humanité malheureuse et vaillante, dont les armes contre le désespoir sont l'humour et le sexe...  Et Alex lui-même, éternel enfant irresponsable, en quête de vérité dans les zones d'ombre de la mémoire, est l'incarnation inoubliable de tous ceux qui sont nés après.

~~~

Posté par elleon à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'inspecteur de nuit

de Frederick Busch

l_inspecteur_de_nuit

Dans l'euphorie d'après la guerre de Sécession, New York ne vit plus que pour la spéculation et le profit.

Mais dans la nuit urbaine errent de bien étranges ombres: ainsi William Bartholomew, ancien tireur d'élite nordiste, défiguré par l'explosion de son fusil, et qui cache sous un masque de bois son visage mutilé autant que sa honte d'assassin professionnel.

À l'abri des regards, il observe froidement le commerce des hommes, où il ne voit que rapports de forces et d'intérêts.

Mais deux rencontres vont le ramener à sa propre vérité: d'abord celle d'un inspecteur des douanes, écrivain déchu (il a écrit Moby Dick, mais qui s'en souvient ? ) et puis celle de Jessie, prostituée noire qui va les entraîner dans une trouble affaire de trafics d'enfants, terrible rappel que l'esclavage n'a pas disparu.

Bartholomew pourra-t-il les sauver, et se sauver lui-même ?

Éditions GALLIMARD

~~~

Roman policier, roman historique recréant l'atmosphère grouillante et fantasmagorique d'un New York en train de devenir la Ville par excellence, évocation littéraire où passent Melville et Dickens, ce livre est avant tout la peinture puissante d'une humanité déchirée entre la part du Mal et l'espoir d'un rachat...  Et William Bartholomew, fantomatique et hanté, voyeur lucide et sans visage, idéaliste désabusé, vient d'emblée enrichir des figures inoubliables du roman américain.

~~~

Posté par elleon à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Filles

de Frederick Busch

filles

Dans l'interminable hiver nord-américain, Jack, flic déchu au rang de vigile pour campus chic, ne pense qu'aux filles: des adolescentes heureuses disparues sans laisser de traces, dont les portraits le dévisagent et le cernent; et puis ce bébé mort accidentellement, à peine une fillette, dont son couple ne finit plus de faire le deuil...

Rongé par la perte et le silence, Jack cherche à se racheter en retrouvant ses réflexes d'enquêteur: consoler des parents en découvrant la vérité sur leur fille... 

Mais l'enquête tourne à l'obsession... Et sa liaison impossible avec une jeune enseignante ravive en lui un désir qui va le sauver... ou le détruire.

Éditions GALLIMARD

~~~

La peinture du microcosme provincial universitaire dessine un portrait saisissant des hantises d'une Amérique à la fois bien-pensante et ravagée par le ressentiment social, la guerre des sexes et les pulsions obscures. Sur un argument aux échos dérangeants, l'auteur réussit miraculeusement, par un mélange de pudeur et de franchise, un roman aussi digne que poignant.

~~~

Posté par elleon à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Frederick BUSCH

1941 - 2006

Biographie

Frederick Matthew Busch est né en 1941 à Brooklyn (New York), fils d'un père juriste et d'une mère professeur. Il poursuit ses études au College Muhlenberg d'Allentown en Pennsylvanie et obtient une Maîtrise en Littérature à l'Université de Columbia. Il devient alors professeur de Littérature, occupant un poste à l'Université Colgate de Hamilton de 1966 à 2003, année de son départ en retraite. Très tôt le jeune Busch sait qu'il sera écrivain, alors qu'un de ses professeurs affiche au tableau l'un de ses poèmes, et qu'il passe son temps libre dans les romans de Charles Dickens, Herman Melville, et Ernest Hemingway.

De ces auteurs favoris, Frederick Busch s'en inspire quelques années plus tard, en 1978 dans "The mutual friend" où Dickens est largement représenté, puis dans "The night inspector" en 1999, il s'inspire de Melville. Il commence à écrire sur une petite machine à écrire dans son studio de Greenwich Village, trois romans au total avant d'être enfin publié en 1971. "I wanted a year without fall" le fait connaître auprès d'un public limité mais dès lors, tout en poursuivant son métier d'enseignant, il ne cesse pas d'écrire et d'accumuler les récompenses. Son oeuvre compte en 2006, année de son décès brutal, quelques 27 livres, dont 16 romans et de nombreuses nouvelles réunies dans 6 recueils publiés entre 1979 et 2006.

Toute sa carrière d'écrivain est jalonnée de récompenses, qui commencent en 1962 avec une "Bourse de la Fondation Woodrow Wilson", puis deux autres en 1981, de la "Fondation Guggenheim" et de la "Fondation Ingram Merril".  Frederick Busch est un auteur encensé par les critiques et son talent reconnu par "The national Jewisch Book Award" du roman en 1985 pour "Invisible Mending" (1984) ainsi qu'un "American Academy of Arts and Letters Fiction letters" la même année et en 1991, un de ses recueils de nouvelles reçoit le "PEN/Molamud Award de la meilleure nouvelle". L'auteur élargit enfin son lectorat grâce à la publication de son roman "Girls" en 1997, couronné par  "The New York Times Notable Book", salué par les critiques américains comme l'un des meilleurs romans « ...d'un auteur qui manie son stylo comme un scalpel pour décortiquer l'âme de ses personnages, analyser leurs motivations, comprendre leurs pulsions » (Pascale Frey, 2000 dans www.lire.fr).

En France, les Éditions Gallimard publient ce roman de Frederick Busch, Filles en 2000, dans leur collection "Du monde entier",  « un livre qui ressemble autant à un thriller qu'à un roman psychologique... » (Pascale Frey) qui est suivi par L'inspecteur de nuit en 2002, "The night inspector" qui remporte le "National Book Critics Circle Award" en 1999 et se trouve en bonne place sur la liste des nommés au "PEN/Faulkner Award".

Frederick Busch situe la plupart de ses romans dans sa ville natale de New York City ou dans les villes où il a vécu et enseigné avant sa nomination à Hamilton en 1963 et il écrit beaucoup, il aime écrire  chaque fois qu'il a du temps et n'importe où... Et il lit aussi, beaucoup, des auteurs contemporains, trop nombreux pour les citer ou pour en avoir lu les oeuvres complètes mais dont il apprend beaucoup, tous les jours. Cela fait partie des conseils qu'il donne aux "apprentis écrivains": travailler, lire et surtout ne pas se préoccuper des critiques, seuls doivent compter les personnages qu'un auteur crée et fait évoluer dans un roman.

Du temps, Frederick Busch pensait en avoir encore beaucoup devant lui quand l'heure de la retraite a sonné, il pouvait enfin se consacrer entièrement à sa passion, mais le destin en décidé autrement, et son ultime ouvrage publié en 2006, est un recueil de nouvelles "Rescue Missions". En novembre 2005, il s'était exprimé dans le "Harper's Magazine" sur l'angoisse d'une famille qui voit son fils partir en Irak, une peur de tous les instants: Benjamin Busch combattait alors dans les "Marines" et avait enjoint sa famille à ne surtout pas regarder les journaux télévisés.

En France, le dernier roman publié de Frederick Busch est Souvenir de guerre en 2006 ("A memory of war", 2003)  qui porte sur les souvenirs de la Seconde Guerre Mondiale qui refont surface chez un homme, psychothérapeute de profession, et les conséquences engendrées sur sa vie d'adulte.

(Sources: Wikipedia / fantasticfiction./ identitytheory. )

Elleon (Mise à jour 04/2015)

