14 mars 2009

Trop près du bord

de Pascal Garnier

trop_pres_du_bord

Eliette est veuve et s'ennuie dans sa maison ardéchoise. Ses enfants sont grands, et elle n'a pour amis que ses voisins, un couple de braves gens.

Et puis surgit Etienne, comme au détour du chemin. Une voiture en panne, un ou deux mensonges improvisés, la fille d'Etienne entre en scène et plus rien ne tourne vraiment rond.

Éditions FLEUVE NOIR


Pascal Garnier est passé maître dans l'art de dépeindre ces vies qui dérapent, ces destins qui explosent, ces existences où sommeille la folie. 


Posté par Krri à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les insulaires

de Pascal Garnier

les_insulaires

Un petit dîner entre amis qui vire au plus terrible des cauchemars: Roland, S. D. F . débarqué manu militari de son job de Père Noël, Rodophe, l'aveugle cynique qui se venge de la vie en pourrissant celle des autres. En l'occurrence celle de sa sœur, Jeanne, qui retrouve par hasard son amour de jeunesse, Olivier.

Rien ne manque au décor: ni la ville insipide, ni les agapes obligées (nous sommes un 24 décembre), ni la folie qui guette.

Éditions FLEUVE NOIR


Pascal Garnier porte un regard lucide et tendre sur ceux qui finissent un jour par se couper de la vie. Ils deviennent alors ces insulaires que plus rien ne peut atteindre. Du grand art où l'humour sauve parfois de la cruauté des sentiments. 


Posté par Krri à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La place du mort

de Pascal Garnier

la_place_du_mort

Martine avait insisté pour qu'il monte à l'avant. Madeleine avait ajouté avec un soupçon de défi dans la voix: "Vous n'avez quand même pas peur de prendre la place du mort ? " 

Il avait répondu: "Si, mais s'y était installé. Ils mirent un temps infini à quitter les encombrements. On aurait dit que les voitures allaient se grimper dessus, luisantes sous la pluie, semblables à des blattes sous un évier...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par Krri à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'A 26

de Pascal Garnier

L_a26

D’abord il y a Yolande, tondue à la Libération. Qui depuis ne sort plus. Regarde juste à travers le trou de la serrure.

Et puis il y a Bernard, le frère, ancien de la SNCF. Qui a sacrifié sa vie pour Yolande.Qui se débat entre sa sœur et les pinces du cancer.

C’est dans le Nord, au milieu de sombres champs de boue, non loin de l’A 26 encore en construction, prête à servir, en coulées de béton, de cimetière discret pour jeunes filles égarées…

Éditions ZULMA

Posté par Krri à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lune captive dans un oeil mort

de Pascal Garnier

lune_captive

Martial et Odette se sont laissés convaincre par un agent immobilier spécialisé en résidences senior. Ils ont quitté leur grise banlieue pour un petit « paradis » taillé sur mesure dans le sud de la France. Les voici, en pionniers des Conviviales, sorte de camp de vacances perpétuel avec villas individuelles toutes conçues à l’identique mais qui leur apporte le premier des conforts, « se sentir bien protégé et en sécurité permanente ».

Pour Odette et Martial, une nouvelle vie commence. Mais assez vite, les défaillances du gardiennage s’ajoutent à l’ennui de l’isolement. Leurs premiers voisins, Maxime et Marlène aménagent enfin. Puis une femme seule qui n’est pas celle que l’on croit. L’animatrice du club-house, un peu hippie sur le retour, peut entrer en fonction.

Le huis clos devient vite un shaker explosif.

À force d’être tenu à l’écart, le monde extérieur avec ses nomades et autres ombres nocturnes finit par terroriser nos résidents. Chacun perd peu à peu son sang-froid. Surtout quand le gardien massacre un chat à coups de pelle ou quand le moindre orage paralyse le système de sécurité. Les troubles obsessionnels, les blessures secrètes s’affichent jusqu’à ce que la lune, une nuit plus terrible que les autres, se reflète dans l’œil droit du gardien, arraché par une balle perdue…

Éditions ZULMA

Posté par Krri à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La Théorie du panda

de Pascal Garnier

la_theorie_du_panda

Grâce à ses talents de cuisinier et à son charisme indolent, Gabriel - à peine débarqué d’on ne sait où - tisse des liens très forts avec les habitants d’une petite ville de Bretagne: une bien belle réceptionniste d’hôtel, deux junkies au bout du rouleau et surtout José, le patron du Faro, dont la femme est à l’hôpital…

Pareil au panda en peluche échoué sur le comptoir du Faro, Gabriel offre sa personne et son temps à celles et ceux qui viennent à lui, plus surpris ou séduits que méfiants. Et pourtant, s’ils savaient…

Éditions ZULMA

Posté par Krri à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Comment va la douleur ?

de Pascal Garnier

comment_va_la_douleur

On ne saurait dire pourquoi l’univers de Pascal Garnier nous est si proche. Pourquoi il nous envoûte avec des histoires plutôt simples, des personnages a priori ordinaires et malmenés par la vie, des mots familiers et des silences qui le sont encore plus.

