26 juillet 2009

Tango parano

de Hervé Le Corre

tango_paranoVous savez danser le tango ?

C’est une danse enjôleuse, câline, aux pas précis, aux renversements vertigineux, aux face-à-face redoutables, aux étreintes affolantes. Deux brutes des Services Spéciaux, qui avaient sur les bras l’encombrant cadavre d’une jeune femme sacrifiée par une secte, m’ont initié à cette trouble chorégraphie. Et j’ai failli y laisser ce qu’il me restait de raison.

Je végétais parmi les décombres de ma vie, herbe folle agitée par des vents capricieux. L’esprit en vrac, pour parler vite: j’ai du mal, depuis une certaine tragédie qui m’a dévasté il y a quelques années, à faire la part du vrai et du faux, du réel et de l’imaginaire. Je confonds, je crois entendre, je parle à mes visions, en proie à des extravagances mentales.

Il n’empêche, quelques pas de danse, ça ne se refuse pas quand on fait tapisserie dans un studio misérable. Alors, je me suis lancé sur la piste. Une femme m’a tendu les bras, puis la musique s’est emballée, les lumières se sont éteintes, des coups de feu ont retenti et on a commencé à ramasser les cadavres.

J’ai eu du mal à m’y reconnaître, dans mon état. Le tango ? Sait-on jamais avec qui on le danse ? Qui a écrit la partition ? Qui la joue ? Méfiance… Tango, parano. Ça rime à quoi ?

Éditions ATELIER IN8

-

Réédition: Éd. Points (2016)

Posté par Krri à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


L'homme aux lèvres de saphir

de Hervé Le Corre

l_homme_aux_levres_de_saphirParis, 1870. Une série de meurtres sauvages semble obéir à une logique implacable et mystérieuse qui stupéfie la police, fort dépourvue face à ces crimes d'un genre nouveau.

Le meurtrier, lui, se veut "artiste": il fait de la poésie concrète, il rend hommage à celui qu'il considère comme le plus grand écrivain du XIXème siècle, Isidore Ducasse, Comte de Lautréamont, dont il prétend promouvoir le génie inconnu.

Dans le labyrinthe d'une ville grouillante de vie et de misère, entre l'espoir de lendemains meilleurs et la violence d'un régime à bout de souffle, un ouvrier révolutionnaire, un inspecteur de la sûreté, et deux femmes que l'a vie n'a pas épargnées vont croiser la trajectoire démente de l'assassin.

Nul ne sortira indemne de cette rencontre.

Éditions RIVAGES

-

etoile Prix Mystère de la critique (2005)

etoile Grand Prix du roman noir du festival de Cognac (2005)

Posté par Krri à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les coeurs déchiquetés

de Hervé Le Corre

les_coeurs_dechiquetesPierre Vilar est commandant de police à Bordeaux. Il a perdu son fils Pablo, élève en CM1. L'enfant n'est pas mort d'une maladie, il a disparu à la sortie de l'école. Depuis le drame, Pierre fait le guet devant l'école, un pistolet 9 mm posé sur le siège de sa voiture. Il n'a pas perdu espoir de revoir Pablo vivant et a engagé Morvan, un gendarme à la retraite spécialisé dans les disparitions d'enfants.

À quelques kilomètres de distance, dans un quartier périphérique, un jeune collégien sans histoires nommé Victor rentre chez lui après la classe pour découvrir une vision d'horreur: sa mère, Nadia, gît sur le sol de sa chambre, le visage tuméfié, les dents fracassées. Elle est morte, les mouches sont déjà là.

Profondément choqué par ce spectacle, l'adolescent - qui n'a jamais connu son père et vivait avec sa mère qu'il adorait - tente de mettre fin à ses jours avec des somnifères. Il est sauvé in extremis mais la vie qui s'ouvre maintenant devant lui ressemble à un puits sans fond.

Commence pour lui un parcours de la douleur dont la première étape est le placement en foyer. Là, il est confronté à la triste routine de ce lieu sans âme, à la bonne volonté indifférente des éducateurs et à la violence de ses condisciples d'infortune. Par comparaison, lorsque Victor arrive dans sa famille d'accueil, il trouve, chez ce couple de gens simples habitant la campagne bordelaise, une forme de chaleur humaine. Il noue bientôt des liens avec Marilou, la fille de la maison, et avec Julien, un môme chétif à lunettes qui a été placé lui aussi.

