14 juillet 2009

Le parfum d'Adam

de Jean-Christophe Rufin

le_parfum_d_AdamDans ce livre dont le titre signifie les dangers d'une écologie radicale seulement motivée par une nostalgie de l'éden originel, l'auteur nous plonge dans les aventures d'une héroïne d'aujourd'hui, Juliette, jeune militante écologiste française de tempérament idéaliste.

Juliette, suite à une action commando destinée à libérer des animaux de laboratoire, découvre un complot planétaire qui a pour ennemi l'espèce humaine elle-même, source première de nuisances pour la Terre-Mère.

Bien vite, elle recrute deux hommes pour l'assister dans son enquête sur l'écologie radicale et ses gourous, connectés en réseau aux quatre coins du monde...

Éditions FLAMMARION


Entre thriller écolo et roman d'espionnage planétaire, un livre trépidant qui aimerait que le vert ne vire pas au rouge sang...


Posté par Krri à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


RUFIN, Jean-Christophe

Biographie

Jean-Christophe Rufin est né à Bourges en 1952.  Après le départ de son père, vétérinaire, sa mère, qui travaille à Paris comme publicitaire, ne peut l'éduquer seule; il est alors élevé par ses grands-parents. Son grand-père, médecin et résistant, a soigné les combattants de la Première Guerre mondiale et a été déporté deux ans à Buchenwald pour faits de résistance — il avait caché des résistants en 1940 dans sa maison de Bourges. Après avoir fréquenté les lycées parisiens Janson-de-Sailly et Claude-Bernard, il entre à la Faculté de Médecine de la Pitié-Salpêtrière et à l'Institut d'Études Politiques de Paris. En 1975, reçu au concours d'Internat à Paris, il travaille à l'hôpital Rothschild, en salle commune et bien qu'ayant choisi la neurologie comme spécialité, il exerce en maternité.

Comme médecin, il est l'un des pionniers du mouvement humanitaire « Médecins sans frontières » où il a été attiré par la personnalité de Bernard Kouchner et où il fréquentera Claude Malhuret. Pour MSF il a dirigé de nombreuses missions en Afrique de l'Est et en Amérique latine. Sa première mission humanitaire est menée en 1976 en Érythrée, alors ravagé par la guerre, il y rencontre Azeb, qui devient sa deuxième femme.

Diplômé de l'Institut d'Études Politiques de Paris en 1980, il devient, entre 1986 et 1988, conseiller du secrétaire d'État aux Droits de l'homme, Claude Malhuret. En 1985, Jean-Christophe Rufin devient le directeur médical d'Action contre la faim (ACF) en Éthiopie.

De 1989 à 1990, il s'expatrie au Brésil pour deux années comme attaché culturel et de coopération auprès de l'ambassade de France. Entre 1991 et 1993, il est vice-président de "Médecins sans frontière"s, mais quitte l'association au moment de la marche pour le Cambodge. En 1993, il entre pour deux ans au cabinet de François Léotard, ministre de la Défense, comme conseiller spécialisé dans la réflexion stratégique sur les relations nord-sud. Entre 1994 et 1996, il devient administrateur de la "Croix-Rouge française". En 1995, après la naissance de Valentine, son troisième enfant, il quitte le ministère de la Défense et devient attaché culturel au Nordeste brésilien. Le rapport Rufin ("Chantier sur la lutte contre le racisme et l'antisémitisme") sort en 2004, dans lequel il attire l'attention sur l'antisémitisme, qui n'a pas, selon lui, à être fondu dans le racisme ou la xénophobie en général.

Directeur de recherche à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques entre 1996 et 1999, il conduit la mission humanitaire française en Bosnie-Herzégovine. Il fait libérer onze otages français de "l'Association Première Urgence" détenus par les Serbes de Bosnie. Cette mission lui vaudra l'inimitié de Dominique de Villepin alors au cabinet d'Alain Juppé au ministère des Affaires étrangères. En 1999, il est en poste au Kosovo comme administrateur de cette association, et dirige à l'école de guerre un séminaire intitulé « ONU et maintien de la paix ».

