1932 - 2005

Biographie

Vladimir Volkoff est né en 1932 à Paris. D'origine russe, Volkoff n'était pas le fils d'un « refuznik » mais celui d'un émigré qui en France gagnait sa vie comme laveur de voitures, et qui fut caporal dans la Légion étrangère. Il est né sur le sol français, est élevé dans le souvenir de la mère patrie perdue, mais dans la loyauté vis-à-vis de la France, la terre d'accueil de sa famille. Son grand-père fut quant à lui un officier de l'Armée impériale russe en 1914, commandant d'une garnison d'Omsk, qui soutint activement l'Amiral Koltchak en Sibérie. 

Après des études à l'Université de la Sorbonne à Paris et à celle de Liège, il est professeur d'anglais à Amiens (1955-57). Engagé volontaire dans l'armée française (1957-1962) pendant la guerre d'Algérie, il est officier du renseignement (décoré de la "Croix de la Valeur militaire"), une expérience qui le marque et inspire son œuvre. C'est là-bas qu'il comprend qu'une guerre ne se joue pas seulement avec des armes en plein soleil, mais dans l'ombre et la nuit, et dans les ambassades.

Après sa démobilisation en 1962, il part aux États-Unis enseigner la Littérature française et russe; il est traducteur (1963-65), professeur de français et de russe (1966-77). Fasciné par ce pays, il y reste plus de dix années; parmi ses œuvres « américaines » figurent "L'agent triple" (1962),"Métro pour l'enfer""(1963), "Les Mousquetaires de la République" (1964)et "Vers une métrique française" (1977). À la fin des années 1970, l'affrontement Est-Ouest est toujours d'actualité, mais le plus grand danger était moins le danger militaire que la paralysie intellectuelle face au système et à la rhétorique communiste. La lutte idéologique oppose deux conceptions du monde et de la liberté. Volkoff devient l'analyste de ce combat avec comme arme sa plume et une très solide culture géopolitique.

Toujours dans les années 1970, sous le pseudonyme de Lieutenant X, il publie des récits pour adolescents à la "Bibliothèque verte", la série des Langelot, aventures d'un jeune agent secret. Dans cette série il montre son goût pour les intrigues romanesques, les rebondissements et sa profonde connaissance des rapports de forces qui prévalent dans le monde. Publié en 1979, son livre intitulé Le Retournement lui vaut une renommée internationale.  Dédié à Graham Greene, un de ses maîtres, ce roman traduit en douze langues tire son titre de la manœuvre consistant à faire travailler à son profit un agent adverse débusqué. Le Retournement raconte une histoire d'espionnage où s'affrontent services de renseignement américains, français et soviétiques, mais à cette histoire elle-même à retournements inattendus se superpose un « bouleversement mystique » ignoré de ces mêmes services secrets et qui fera de son personnage principal un presque martyr.

En 1980, paraissent "Les Humeurs de la Mer", vaste fresque contemporaine en quatre volumes: "Olduvaï", "La leçon d'anatomie", "Intersection", "Les Maîtres du Temps". Avec Le Montage, "Grand Prix du roman de l'Académie française" en 1982, Vladimir Volkoff met en scène les méthodes et les réseaux des ressorts et des pièges de la « désinformation » soviétique en Europe; l'écriture de ce roman lui aurait été suggérée par Alexandre de Marenches, directeur du SDECE, qui lui aurait fourni des faits réels sur lesquels est construite la trame du récit.

En 1985, inspiré par son expérience américaine, il publie "Le Professeur d'histoire", dans lequel il décrit la confrontation cocasse entre un homme de lettres, pétri des traditions classiques, et une jeune héritière surfant sur la vague du modernisme. Pouvoirs, manipulations, luttes d'influence, désinformation sont au centre de plusieurs de ses livres, comme L'Interrogatoire (1988), "Les Hommes du Tsar" (1989), un roman historique sur la Russie de la mort d'Ivan le Terrible à l'avènement des Romanov. Dans les années 1990, il publie Le Bouclage (1990), un roman sur l'insécurité des grandes métropoles, "La Trinité du Mal" ou réquisitoire pour servir au procès posthume de Lénine, Trotski et Staline (1991). La chute du mur de Berlin, va lui permettre de s'ouvrir sur tous les types de désinformations et de manipulations, et pas seulement celles des régimes communistes. Il fait entrer le terme de désinformation dans le vocabulaire français, avec "La Désinformation Arme de guerre" (réédition 2004 par les Éditions L'Age d'Homme), "La Crevasse" (1996), Petite histoire de la désinformation(1999)," Désinforamtion:flagrant délit" (1999), L'Enlèvement (2000), "Manuel du politiquement correct" (2001).

Dans les années 2000, il renoue avec ses racines slaves, en publiant de nombreux textes sur l'histoire de la Russie et sur l'orthodoxie, et soutient publiquement la politique de Vladimir Poutine. Vladimir Volkoff était également l'auteur de biographies historiques ("Vladimir", "Le Soleil Rouge", "Tchaïkovski") et a écrit pour le théâtre.Le "Grand Prix Jean Giono" pour l'ensemble de son œuvre lui a été décerné en 1995; il aurait souhaité que l'ensemble de son œuvre soit reconnue par sa patrie, en étant élu à l'Académie française. Il est fait "Chevalier de la Légion d'Honneur" en 1995.

(Sources Wikipedia)

~

Résumés

  1. Alexandra (Le Livre de Poche - 1996)
  2. L'attrait de l'opprimé. Un intermède (Éd. du Rocher - 2013)
  3. L'enlèvement (Éd. Du Rocher - 2000)
  4. L'interrogatoire (Le Livre de Poche - 1989)
  5. La grenade (Éd. des Syrtes - 2002)
  6. La supplique du perdant (Éd. du Rocher - 2013)
  7. Le Berkeley à cinq heures (Le Livre de Poche - 1995) etoile
  8. Le bouclage (Le Livre de Poche - 1992)
  9. Le complot (Éd. Du Rocher - 2003)
  10. Le contrat (Éd. Du Rocher - 2002)
  11. Le grand tsar blanc (Le Livre de Poche - 1997)
  12. Le montage (Pocket - 1983)
  13. Le retournement (Le Livre de Poche - 2005)
  14. Le trêtre (Marabout - 1973)
  15. Le tortionnaire (Éd. Du Rocher - 2006)
  16. Les faux tsars (Le Livre de Poche - 1994)

~

Série Nouvelles américaines

  1. Un cas de force mineure (Librio - 1997)
  2. Un homme juste (Librio - 1996)

~

Série La désinformation

  1. Petite histoire de la désinformation (Éd. Du Rocher - 1999)
  2. Désinformation: flagrant délit (Éd. Du Rocher - 1999)
  3. La désinformation vue de l'Est (Éd. Du Rocher - 2007)

~

Autres titres

  • Chroniques angéliques
  • Il y a longtemps mon amour
  • La chambre meublée
  • La crevasse
  • La guerre des pieuvres (S-F)
  • La Trinité du Mal
  • L'agent triple
  • L'enfant posthume
  • L'hôte du Pape
  • Le professeur d'histoire
  • Le tire-bouchon du bon dieu (S-F)
  • Les mousquetaires de la République
  • Les hommes du Tsar
  • Les orphelins du Tsar
  • Métro pour l'enfer (S-F)
  • Opération Barbarie
  • Une histoire surannée quelque peu

 # Ainsi que la série de Langelot et  la série Larry J. Bash (Jeunesse)

Bonne lecture