05 juillet 2009

Visa sans retour

de Stéphane Babey

visa sans retour

La vingtième édition du festival "Visa pour l'image" s'annonce comme un immense succès. Pour Jacques Leprince, son fondateur, cette année devrait même être celle du couronnement. Et l'exposition du photoreporter russe, Piotr Potakov, sur un massacre commis par l'armée russe en Tchétchénie, va, à coup sûr, remuer l'opinion publique.

Mais à quelques jours de l'inauguration, le rêve à portée de main de Jacques Leprince va basculer dans l'horreur absolue. Une effroyable tuerie, qui vise directement le festival, a lieu dans l'enceinte même du couvent des Minimes.

Et très vite, le crime odieux va tourner à l'affaire d'État, sur laquelle planera rapidement l'ombre des services secrets russes...

Éditions MARE NOSTRUM

Posté par Krri à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Un parrain pour le Roussillon

de Stéphane Babey

un parrain pour le roussillon

Les deux corps gisaient chacun dans une épaisse mare de sang. Ceux qui avaient fait le coup ne s'étaient visiblement occupés que des deux types. Pas une seule trace d'effraction, pas un seul tiroir tiré.

À l'intérieur du yacht, l'ordre régnait. Chaque cadavre avait simplement reçu une balle dans la tête. Le premier avait sans doute entendu du bruit sur la passerelle et était sorti de la cabine principale. Le second, un peu plus jeune, ne s'était rendu compte de rien. Tué en plein sommeil. Le matelas et les draps blancs rougis de son sang avaient été les seuls témoins.

Éditions CAP BÉAR

~~~

Une fiction où se prépare un coktail détonant pour une station balnéaire. Argent sale, drogue, prostitution, affaire d'Etat et réseaux occultes: tout est permis pour assouvir le désir insatiable de pouvoir et de reconnaissance du héros Armand Faridya...

~~~

Posté par Krri à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les assassins de la Citadelle

de Stéphane Babey

les assassins de la citadelle

Dans un style énergique, sur le ton du roman policier, Stéphane Babey traque une histoire qui ne connaît pas les frontières, elle les bouge, les dépasse, les efface.

Jean-Pierre Durieux, professeur et historien, réveille des passés endormis parce qu'il est à la recherche, depuis sa plus tendre enfance, de ses origines, d'un père inconnu et disparu.

Depuis Alger jusqu'à Barcelone, de Besançon à Perpignan tout se lie, de l'histoire des hommes à celle des personnages de ce roman. Les résistants d'hier devenus bourreaux voient leurs crimes oubliés ressurgir comme une implacable conséquence, brisant leurs vies de notables amnésiques. Les seules causes reconnues par l'Histoire s'écrivent à l'encre de la liberté. Les nostalgiques de L'O. A. S s'autorisent l'impunité de l'oubli, mais parfois s'exhume la mémoire de leurs crimes.

La sombre citadelle de Besançon rejoint Perpignan l'ensoleillée pour révéler au grand jour une vérité encombrante où seule l'histoire n'est pas ingrate avec ses acteurs. Les avenues et les places de notre beau pays mélangent héroïsme et hypocrisie au gré des noms qu'elles arborent, ainsi va le cours des assassins passés au fil de l'Histoire.

Au delà de toutes les convictions, Jean-Pierre Durieux cherche des faits simplement incontournables.

Éditions CAP BÉAR

Posté par Krri à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Peur sur la Loge

de Stéphane Babey

peur sur la loge

Quelques mois seulement après la terrible affaire Potakov qui secoua la vingtième édition du festival "Visa pour l'image", voilà le détective Dan Velasquez, ancien des services secrets français, plongé au coeur du marigot politique perpignanais.

C'est que, depuis l'affaire dite de "la fraude à la chaussette", la ville est en pleine tourmente politicomédiatique. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà qu'un mystérieux groupe terroriste a décidé de venger "l'honneur perdu de Perpignan" à sa façon. Pierre Delage, le maire invalidé, est directement menacé.

Alors que s'ouvre, dans un climat épouvantable, la nouvelle campagne électorale, Dan Velasquez pourra-t-il sortir Perpignan de ce nouveau guêpier ?