Président d'ACF ("Action Contre la Faim") à partir de 2002, il quitte ses fonctions en juin 2006 pour se consacrer davantage à l'écriture. Il reste cependant Président d'Honneur de cette organisation non gouvernementale (ONG).

Depuis 2005, il est aussi membre du conseil de surveillance du groupe "Express-Expansion", et membre des conseils d'administration de "l'Institut Pasteur", de "France Télévisions" et de "l'Ofpra";  en 2007, il a été membre du jury du "Festival du film documentaire" de Monaco. Jean-Christophe Rufin a consacré plus de vingt ans de sa vie à travailler dans des ONG au Nicaragua, en Afghanistan, aux Philippines, au Rwanda et dans les Balkans. Cette expérience du terrain l'a conduit à examiner le rôle des ONG dans les situations de conflit, notamment dans son premier essai "Le Piège humanitaire" (1986), un essai sur les enjeux politiques de l'action humanitaire et les paradoxes des mouvements « sans frontières » qui, en aidant les populations, font le jeu des dictateurs, et dans son troisième roman, "Les Causes perdues" (1999).

Ses romans d'aventures, historiques, politiques, sont de la veine des récits des grands reporters romanciers d'autrefois — Albert Londres, Joseph Kessel, Henry de Monfreid — et des visionnaires comme George Orwell et Ray Bradbury.  En 2007, il est nommé ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie,  lors du premier semestre 2008, il participe avec les agents de la DGSE à la traque des fuyards d'Al-Qaïda après l'assassinat des touristes français en Mauritanie. 

Jean-Christophe Rufin est élu à "l'Académie Française" en 2008.

(Sources Wikipedia)

~

Résumé

  1. Le parfum d'Adam (Flammarion - 2007)

~

Autres titres

  • Asmara et les causes perdues
  • Globalia
  • Immmortelle randonnée
  • Kaliba
  • L'Abyssin
  • L'empire et les nouveaux barbares
  • La salamandre
  • Le grand Coeur
  • Les causes perdues
  • Rouge Brésil
  • Sauver Ispahan
  • Un léopard sur le garrot

Bonne lecture

Posté par Krri à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Politiques Blues

de Humberto Barcena

politique_blues

Où l'on constate que le respect se perd...

Le métier d'homme politique comporterait moins de risques que celui de plombier-zingueur. Un métier où l'on peut tout promettre sans se compromettre. Un travail de bonimenteur sans beaucoup de risques, même si leurs mensonges peuvent pousser au désespoir beaucoup de ceux qui se risqueraient à les croire... Sauf s'ils se font descendre comme des pipes à la foire.

C'est bien ce que semblent penser les personnages de ce thriller de politique-fiction qui en ont assez d'être les seules victimes de leur cynisme.

Éditions DU POLAR

Posté par elleon à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mort d'un Rae Rae

de Humberto Barcena

mort_d_un_rae_rae

Du soleil, des vignes, la Méditerranée sous le ciel bleu du Roussillon et l'odeur lourde de la garrigue surchauffée.

À Bastides, où tout semble n'être qu'harmonie et douceur, les journées s'écoulent paisiblement. Semble seulement, car Tiurai Mahanu ne s'en apercevra que très peu de temps et n'en profitera jamais. Tiurai est un polynésien, sensible, tendre et "rae rae". Un homme qui, suivant une coutume de ces îles lointaines, vit et s'habille comme une femme, dit-on là-bas. Pas un homo: un rae rae. Nuance.

Tiurai est aussi à la recherche de son identité et de son père naturel qu'il n'a jamais connu. À la mort de sa mère, il a quitté son île pour aller à sa rencontre, plein d'illusions et d'attentes.

