Biographie

Andrew Taylor est né en 1951 à Ely, dans l'East Anglia. Il suit sa scolarité à "King's School" puis "Woodbridge School", années pendant lesquelles il prend l'habitude de s'évader dans les livres, et à 10 ans, il décide qu'il sera écrivain... Il entreprend des études d'Anglais à Cambridge puis poursuit avec un MA de documentaliste à l'Université de Londres. Les cinq années qui suivent son diplôme, le jeune homme les passe à voyager et occupe divers jobs pour vivre: il est tour à tour constructeur de bateau, ouvrier agricole, employé dans un bureau de paris, lecteur dans une maison d'éditions pour finalement devenir libraire dans la banlieue de Londres.

Au cours de toutes ces années, il s'essaie bien un peu à l'écriture mais se rend compte qu'être un auteur établi est plus difficile qu'il ne lui paraissait, enfant. Début des années 80, il trouve enfin la technique, le rythme de travail d'écriture et son premier roman voit le jour en 1982; le manuscrit de Caroline minuscule est présenté à un seul éditeur et le contrat signé pour une série. Andrew Taylor a bien des idées et de l'imagination suffisantes pour écrire quelques opus avec ce héros qu'il a créé, William Dougal: un détective privé sans foi ni loi, complètement amoral, qui peut aller jusqu'à commettre des crimes pour en résoudre d'autres. Ce premier roman ne déclenche pas l'unanimité des critiques qui n'apprécient guère le personnage, mais c'est le public qui choisit et des écrivains aussi qui, au sein de "The Crime Writers' Assocation of Great-Britain" lui décernent le "John Creasey Memorial Award", bientôt suivi aux États-Unis par le "Edgar Croll Award" que l' Association des auteurs américains de romans policiers lui remet. Caroline minuscule sera adapté quelques années plus tard pour BBC Radio 4 avec autant de succès.

Andrew Taylor devient alors écrivain à plein temps, se consacre à la série William Dougal qui compte 8 titres publiés entre 1982 et 1993. Parfois considérés comme du "hardboiled", l'auteur n'est pas vraiment d'accord avec cette classification, il écrit (déclare-t-il) « des romans à suspense pour se faire plaisir ». Ses lectures favorites allant des romans de Frances Fyfield, Patricia Highsmith, en passant par ceux de Chandler, Dashiell Hammett ou bien encore ceux de Arthur Conan Doyle... et toujours un peu d'Agatha Christie.

En 2008, il compte un peu plus d'une trentaine de romans à son actif, dont certains ont été bien près de recevoir diverses récompenses: romans policiers avec des héros récurrents, (la "série Dougal")ou bien la "série Lydmouth" qu'il commence en 1994, avec huit romans publiés en 2006 (des histoires qu'il situe dans la société provinciale et étriquée des années 50, dans un petit village sis entre l'Angleterre et le Pays de Galles (région où l'auteur est installé dorénavant avec sa famille et ses deux chats en forêt de Dean); d'autres thrillers psychologiques ou historiques ainsi qu'une trilogie d'espionnage: "Blaines" (entre 1987 et 90). Andrew Taylor, force est de le constater, est un auteur prolifique à l'imagination fertile, travailleur acharné qui passe beaucoup de temps en recherches et documentation, ce qui lui prend parfois plus de temps que l'écriture du roman elle-même.

C'est avec la trilogie de Roth qu'il devient véritablement célèbre outre-Manche (déjà beaucoup publié aux États-Unis, il l'est peu en France). Le premier opus, "The four last things" est publié en 1997, suivi en 1998 de "The judgement of strangers", puis en 2000, "The office of the dead" qui remporte "The Ellis Peters Historical Dagger Award" attribué par "l'Association des auteurs américains de romans policiers"(CWA). La trilogie fait l'objet d'une adaptation pour ITV, diffusée en trois parties en mars 2007, rebaptisée alors "Requiem for an angel". En France, les Éditions Presses de la Cité la publient entre 2003 et 2004, les lecteurs français découvrent alors Andrew Taylor qui sait si justement explorer le passé et ses influences sur le présent, l'évolution de la notion de morale au cours des années: « J'ai voulu examiner une histoire secrète à partir de différentes perspectives et à différentes périodes. La structure est unique car elle remonte le temps. En ce sens, elle reflète les enquêtes de police, qui partent des effets pour en retrouver les causes. » (cf.site de l'éditeur).

En 2004, pour son livre "The american boy", rebaptisé "An unpardonable crime" aux États-Unis, l'auteur reçoit pour la seconde fois le "Ellis Peters Historical Dagger Award", fait unique dans l'histoire de ce prix accordé par la CWA. Andrew Taylor écrit là un "mystère gothique", inspiré par le séjour en Angleterre d'un jeune garçon nommé Edgar Allan Poe. Ce roman s'est aussi trouvé en bonne place pendant l'année 2005 sur la liste du "Richard and Judy Book Club".

Outre le travail fourni pour l'écriture de ses romans, (N.B: quelques uns pour la jeunesse) Andrew Taylor écrit aussi des chroniques pour "The Independent" et tient la rubrique spécialisée dans la Littérature policière pour "The Spectator". Entre 2004 et 2006, il a été responsable de la publication de la revue trimestrielle de la Société des Auteurs "The Author". Et, en 2009, il s'est vu remettre "The CWA's Cartier Diamond Dagger" qui récompense l'ensemble de son oeuvre littéraire.

(Sources: Wikipedia/en / lydmouth. / fantasticfiction. /bookbrowse. )

Elleon

~~~

Complément d'enquête:.

Ajoutons que Andrew Taylor (pour le fun ? pour l'argent ?) a signé sous le pseudonyme de Andrew Saville, dans les années 85 à 88, quelques épisodes (6) d'une série TV qui a duré dix ans en Angleterre, diffusée en France en 1988, sous le titre de "Bergerac", une série policière comme seuls les Anglais savent le faire (ce qui n'engage que moi !), l'inspecteur Jim Bergerac menant ses enquêtes sur l'île de Jersey,  rôle tenu par un John Nettles tout jeune, plus connu aujourd'hui dans une autre série diffusée (et rediffusée...) à la TV française sous le nom de l'inspecteur Barnaby !  

~~~

Résumés

  1. Le diable danse à Bleeding Heart Square (Éd. Le Cherche Midi - 2011)
  2. L'esprit des morts (Éd. Le Cherche Midi - 2016)

~

Trilogie "Requiem pour un ange"

  1. Le jugement des étrangers (T-2)(Éd. Presses de la Cité - 2003)
  2. Les quatre fins dernières (T-1)(Éd. Presses de la Cité - 2003)
  3. L'office des morts (T-3)(Éd. Presses de la Cité - 2004)

~

Série Dougal

  1. La monnaie de sa pièce (Éd. Liana Levi - 2001)
  2. Minuscule Caroline (Éd. Liana Levi - 2001)

~

Série Edward Savill

  1. Un parfum de mort (Éd. City - 2014)

~

Autre titre

  • Poursuite fatale (Jeunesse)

Bonne lecture