Biographie

Johan Eric Ragnar Bargum est né en 1943 à Helsinki. Après avoir obtenu en 1969 une maîtrise en "Arts, Sciences Humaines et Sociales" à l'université de cette même ville, il entame une carrière d'écrivain et de dramaturge.

Dès 1965, il se fait remarquer avec la publication d'un recueil de nouvelles "Svarvitt" qui sera suivi de quelques autres pendant les trois décennies suivantes, avec diverse récompenses. En 1968, il signe son premier roman, "Tre Tva ett", écrit en suédois, s'imposant alors parmi les quelques auteurs finlandais qui ont choisi de s'exprimer dans cette langue. Il est, à ce jour, auteur d'une quinzaine de romans noirs, quelques pièces radiophoniques, des adaptations pour la TV et quelques pièces de théâtre qui font sa renommée dans le monde entier.

Celle qui le fait connaître du public finlandais d'abord est "Finns det tigrar i Kongo ? ", écrite en collaboration avec le dramaturge Bengt Ahlfors, créée en 1986 au "Petit Théâtre d'Helsinki", récompensée par le "Prix Leo" en 1988, puis quelques années plus tard, en 1995 par le "Prix Ivar Lo-Johannsson". Un prix qui permet aux deux auteurs de voir leur pièce publiée, puis traduite dans le monde entier, après les pays scandinaves, la Russie, le Royaume-Uni, et bien sûr, la France où des petites compagnies théâtrales la jouent régulièrement. Un succès par delà les frontières pour une pièce dont le sujet est la lutte contre le Sida, sujet universel, que les deux complices traitent en maniant habilement l'humour noir. Elle est publiée en 1996 sous le titre "Y a-t-il des tigres au Congo ? " aux Éditions de l'Élan, spécialisées dans la littérature nordique. Les deux auteurs se retrouvent  pour écrire des pièces "sérieuses" mais aussi quelques spectacles de cabaret. Les qualités et la renommée de Johan Bargum l'ont amené à diriger pendant quelques années le Théâtre Lilla d'Helsinki.

Le premier roman noir signé Johan Bargum traduit en français, Le détective privé ("Den privata detektiven" - 1980) est publié en 1989 aux Éditions Souffles, il faut attendre quelques années avant de retrouver un titre de l'auteur sur les rayons des librairies françaises avec La mallette noire, publiée en 1996 aux Éditions Esprit Ouvert, ("Den svarta portföljen" - 1991), suivie en 1999 de Chambre noire (quelques vingt ans après sa parution en Finlande: "Mörkrum" - 1977). Ce sont là les seuls romans de Johan Bargum, traduits en français: « des brefs mais excellents romans à la très subtile trame policière » selon les termes du traducteur attitré des auteurs nordiques, Philippe Bouquet. 

Johan Bargum est aussi très connu (dans les pays scandinaves et outre-Rhin) pour ses oeuvres qui s'adressent à un public plus jeune, des pièces de théâtre mais aussi des romans, le dernier "Den första snön" ("La neige est apparue") est paru en 2006, avec des illustrations de kristina Louki.

À signaler, que les Éditions Esprit Ouvert ont réédité en 2008, La mallette noire, doit-on nourrir l'espoir de retrouver les autres romans de Johan Bargum, en particulier Le Détective privé, roman dont on retient ces quelques critiques :« qui conjugue avec un délicat équilibre, intrigue policière et analyse psychologique»

(Sources: librairie-compagnie. /Éditeurs / )

Elleon

~~~

Résumés 

  1. Chambre noire (Éd. Esprit Ouvert - 1999)
  2. La mallette noire (Éd. Esprit Ouvert - 1996)
  3. Le détective privé (Éd. Souffles - 1989)

~

Autres titres

  • L'enfant de Marie
  • Y a-t-il des tigres au Congo ?

Bonne lecture