Ainsi Bernard, crétin solaire qui pose sur le monde un doux regard écarquillé. C’est ce qui séduit Simon, le cynique et élégant Simon, « éradicateur de nuisibles » en préretraite, autant dire tueur à gages au bout du rouleau.

La rencontre a lieu à Vals-les-Bains. Et le hasard fait bien les choses: Simon a de l’argent, et Bernard, tout son temps. Il sera son chauffeur pour sa dernière mission.

Éditions ZULMA

etoile Prix Quercy Noir (2006)


Avec affection, on range les romans de Pascal Garnier au panthéon de nos auteurs d’atmosphère. Entre Simenon et Hardellet. Entre tendresse et cynisme, réalisme et humour désenchanté. Dans Comment va la douleur ?, on retrouve cette façon si singulière et si attachante qui comme un miracle réjouit le cœur et fait du bien à l’âme. 


Posté par Krri à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Flux

de Pascal Garnier

flux

Orphelin et employé dans une poissonnerie, Marc passe pour un pauvre type un peu simplet. En tout cas, aux yeux de sa sœur et de sa femme. Mais quand il devient riche en gagnant au loto, puis en héritant de la fortune d'une vieille dame à toutou, les choses changent. Les événements se précipitent. L'accident arrive.

Presque aveugle, traumatisé au point de ne plus parler, Marc se retrouve dans un établissement spécialisé. Un château, près d'un fleuve où le promène Mireille, son infirmière. La seule qu'il affectionne, à la différence de sa famille qui désormais cherche à profiter de son infirmité pour lui extorquer son argent.

On peut dire alors que sa nouvelle « vie de château » l'arrange, lui permet de fuir la médiocrité, la méchanceté et la rapacité humaines. Jusqu'au moment où les éléments s'en mêlent: l'orage, le fleuve qui sort de son lit, inonde le château. Le toit s'écroule. Le flux de la vie et de la mort emporte tout. Marc est enfoui sous les décombres. Va-t-il enfin s'en sortir ?

Éditions ZULMA

etoile Grand Prix de l'humour noir (2006)

Posté par Krri à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La solution esquimau

de Pascal Garnier

la_solution_esquimau

Louis, la quarantaine, gentil mais fauché, revendique « la solution esquimau », à savoir liquider les vieux parents inutiles, comme les esquimaux abandonnent leurs vieillards sur un morceau de banquise.

Par un altruisme débordant de générosité, et avec une discrétion exemplaire, Louis assassine sa mère pour commencer, puis les parents de ses amis afin qu'ils puissent toucher l'héritage. Il est scandaleux à ses yeux que les uns, plutôt aisés, empêchent les autres, plutôt sans le sou, de vivre à leur guise et profiter de leur jeunesse.

Mais Louis n'est qu'un héros de roman, double fantasmatique d'un écrivain pour la jeunesse réfugié au bord de la côte normande. Un écrivain taciturne et solitaire bientôt envahi par sa famille et ses amis, rattrapé par une réalité encore plus folle que sa fiction. La confusion entre son quotidien et celui de son personnage devient de plus en plus grande.

Mais on peut faire confiance à la magique écriture de Pascal Garnier, et à son humour noir redoutable, pour remettre les pendules à l'heure. Jubilatoire !

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par Krri à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Traqués

de Pascal Garnier

traques

Les frères Boin mangent de la choucroute en boîte un jour sur deux, le reste du temps, c'est cassoulet. Gérard et Nono habitent la caravane désertée depuis quelques temps par leurs parents en cavale. L'assistante sociale les surveille du coin de l'oeil, guettant le moment opportun pour « les placer ». Seulement, eux ne veulent pas d'une institution pour jeunes ou autre prison déguisée. Ils veulent vivre une vie indépendante, se débrouiller comme ils l'ont toujours fait.

Obligés de réintégrer l'école qu'ils avaient snobée pendant plus d'une semaine, ils décident de tout casser « pour plus y retourner... pour plus retourner nulle part ». C'est alors que Vanessa débarque, une fille comme eux, avec qui ils vont tenter un casse et s'enfuir loin, le plus loin possible, vers la mer et vers une grand-tante mythique, « pour ne plus retourner nulle part » sauf que, cette fois-ci, ce sera pour de bon.

Éditions ÉCOLE DES LOISIRS

Posté par Krri à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]