Éditions MARE NOSTRUM

Posté par Krri à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Stéphane BABEY

Biographie

Stéphane Babey est né en 1972 à Besançon, d'une mère française et d'un père algérien, partisan convaincu de l'Indépendance de l'Algérie, venu poursuivre ses études en France; une rencontre entre deux êtres que tout oppose, le jeune Stéphane ne connaîtra jamais son père parti avant sa naissance. Tout au long de sa jeunesse et de son adolescence, il est poursuivi par ce père absent sur lequel son entourage se refuse à parler, ce qu'il en connaît tient en quelques bribes de conversations surprises entre les adultes, il nourrit cependant sans trop savoir comment et pourquoi un lien étroit avec l'Algérie. De ce père, il retrouve la trace en 2002, quelques mois après son décès.

Devenu journaliste, Stéphane Babey travaille un temps pour "Radio France", puis devient en 2004, rédacteur en chef de la télévision locale "Perpignan TV". Dans cette ville où il est désormais établi, il participe avec ses moyens à la vie politique de la cité et plus largement à la vie politique nationale et internationale. De l'écriture journalistique, à celle d'écrivain de fiction, la frontière est ténue, et après avoir écrit un essai sur Saddam Hussein, "Le vrai faux carnet de Saddam Hussein" publié en 2004 aux Éditions Sékoya, il se lance dans l'écriture d'une fiction policière, dans laquelle le travail de journaliste d'investigation est très présent. Un parrain pour le Roussillon paraît en 2006 aux Éditions Cap Béar (maison d'édition régionale créée en 2003.), un roman sous forme d' enquête sur le "Milieu", l'implantation des machines à sous sur le littoral méditerranéen, le blanchiment d'argent dans lequel trempent certains élus locaux pour financer les campagnes électorales, etc.

Fiction et réalité se mêlent dans le roman suivant, Les assassins de la Citadelle en 2007, l'auteur plante le décor dans sa ville natale de Besançon et s'inspire de sa propre histoire à travers celle du héros, Jean-Pierre Durieux, professeur d'histoire qui apprend que son père, qu'il n'a jamais connu, était un militant du FLN, et c'est sur fond de guerre d'Algérie et du demi siècle qui a suivi que l'auteur emmène son héros( et ses lecteurs avec lui), dévoilant les coulisses d'une affaire politique "troublante" dans une période "troublée".

Le virus du polar est pris et Stéphane Babey poursuit sa carrière d'auteur avec Visa sans retour publié en 2008 aux Éditions Mare Nostrum, la ville de Perpignan en est le cadre avec son fameux festival "Visa pour l'image", les sources d'inspiration du journaliste écrivain lui viennent toujours des évènements politiques dramatiques qui se sont passés dans le monde, mais aussi des affaires politiques locales, prétextes de son quatrième roman policier,  Peur sur la Loge.

En 2009, il publie un roman d'un autre genre aux Éditions Koutoubia, "L'inconnu d'Alger", dont l'auteur déclare lui-même qu'il est en partie autobiographique, « un roman violent, tout d'amour et de révolte, de refus et de consentement, de parfums et de lumière. Par cette blessure ouverte et par cette parole donnée, Stéphane Babey s'inscrit dans la lignée de Kateb Yacine et d'Albert Camus. » (l'éditeur). À signaler que ce roman a été sélectionné pour le "Prix Renaudot 2009", et, pour ceux qui aimeraient en savoir plus: franceculture.

(Sources: djazairess / atlantico / kernews)

Elleon (Mise à jour 03/2015)

~~~

Résumés

  1. Les assassins de la Citadelle (Éd. Cap Béar - 2007)
  2. Peur sur la Loge (Éd. Mare Nostrum - 2009)
  3. Un parrain pour le Roussillon (Éd. Cap Béar - 2006)
  4. Visa sans retour (Éd. Mare Nostrum - 2008)

~

Autres titres

  • Camus, une passion algérienne
  • France Algérie, l'impossible divorce
  • La haine de Dieu
  • Le vrai faux carnet de Saddam Hussein
  • L'inconnu d'Alger

Bonne lecture

Posté par elleon à 05:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]