La vie pourrait s'écouler ainsi pour Victor, entre les virées à vélo et les moments de cafard où il serre dans ses bras l'urne contenant les cendres de sa mère. Jusqu'au jour où il aperçoit une voiture en stationnement près de la maison . À bord, un homme qu'il connaît: Eric était le mauvais génie de sa mère. Cet homme est dangereux.

Pendant ce temps, Pierre Vilar enquête sur la mort de Nadia, tout en poursuivant le fantôme de son fils. Il se rend compte qu'il a mis les pieds dans une affaire de grande ampleur quand il commence à être harcelé au téléphone, suivi dans la rue par un homme qui le nargue, un homme qui lui a sans doute envoyé cette terrible photo de son fils en train de se faire violer, un ennemi insaisissable qui est peut-être le « mauvais génie » de Nadia...

Éditions RIVAGES

-

etoile Grand Prix de Littérature policière (2009)

etoileGrand Prix du Roman noir français / Beaune (2010)

Posté par Krri à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Hervé LE CORRE

Biographie

Hervé Le Corre est né en 1955 à Bordeaux. Il fréquente le Lycée Michel Eyquem de Montaigne, où il obtient son Baccalauréat, série Littéraire, en 1972. Professeur de Français et lecteur passionné, il commence à écrire sur le tard à l'âge de 30 ans et connaît un succès immédiat.

Il choisit le roman policier pour s'exprimer, genre qu'il considère comme de la Littérature à part entière. Il entre dans la Série noire par la grande porte avec La douleur des morts, son premier roman noir.  Suivront  Du sable dans la bouche, et Les effarés. Dans ces trois romans qui forment la Trilogie bordelaise, Hervé Le Corre révèle un envers du décor particulièrement noir du monde qui l'entoure. Son écriture, le choix de ses personnages, l'atmosphère assez sombre de ses livres le place d'entrée parmi les auteurs français les plus noirs et les plus primés du roman policier hexagonal. Il reçoit le "Grand Prix de Littérature Policière" en  2009 et le "Prix Mystère de la Critique" en 2010 pour Les cœurs déchiquetés.

Il collabore aussi à la revue "Le Passant".