~~~

Résumés

  1. Filles(Éd. Gallimard - 2000)
  2. L'inspecteur de nuit (Éd. Gallimard - 2002)
  3. Nord (Éd. Gallimard - 2010)
  4. Souvenir de guerre (Éd. Gallimard - 2006)

~

Autre titre

  • Missions de sauvetage

Bonne lecture

Posté par elleon à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le complot des janissaires

de Jason Goodwin

le_complot

Istanbul, 1836. L’eunuque Hachim, réputé pour son flair et sa discrétion dans toute la ville, mène l’enquête pour le compte du sultan Mahmud II. Les corps de quatre officiers de l’armée sont retrouvés dans différents lieux de la capitale ottomane. Une jeune femme du harem royal a également été assassinée.

Derrière cette série de meurtres barbares, Hachim découvre l’ombre des terribles janissaires, confrérie sanguinaire dont les exactions terrorisèrent Istanbul avant leur anéantissement, quelques années auparavant.

Du Grand Bazar à la Corne d’Or, des étroites ruelles médiévales aux corridors du palais de Topkapi, Hachim arpente la cité impériale, grouillante d’activité, éblouissante et délabrée, sur les traces des mystérieux janissaires…

Éditions PLON

Posté par Krri à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le trésor d'Istanbul

de Jason Goodwin

le_tresor

En 1838, à Istanbul, après trente de règne, le sultan Mahmud II se meurt dans son palais, et toute la ville retient son souffle… Mais pour l’eunuque Hachim, familier des couloirs du palais et fin limier préféré du sultan, ce n’est pas l’unique sujet d’inquiétude : deux de ses amis, vieux commerçants grecs du Grand Bazar, sont sauvagement attaqués. L’un d’eux y perd la vie.

Lorsqu’un archéologue français un peu louche, Maximilien Lefèvre, est à son tour assassiné après avoir trouvé refuge chez Hachim, l’étau se resserre autour de l’eunuque, en passe de devenir le suspect idéal.

Commence alors pour lui une course effrénée des rues labyrinthiques d’Istanbul aux rives du Bosphore, contre une insaisissable société secrète, l’Hétire, qui rêve de rétablir dans l’ancienne Byzance un nouvel empire grec…

Éditions PLON

Posté par Krri à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

GOODWIN, Jason

Biographie

Jason Goodwin a étudié l'Histoire byzantine à l'Université de Cambridge. Il est l'auteur d'une "Histoire de l'Empire ottoman" et d'un récit de voyage intitulé "Chemins de traverse".

~

Résumés

Série Hachim, l'eunuque détective

  1. Le mystère Bellini(Plon - 2009)
  2. Mauvais oeil (Plon - 2012)

Bonne lecture

Posté par Krri à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les huit dragons de jade

de Gérard Delteil

les_huit_dragons_de_jade

Une série de colonnades dorées entourait la salle dont les murs étaient tendus de pourpre et rehaussés de panneaux de bois sculptés.

Un autel reposait sur quatre fûts cannelés, et sur cet autel brûlaient les cierges disposés en cercles dans une lumière irréelle et les volutes de fumée bleuâtre s'échappant de brûle-parfums de cuivre.

Éditions PHILIPPE PICQUIER

Édition originale (1989)


Un polar qui commence comme un roman d'aventures dans la Chine des Song et qui se poursuit dans le quartier " chinois " du 13e arrondissement. Crimes et policiers, enquêtes et soupes chinoises, trafic chez Monsieur Li et ses fils, du côté de la place d'Italie. Les triades de Hong-Kong s'intéressent à l'héritage de la tante Zhu, un garde rouge retrouve la mémoire à Canton et la belle et troublante Kouei Houa fait de curieuses révélations dans un temple taoïste. Des dragons recherchés de Canton à Belleville et une enquête méthodique dans la plus classique tradition du roman policier français. 


Posté par Krri à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]