1900 - 1978

Biographie

Evelyn Domenica Berckman est née en 1900 à Philadelphie. (Elle est cependant de nationalité britannique, on peut supposer que sa famille est anglaise ou qu'elle a acquis cette nationalité bien plus tard ?)

Ce qui est certain, c'est qu'elle "revient" s'installer à Londres en 1960 après avoir mené très jeune une carrière de pianiste-compositeur, considérée comme très douée dans les milieux de la musique classique. Elle commence à faire parler d'elle en tant que pianiste dès 1924, et en tant que compositeur de livrets d'opéra avec "L'orage" un lied composé d'après l'oeuvre originale de Heinrich Heine, en 1926. Des exercices intensifs de piano provoquent bientôt une paralysie partielle de ses mains et en 1936, elle renonce à sa carrière de pianiste, compose encore un peu.

On dit qu'Evelyn Berckman se met à l'écriture de romans dans les années 40... mais son premier roman publié "The evil of time" n'est publié qu'en 1954. Elle écrit là un thriller dit "gothique", dans lequel elle fait intervenir une jeune archéologue chargée de retrouver des oeuvres d'art volées et cachées par les nazis... (des faits très récents dans l'Histoire). Entre 1954 et 1977, elle va ainsi publier quelques 28 romans, dont quelques romans gothiques et des romans policiers dans lesquels elle « fait preuve d'une grande habilité à générer et maintenir le suspense ». L'originalité de cette auteure est qu'elle donne souvent aux femmes la place du héros habituel qui mène l'enquête et il semble qu'elle ait nourri une grande passion pour les antiquités, l'Histoire et... le bridge. Femme d'une grande culture et éminemment intelligente (peut-on découvrir sur certain site anglais), elle est également très férue de l'histoire de la "Navy" britannique et a écrit quelques livres-récits comme "Nelson's dear Lord" en 1962, "Hidden Navy" en 1973; le dernier sur le sujet "Victims of piracy: Admiralty Court, 1575-1678" est publié en 1979, à titre posthume.

Evelyn Berckman mène une grande partie de sa carrière d'auteur en Angleterre, à Londres, où elle revient s'installer en 1960 (a-t-elle vécu toutes ces années aux États-Unis ou dans son pays ?... c'est le flou complet) mais ce qui est certain c'est que ses premiers romans, d'avant 60, sont publiés chez un éditeur anglais. En France, ses livres sont traduits chez Fayard, dans la collection "L'Aventure criminelle" dès 1959, malheureusement non réédités... restent quelques résumés de ses livres retrouvés sur le fameux site bibliopoche.com. J'ai trace également d'un titre "Elle l'a bien cherché" ("She asked for it" - 1970) publié chez Christian Bourgois en 1971, mais pas de résumé...

Après son décès à Londres en 1978, les manuscrits de Evelyn Berckman ont été rassemblés à "The Mugar Memorial Library of Boston University".

(Sources: Wikipedia/ gadetection.pbwiki./ fantasticfiction. )

Elleon

~~~

note

 Une erreur de l'éditeur Fayard, alloue le titre "Une tête mal gonflée" ("Black sheep, white lamb" - 1964) à Evelyn Beckman alors que l'auteur en est Dorothy Salisbury Davis et vice et versa pour le roman, "La fuite en paquebot" ("The hovering darkness" - 1957 )

~~~

Résumés

  1. Coup de chaud (Éd. Fayard - 1961)
  2. La fuite en paquebot (Éd. Fayard - 1964)
  3. Reconnaissez-vous cette voix ? (Éd. Fayard - 1961)

~

Autres titres

  • Enquête sur un cauchemar 
  • Elle l'a bien cherché...
  • Sépulture inconnue

Bonne lecture