(Sources: Wikipedia)

~~~

Résumés

  1. Après la guerre (Éd. Rivages - 2014)
  2. Copyright (Éd. Gallimard - 2001)
  3. Derniers retranchements (Éd. Rivages - 2011)
  4. L'homme aux lèvres de saphir (Éd. Rivages - 2004) etoile
  5. Les coeurs déchiquetés (Éd. Rivages - 2009)etoile
  6. Prendre les loups pour des chiens (Éd. Rivages - 2017)
  7. Tango parano (Éd. Atelier IN8 - 2005)

~

La trilogie bordelaise (rééditée sous le titre Trois de chutes, aux Éditions Pleine Page - 2007)

  1. Du sable dans la bouche (T-2)(Gallimard - 1993)
  2. La douleur des morts (T-1)(Gallimard - 1990)
  3. Les effarés (T-3)(Gallimard - 1996)

Bonne lecture

Posté par Krri à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ravigote, arsenic et vieilles soutanes

de Michel Gardère

Gardere__MichelDans un petit village gascon, à l'orée de la forêt landaise, les "papés" meurent les uns après les autres.

Paul Rouncats - le curé de Villenac -, plus souvent devant ses fourneaux que dans sa sacristie, est aussi l'un des premiers sur les lieux de ces étranges décès. Et comme "la table vaut bien le prie-Dieu", notre curé de campagne nourrit ses soupçons de cèpes farcis au foie gras, d'artichauts aux trompettes et aux fèves arrosés d'un vieux Buzet.

Avec la complicité de deux jeunes ouailles, il chemine sur les sentiers du passé et fouille avec obstination dans les secrets des Villenacquois. La mère Téoulère, la tireuse de cartes - éventreuse de crapauds, n'avait-elle pas prédit "des morts, encore des morts" ? 

L'homme de Dieu, fort en gueule, découvrira-t-il le secret de ces disparitions en série ?

Éditions AGNÈS VIÉNOT


Drôle, impertinent, gouailleur, savoureux comme les 20 recettes de Paul Rouncats, Ravigote, arsenic et vieilles soutanes est le premier volume des aventures de notre curé de campagne.


Posté par Krri à 17:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

GARDÈRE, Michel

Biographie

Michel Gardère est né en 1947 à Moncrabeau dans le Lot-et-Garonne.

En tant que journaliste, il collabore à divers organes de presse écrite régionale ("LePetit Bleu de l’Agenais") et nationale ("L’Événement du Jeudi", "Marianne") mais aussi à la radio et à la télévision. Ses thèmes de prédilection sont la gastronomie, la Gascogne, le rugby, qu’il célèbre dans une langue truculente et imagée.

En 1993, il effectue à pied le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle depuis Paris; il tire de son journal de route une série de reportages publiés dans "Le Petit Bleu", puis dans "L’Événement du jeudi", avant d’être publiés en livre aux Éditions Loubatières à Toulouse sous le titre "Ultréïa! le printemps des pierres". Suivent divers ouvrages documentaires sur la gastronomie, le Sud-Ouest et ses spécialités.

Depuis 2009, il écrit des romans policiers avec comme héros un curé de campagne gascon et gastronome: Ravigote, arsenic et vieilles soutanes est le premier roman des "Enquêtes du curé Rouncats". En 2011 il revient à une enquête journalistique sur la «femme sauvage du Vicdessos » (La femme sauvage).

~

Résumés

  1. La femme sauvage (Presses de la Cité - 2011)
  2. L'insoumise de l'Estérel (Presses de la Cité - 2013)
  3. Mille milliards de pas (Presses de la Cité - 2012)

~

Série curé Paul Rouncats

  1. Crime, amour, garbure et cie (Éd. Agnès Viénot - 2011)
  2. Ravigote, arsenic et vieilles soutanes (Éd. Agnès Viénot - 2009)

 ~

Autres titres

  • Abdelatif Benazzi, l’homme aux trois patries
  • Gascogne au cœur
  • Les Pourquoi de la corrida
  • Palombes, alouettes, ortolans & Cie, automnales…
  • Rituels cathares

Bonne lecture

Posté par Krri à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pas un mot...

de Andrew Klavan

pas_un_motMême à New York, dans le quartier chic de l'Upper East Side, le métier de psychiatre n'est pas de tout repos.

Surtout lorsque l'on est spécialiste des troubles de l'adolescence et que l'on est sans nouvelles de sa fille, kidnappée par un inconnu. En temps ordinaire, le docteur Conrad n'est pas homme à se laisser impressionner. Ne l'a-t-on pas surnommé "le psy des damnés" ?

Et pourtant, comment rester de marbre face à Elizabeth, cette nouvelle patiente angélique, schizophrène et qu'il devine dangereuse ? Étrange Elizabeth, qui porte les stigmates de violences inexplicables, et qui n'a du passé que des lambeaux de souvenirs...

Comment le docteur Conrad pourrait-il soupçonner que la clé de son enfer personnel se trouve quelque part dans la mémoire défaillante de cette femme ?

Éditions L'ARCHIPEL

Édition originale sous le titre Il y aura toujours quelqu'un derrière vous, Robert Laffont (1992)

Posté par elleon à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'ivresse du démon

de Andrew Klavan

l_ivresse_du_demon Fatigué des sunlights d'Hollywood, fuyant la maladie qui le mine, Richard Storm, le grand producteur de films d'horreur, est parti pour l'Angleterre, ses brumes, ses fantômes, ses manoirs hantés, avec le fol espoir de rencontrer, enfin, la réalité d' l'au-delà.

Le cauchemar qui l'attend, aucun scénariste, pourtant, n'aurait pu l'imaginer. De rencontre en rencontre, sa quête se transforme vite en une traque sanglante où l'entraînent la belle et angoissée Sophia Endering - peut-être son dernier amour ? -, la vieille et excentrique Harper Albright - vraie justicière ou folle maniaque ?-, et surtout le féroce et criminel Iago -autrefois responsable du suicide collectif d'une secte.

Le jeu de pistes labyrinthique qui le fait courir de tableaux de maîtres en manuscrits obscurs, de cimetières désolés en meurtres rituels cache bien un secret aussi immémorial qu'infernal.

Passé du côté des ténèbres, Storm saura-t-il vaincre l'ivresse du démon ?

Éditions J.C. LATTÈS


A la croisée de la littérature gothique et de X-Files, mêlant à la perfection la terreur et l'humour, ce nouveau thriller confirme Andrew Klavan comme l'un des maîtres de sa génération.        


Posté par elleon à 05:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]