Certains, à Bastides, n'auront pas sa sensibilité, ils ne partageront pas ses espoirs. Le pic-herminette d'un rugueux vigneron catalan sera là pour l'avertir. Définitivement !

Éditions DU POLAR

-

Édition originale: Éd. Le Manuscrit (2004)

Réédition sous le titre "Côte vermeille au sang" : Éd. Du Polar (2009)

etoile Prix littéraire/fiction de la Gendarmerie Nationale (2004)

Posté par elleon à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les Anges

de Humberto Barcena & Michèle Agrapart-Delmas

les_anges

Paris de nos jours. Méthodique, froid et précis, un pervers psychopathe tue des enfants dans leur poussette. Ses meurtres sont commandés par un sentiment de culpabilité remontant à son enfance.

En proie au mysticisme, au désordre psychologique dû à des parents absents et à une femme insipide, la maladie de son jeune enfant déclenchera son processus meurtrier.

Le commissaire principal Antoine Desforges, de la Brigade criminelle de Paris parviendra à l'abattre, mais le tueur sera parvenu au but de la mission que son esprit malade lui avait commandé.

Éditions DU POLAR

-

Réédition sous le titre "Le massacre des Innocents" : Éd. Nuits Blanches (2012)

Posté par elleon à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Humberto BARCENA

Biographie

Humberto Barcena est né en 1945. Français d'origine catalane, il pratique toujours la langue de sa région natale ainsi que l'espagnol. À partir de  1972, il exerce  la profession de journaliste dans la presse quotidienne française, travaille à la conception de reportages et documentaires audiovisuels et devient conseil littéraire pour l'élaboration et la création de journaux généralistes ou plus spécifiques à des entreprises, en élargissant son champ d'action à l'Espagne.

Il est à l'origine de "l'Association Écrivain Avenir" et prodigue, avec d'autres auteurs, ses conseils aux écrivains "débutants", persuadé « qu'on ne naît pas écrivain, mais qu'à force de travail et de persévérance, on peut le devenir ».

En 2004, il entre dans la catégorie des auteurs de polars avec Mort d'un Rae Rae qu'il publie aux Éditions Le Manuscrit, premier roman récompensé par le "Prix Littéraire de fiction de la Gendarmerie Nationale". Son expérience de l'édition lui donne l'idée de créer à partir de l'Association Écrivain Avenir, Les Éditions Du Polar pour aider les jeunes auteurs qui cherchent un éditeur. C'est ainsi que depuis 2007, cette maison d'édition atypique publie à compte d'éditeur des romans policiers, des romans noirs, des thrillers, en promouvant les auteurs issus de la francophonie, dont la Suisse, la Belgique et... l'Afrique.

En 2007, Humberto Barcena se retrouve sur la liste des auteurs publiés par les Éditions Du Polar, avec la réédition de son premier roman, Mort d'un Rae Rae suivi de Les anges (réédité aux Éditions Nuits blanches sous le titre Le massacre des innocents ) et Politique blues.

( millepoetes. )

# Les Éditions du Polar semblent donc ne plus exister si on se réfère à cette réédition de "Les anges" sous un nouveau titre aux Éditions Nuits Blanches et la parution en 2011 de Il y en aura pour tout le monde aux Éditions Papier Libre.

Elleon (Mise à jour 09/2015)

~

Résumés

  1. Il y en aura pour tout le monde (Éd. Papier Libre - 2011)
  2. Les Anges (Éd. du Polar - 2007)ou Le massacre des innocents (Éd. Nuits Blanches - 2012)
  3. Mort d'un Rae Rae (Éd. du Polar - 2007)etoileou Côte vermeille au sang (Éd. du Polar - 2009)
  4. Politique Blues (Éd. du Polar - 2007)

Bonne lecture

Posté par elleon à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retraite mortelle

de Claude Bérard

À cinquante-huit ans, tandis que Pierre Mass est proposé pour une retraite anticipée, un sérieux concours de circonstances l’entraîne dans une sombre histoire de service secret national. Le malheureux et son épouse se trouvent alors confrontés à de graves dangers.

