de Philip Kerr

un_requiem_allemand La Deuxième Guerre mondiale a pris fin mais l'Allemagne de 1947 étouffe sous la pression des Alliés qui se partagent Berlin. Le marché noir est roi, l'espionnage aussi.

Bernie Gunther, redevenu détective privé, se voit alors engagé par un colonel du renseignement soviétique pour sauver de la potence Becker, un de ses anciens adjoints du temps où il était "Kommissar". Celui-ci se déclare innocent d'un meurtre qui ressemble fort à un coup monté.

À Vienne, où Becker est détenu, comme à Berlin, c'est la valse des espions et la valse des identités, certificat de "dénazification" en main. Coincé entre les intérêts américains, les intérêts russes et la volonté de sauver sa peau, Bernie Gunther va devoir se prouver que le front de l'Est ne lui a rien fit perdre de ses qualités d'avant-guerre...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

~~~

Philip Kerr conclut ici en apothéose sa "trilogie berlinoise" avec ce thriller ( le plus noir des trois) où résonne la musique du "Troisième Homme"...  Tout en respectant les règles du genre policier, cette trilogie offre un portrait glaçant et puissamment évocateur de Berlin au quotidien à l'ère nazie.    

~~~