12 mars 2009

Effroyables jardins

de Michel Quint

effroyables_jardins

Certains témoins mentionnent qu'aux derniers jours du procès de Maurice Papon, la police a empêché un clown de rentrer dans la salle d'audience. Il semble que ce même jour, il ait attendu la sortie de l'accusé et l'ait simplement considéré à distance sans chercher à lui adresser la parole. 

L'ancien secrétaire général de la préfecture a peut-être remarqué ce clown mais rien n'est moins sûr.  Par la suite, l'homme est revenu régulièrement sans son déguisement à la fin des audiences et aux plaidoiries. 

À chaque fois il posait sur ses genoux une mallette dont il caressait le cuir tout éraflé.

Éditions JOËLLE LOSFELD

Posté par Krri à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


L'éternité sans faute

de Michel Quint

l_eternite_sans_faute

Charles Sommers, ancien champion du monde des poids coq, devenu homme d'affaires, revient chez les siens ; sa légende est plus grande que jamais. Tous ici, gens de Lille et de Flandre, lui ont gardé la place du seigneur. Au cœur de tous. Intouchable.

Mais demain, un jour suivant, samedi peut-être, quelqu'un lui touchera l'épaule et, d'une balle en plein front, le couchera sur son ombre. Quelqu'un qui, dimanche, à l'office sacré de onze heures, prononcera les vœux de pauvreté, entrera au service du Christ, sera fait diacre avant d'être ordonné prêtre. Louis Brandt. Bientôt frère Louis en l'Eglise de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Éditions RIVAGES

Posté par Krri à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La belle ombre

de Michel Quint

la_belle_ombre

Une nuit, à Lille, dans l'immense hôtel particulier délabré où il vient d'emménager, Monsieur, un solitaire, rencontre une ombre. Celle de Mademoiselle. Elle a l'annulaire gauche tranché au ras de la main, manie admirablement un couteau et se prétend amnésique.

Elle soutient aussi être la propriétaire des lieux.

Alors, pour ramener Mademoiselle du fond des enfers, Monsieur va lui greffer la mémoire de l'hôtel, convoquer d'autres ombres, celles d'Apollinaire, le poète trépané en 1916 par le chirurgien qui fit construire la bâtisse, d'Anatole Deibler, bourreau de la République, de l'escroc Stavisky...

Jusqu'à cette date du 12 octobre 66, inscrite en lettres de sang sur le mur d'une chambre...

Éditions RIVAGES

Posté par Krri à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le bélier noir

de Michel Quint

le_belier_noir

Sur les peintures rupestres préhistoriques , les dieux ont les pieds en dedans et le sexe au vent.

Norbert Loisel pense que, vu son physique, il pourrait bien être un dieu ici-bas. En fait, cet ancien journaliste sportif est camelot.Sa femme, Laura, comédienne d'avant-garde, l'a quitté et sa maîtresse, Eugénie la marchande de bonbons, lui bat froid.

Odette Voel, son amour d'enfance, semble avoir été la victime d'un meurtre rituel : on a retrouvé son cadavre saigné à blanc dans une usine textile désaffectée.

Mais est-ce bien l'Odette d'autrefois ? Et pourquoi cette barbarie antique ?

La quête de Norbert progresse, rythmée par les lettres de son fils, parti sur les traces du Voyage en Orient de Nerval, et par la chronique du petit monde des marchés où se produisent d'étranges phénomènes.

Éditions RIVAGES

Posté par Krri à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

À l'encre rouge

de Michel Quint

a_l_encre_rouge

Adrien est éclusier à Roubaix. Un jour il reçoit une carte postale écrite à l'encre rouge. Elle a été envoyée par sa femme, Christine, qui l'a quitté cinq ans auparavant. Elle a été postée à Gréoux-les-Bains, une petite ville des Alpes de Haute-Provence.

Adrien voit dans cette carte un appel et décide de se rendre à Gréoux.

Mais il ne trouvera que les ruines d'un passé que tout le monde veut oublier et le souvenir d'un fantôme. Il comprendra alors la terrible signification de l'encre rouge.

Éditions RIVAGES

Édition originale: Fleuve Noir (1985)

Posté par Krri à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Billard à l'étage

de Michel Quint

billard___l__tage

II est entré au "Bar de la Marine" un soir de printemps, a gagné la salle de billard à l'étage, pour ne plus la quitter. Il se fait appeler Joseph, un nom tiré au hasard sur un calendrier.

Qui est cet étranger si habile au billard ? Qu'est-il venu faire dans ce rade désert ?

Après une nuit passée à même la table verte, il déclare avoir été le témoin d'un meurtre. Celui d'Ida peut-être. La jeune fille muette, protégée des quelques habitués du bar, est l'âme de la petite ville.

Or des gens sans âme, personne n'empêchera la folie.

Éditions RIVAGES

Édition originale: Fleuve Noir (1989)

etoile Grand Prix de Littérature policière (1990)

Posté par Krri à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

QUINT, Michel

Biographie

Michel Quint est né en 1949 dans le Nord-Pas-de-Calais. Il est titulaire d'une Licence de Lettres Classiques et d'une Maîtrise d'Art théâtral. Professeur de Lettres Classiques, il commence par écrire du théâtre pour "Théâtre Ouvert", puis pour "France Culture", qui diffuse également ses feuilletons radiophoniques. 

Son roman le plus connu du grand public Effroyables jardins, paru en septembre 2000 aux Éditions Joëlle Losfeld, a été adapté au cinéma par Jean Becker en 2003 et de nombreuses fois porté au théâtre. L'auteur enseigne encore aujourd'hui au Lycée Baudelaire de Roubaix.

~

Résumés

  1. À l'encre rouge (Rivages - 2002)
  2. Aimer à peine (Éd. Joëlle Losfeld - 2002)
  3. Avec des mains cruelles (Éd. Joëlle Losfeld - 2010)
  4. Billard à l'étage (Rivages - 1993) etoile
  5. Cake-walk (Éd. Joëlle Losfeld - 2001)
  6. Close-up (Éd. La Branche - 2011)
  7. Effroyables jardins (Éd. Joëlle Losfeld - 2000)
  8. En dépit des étoiles (Éd. Héloïse d'Ormesson - 2013)
  9. Et mon mal est délicieux (Éd. Joëlle Losfeld - 2004)
  10. Hôtel des deux Rose (Fleuve Noir - 1986)
  11. L'espoir d'aimer en chemin (Éd. Joëlle Losfeld - 2006)
  12. L'éternité sans faute (Rivages - 2000)
  13. La belle ombre (Rivages - 1995)
  14. La dernière récré (Fleuve Noir - 1984)
  15. La folie Verdier (Éd. du Moteur - 2011)
  16. Le bélier noir (Rivages - 1997)
  17. Les amants de Francfort (Éd. Heloïse d'Ormesson - 2011)
  18. Les grands Ducs (Calmann-Lévy - 2001)
  19. Les joyeuses (Stock - 2009)
  20. Lundi perdu (Éd. Joëlle Losfeld - 1997)
  21. Mascarades (Fleuve Noir - 1987)
  22. Une ombre sans doute (Éd. Joëlle Losfeld - 2008)
  23. Veuve noire (Éd. L'Archipel - 2013)

~

Autres titres

  • Bella ciao!
  • Jadis
  • La dédicace
  • Le testament inavouable
  • Mauvaise conscience
  • Max
  • Posthume
  • Sanctus
  • Sur les trois heures après le dîner (Jeunesse)

Bonne lecture

Posté par Krri à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]