26 avril 2009

Le sieur Dieu

de Franz-Olivier Giesbert De sa montagne, Jehan Dieu de la Viguerie observe, le coeur saignant, la folie des hommes. Maître-chirurgien, moraliste et aventurier, il adore les âmes et les corps de ses semblables en un temps - nous sommes en 1545 - où l'on se plaît à les malmener au nom du Tout-Puissant. Pendant que les troupes du Roi et du Pape massacrent les vaudois de Provence, à Mérindol ou à Cabrières, un criminel en série s'acharne à voler les foies des fillettes.  Le sieur Dieu enquête, soigne et redresse les torts, en... [Lire la suite]
Posté par elleon à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2009

L'Affreux

de Franz-Olivier Giesbert À Argenteuil, dans la famille où sa mère l'a placé, on l'appelle "l'affreux" car il ne peut s'empêcher, sans cesse de dire des"affreusetés"...De plus, il n'est pas très beau... Mais à cet affreux, qui se prénomme Aristide, il reste la ressource du charme, de la dérision ou de l' humour pour plaire à des jeunes filles comme Nathalie, ou à des femmes comme Madame Bergson... Accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, ce curieux personnage, - sorte de bâtard à la Mark Twain, un peu arabe, un peu zonard - sera... [Lire la suite]
Posté par elleon à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Ravissements

de Barbara Vine alias de Ruth Rendell Le fil conducteur de Ravissements est un kidnapping à répétition. S une dizaine d'années d'intervalle. Dans des pays différents. Ravissements, c'est le syndrome de Stockholm à l'envers; ce fameux syndrome qui fait que des otages sont fascinés par leurs ravisseurs et se soumettent entièrement à eux. Ici donc, les victimes ne sont pas celles que l'on imagine et Barbara Vine/Ruth Rendell croise habilement les obsessions qui asservissent et les servitudes qui libèrent . Entre ceux qui menacent et... [Lire la suite]
Posté par elleon à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Le tapis du roi Salomon

de Barbara Vine alias de Ruth Rendell Quiconque s'y asseyait était transporté selon le désir de son coeur. Jarvis considère que le métro de Londres est un tapis volant. Mais c'est aussi pour lui une obsession : il en écrit l'histoire, il y passe ses vacances et y fait des rencontres. Multipliant les détails inquiétants, Barbara Vine/Ruth Rendell décrit les linéaments du réseau comme les arcanes d'une religion nouvelle, les lois secrètes d'un monde souterrain parcouru par des millions de gens chaque jour et connu seulement de... [Lire la suite]
Posté par elleon à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Le tueur aux psaumes

de Chris Petit En 1971, l’IRA et les loyalistes déchirent Belfast dans une guerre sans merci, pour et contre l’Indépendance de l’Irlande du Nord. Candlestick, un mercenaire britannique aux allégeances pour le moins incertaines, prend part avec une férocité sanglante aux massacres des "Bouchers de Shankill", des paramilitaires loyalistes dont le jeu préféré consiste à enlever des catholiques pour les torturer en public dans une arrière-salle de bar. En 1985, un tueur arpente les rues de Belfast. L’inspecteur Cross, assisté de la... [Lire la suite]
Posté par Krri à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

PETIT, Chris

Biographie Né en 1949, le Londonien Christopher Petit, dit Chris Petit, est réalisateur (notamment avec Ian Sinclair) et romancier. Il est l'auteur de cinq romans, dont Le tueur aux psaumes, paru chez Fayard Noir en 2007. ~ Résumés Le parc humain (Fayard - 2012) Le tueur aux psaumes (Fayard - 2007) Bonne lecture
Posté par Krri à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2009

Chasseurs de têtes

de Jo Nesbø Roger Brown le répète à qui veut l'entendre : il est le meilleur chasseur de têtes de toute la Norvège. Pas un collègue ne lui arrive à la cheville, et quand il décroche son téléphone, tous les DRH du pays ont le doigt sur la couture. Mais il faut toujours se méfier des apparences, même au sommet de la société. Roger Brown vit au-dessus de ses moyens : sa villa est trop grande et sa femme bien trop belle. Sans parler de la galerie d'art de cette dernière qui engloutit toutes ses finances. Il n'a donc pas le choix :... [Lire la suite]
Posté par Krri à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Anaisthêsia

de Antoine Chainas Premier flic noir à intégrer un groupe d'investigations après les émeutes interraciales de l'année passée, Désiré Saint-Pierre est aussi dealer à ses heures, dans son quartier, ghetto sud de la ville blanche. Mais un accident tout bête vient bouleverser cette belle ordonnance. Une voiture avec Désiré dedans. Un mur. La rencontre des deux. Le policier se réveille d'un long coma, défiguré et atteint d'un syndrome d'indifférence massive à la douleur. Lorsqu'il reprend du service, l'enquête très médiatique de la... [Lire la suite]
Posté par Krri à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Versus

de Antoine Chainas Si le major Paul Nazutti n'a pas la réputation d'être un tendre, c'est qu'il est en guerre. En guerre contre les tueurs d'enfants, les satyres, les pervers. Une guerre sans merci qui s'est étendue, dans son esprit, à tous et à toutes. Une guerre contre le monde entier. Mais combien de temps peut-on vivre rongé par la haine ? C'est ce qu'Andreotti, jeune inspecteur idéaliste, va découvrir à ses dépens, tandis qu'au sortir d'une affaire longue et douloureuse il reprend du service aux côtés de Nazutti. Rose... [Lire la suite]
Posté par Krri à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Aime-moi, Casanova

de Antoine Chainas Comment faire lorsqu'on est un flic chargé de retrouver un confrère disparu et qu'on est un drogué du sexe, qu'on n'a jamais mis les pieds plus d'un quart d'heure d'affillée dans son bureau et qu'on est harcelé par toutes les femmes qui croisent votre route ?  Sur la voie de la réponse, Milo Rojevic, alias Casanova, rencontrera une dresseuse de chiens aveugle et zoophile, un boxeur K-O depuis une dizaine d'années, deux tueurs à gages philosophes, un flic rompu aux méthodes expéditives, une ancienne psy... [Lire la suite]
Posté par Krri à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]