de Vladimir Volkoff  ou Lavr Divomlikoff (pseudonyme)

le_tretreLe Trêtre est un roman d'espionnage; c'est aussi un roman spiritualiste, peut-être plus profond que Le montage et plus simple que Le retournement. Dans un style dur et limpide, il raconte une histoire qui pourrait bien ne pas être imaginaire.

Le gouvernement totalitaire d'un pays slave, qui ne sera pas nommé, essaye depuis deux générations de détruire la foi religieuse du peuple. Les brimades quotidiennes ne réussissent pas mieux que les persécutions les plus sanglantes.

Un seul moyen: introduire dans l'Eglise un agent qui deviendra prêtre et qui la torpillera de l'intérieur. Le lieutenant Grigori, agent d'un service qui ressemble au KGB ou peut-être au GRE, reçoit cette mission. Comme il s'agit de l'Eglise orthodoxe, où les prêtres sont mariés, il épousera l'innocente Alona. Mais vingt ans de prêtrise transforment un homme. L'agent de la borne d'arrivée ne ressemble pas à celui de la borne de départ. Les impératifs politiques ont changé, eux aussi.

Grigori, qui a accepté sa mission par haine d'un prêtre par la faute de qui sa mère est morte, affrontera le martyre en essayant de ne rien brûler de ce qu'il a adoré, même s'il adore ce qu'il a brûlé.

Éditions MARABOUT


Ce roman a été publié pour la première fois en 1972 chez Robert Morel, sous le pseudonyme de Lavr Divomlikoff. Vladimir Volkoff s'explique, dans une postface, sur les raisons qui lui ont fait rééditer ce livre sous son véritable nom chez Julliard en 1983.