Quel sera leur sort final: Retraite mortelle apporte, après une série d’aventures aussi surprenantes que captivantes, un dénouement tout à fait imprévu.

Éditions THÉLÈS

Posté par Krri à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Claude BÉRARD

Biographie

Claude Bérard est né en 1920 au Quartier Latin où il est rapidement attiré par la Littérature et surtout le Théâtre, passion que lui transmet son frère. À vingt-deux ans, il publie sa première pièce, "Le Testament"(aux Éditions Taillandier) jouée pendant une saison au théâtre d’Issy-les-Moulineaux puis dans différents théâtres par une troupe qu'il dirige alors.

Et à partir de là, plus aucune information sur son parcours professionnel jusqu'à...

Bien des années plus tard, son goût pour l’intrigue le pousse à écrire des romans policiers, d’aventure ou d’espionnage. Une expérience d'auteur de romans policiers qui commence début des années 2000 avec trois premiers livres pour lesquels il trouve rapidement un éditeur, les Éditions Osmondes qui publient alors "Le crépuscule des vieux" et "Le billard Tombeau," (dont l’action se déroule dans sa ville de Villejuif) puis en 2003, Le crime de Cupidon.

Cette expérience de l'édition littéraire ne semble pas avoir réussi à Claude Bérard, comme pour bien d'autres auteurs d'ailleurs qui ont cru en cette maison (pour plus d'infos, tapez: éditions Osmondes... ou comment se faire arnaquer par un éditeur, en l'occurrence, une éditrice...) puisque ces trois titres n'apparaissent nulle part sur le site de la BNF. On peut donc penser que le roman Retraite mortelle - publié en 2003 aux Éditions Thélès (source: site de la BNF) est une reprise d'un de ces premiers manuscrits, tout comme le second titre publié aux mêmes éditions en 2006, "Au pied de la gloire" dont malheureusement, nous ne pouvons trouver le quatrième de couverture sur le site de l'éditeur (pour une édition de 2006...bizarre, non ? Les éditeurs ne sont ils pas là pour promouvoir - un peu - leurs auteurs ?)

[Si vous lisez ces quelques lignes, ami(e)s fidèles de Fiches Livres, si vous trouvez quelque information sur cet auteur ou ses romans, n'hésitez- pas à nous les faire partager. D'avance, merci.]

Elleon

~~~

Résumés

  1. Le crime de Cupidon (Éd. Osmondes - 2004)
  2. Retraite mortelle (Éd. Thélès - 2003)

~

Autres titres

  • Au pied de la gloire
  • Le billard tombeau
  • Le crépuscule des vieux

Bonne lecture

Posté par Krri à 13:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

La main invisible ou La dernière enquête de Potier

de Michel Duchateau

Duchateau__MichelTout au long de ma carrière d’inspecteur de Police, j’ai essentiellement effectué des investigations sur ces petits délits qui empoisonnent la vie quotidienne de la population.

Un jour, je fus confronté à un "adversaire" hors du commun. Plusieurs cambriolages importants furent commis, mais avec une telle dextérité, une telle ingéniosité, un tel mystère… Le malfaiteur ne laissait aucun indice derrière lui, pas une empreinte, pas une fibre, pas une trace que la police scientifique aurait pu exploiter. Mon expérience ne m’était pas d’une grande utilité.

À diverses reprises, je fus tenté d’abandonner cette enquête. Heureusement, Francis, mon jeune collègue, et Michèle, ma femme, me soutinrent dans les moments difficiles…

Éditions THÉLÈS

Posté par Krri à 12:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

DUCHATEAU, Michel

Biographie

Michel Duchateau est Liégeois. Il écrit des romans, des nouvelles, des contes, des poèmes.

~

Résumé

  1. La main invisible ou La dernière enquête de Potier (Éd. Thélès - 2007)

Bonne lecture

Posté par Krri à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]