30 septembre 2009

Un pavé pour l'enfer

de Pierre Darcis (Brice Pelman)

un_pave_pour_l_enferQuand une octogénaire meurt dans son lit, la P.J. n'a généralement aucune raison d'intervenir. Dans certains cas, toutefois, on peut songer au meurtre.

L'enquête que mène avec un rare doigté l'inspecteur Cigüe, nous fait entrer dans l'intimité d'une fort respectable famille parisienne. Le docteur apôtre, une jolie femme, un adolescent triste, un agent d'assurances, un homme d'affaires, une veuve amoureuse, un clerc de notaire, tels vont être les principaux suspects dont Cigüe s'efforcera de soulever le masque.

Grattez le vernis d'un meuble, vous découvrirez le bois nu. Mais le bois nu peut également avoir des qualités. C'est une question d'appréciation.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les cadavres de l'Elbe

de Pierre Darcis (Brice Pelman)

les_cadavres_de_l_elbeSous sa chape de brouillard, le port de Hambourg résonne du bruit des treuils, des sirènes et des moteurs diesel. Un canot s'approche d'un cargo au mouillage, l'accoste. Un homme s'élance sur l'échelle de tangon du navire. Il est revêtu d'un ciré noir, son visage est grêlé. Tous les matelots sont occupés à charger les cales. L'homme grimpe jusqu'à la cabine du commandant. Il frappe. Il entre. Il sort son pistolet.

_ C'est de la part du Syndicat des Agents Doubles _  dit-il, puis il tire.

Ce n'est là qu'un épisode banal de la lutte qui met aux prises les mercenaires du S.A.D. avec les agents de renseignements internationaux. La lutte sera tour à tour sournoise, âpre, cruelle, sanglante, mais l'humour conservera toujours ses droits dans cette bataille sans merci.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Syndicat des Agents Doubles

de Pierre Darcis (Brice Pelman)

le_syndicatQue se trame-t-il dans cette luxueuse villa de Nice nommée "la Serena" ? Joyce Croydon est-elle vraiment venue de Londres tout exprès pour garder un chat ?

Curieuse villa que "La Serena". Benito Benavente est un domestique stylé, mais quel jeu joue-t-il ? Quelle est cette faute que sa femme Josepha, la somnambule, a tant besoin de se faire pardonner ? 

Et d'abord, qu'est-ce que le "Syndicat des Agents Doubles" ? La paix du monde est-elle vraiment son idéal ? 

Joyce parviendra-t-elle à faire parler Boris Trifonov, ce vaillant cosmonaute russe, venu incognito embrasser son vieux père, restaurateur à Nice ?

Attention, attention, la mort rôde. Il va pleuvoir des cadavres...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le cadavre et moi

de Pierre Darcis (Brice Pelman)

le_cadavre_et_moiPierre Chanceux est un personnage tout nouveau et vraiment original dans le roman policier moderne: un homme honnête, intelligent, cultivé, et de surcroît un galant homme. A 33 ans, il a l'impression d'attendre encore tout de la vie, lorsque ce "tout" lui arrive, une nuit, à minuit, sous la forme d'une merveilleuse inconnue, Gina Gandolfi, qui sonne à la porte de son appartement de riche célibataire, Promenade des Anglais, à Nice.

C'est le début d'un charmant rêve d'amour tendre. Un rêve de quelques heures, qui tourne vite au cauchemar.

Dès le lendemain, Pierre Chanceux se rend compte que Gina et lui sont suivis par un inconnu, il voit "rappliquer" chez lui un ancien camarade du Maroc traqué par des terroristes, il trouve un cadavre sur son plus beau tapis d'Aubusson, et cela n'est que le commencement d'une aventure apparemment folle, impossible, insensée.

Qui fut, ce mort qui va devenir l'inséparable compagnon de Chanceux dans une série d'aventures tour à tour comiques et dramatiques ?  Le lecteur le devinera-t-il avant que l'auteur ne l'explique avec un rare mélange de logique, de don du suspense et d'ironie voilée ?

Éditions FAYARD

Posté par elleon à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'estompe

de Pierre Darcis (Brice Pelman)

l_estompeDans ce vieux moulin, sur les bords de l'Indre, l'artiste-peintre Jean Rasquin ne songe qu'à régler ses factures. Mais voici que, par une matinée pluvieuse d'été, l'étrange Daphné fait irruption dans sa vie. Est-ce le ciel qui la lui envoie ?  Déjà, l'avenir semble sourire à Jean Rasquin.

Pourtant, dans la nuit même, il lui faut déchanter. Des coups de feu le tirent de son sommeil. Puis, c'est le lendemain matin, une macabre découverte dans l'Indre et, dans la soirée, la fuite de Daphné.

Aidé d'une célèbre romancière - ès crime - , Rasquin va tout mettre en oeuvre pour retrouver Daphné.

Tandis que la première emploiera les méthodes classiques de détection policière, le second, plus intuitif, tentera de découvrir le vrai visage de la fugitive dans une esquisse au fusain qu'il fera d'elle.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


L'amour à vif

de Pierre Darcis (Brice Pelman)

l_amour_a_vifPour n'avoir que 18 ans on n'en est pas moins homme. C'est en tout cas, l'avis de Lucien.

Et quand on est un homme, on a le droit d'aimer, non ? Sauf si l'objet de votre passion est votre belle-mère. Plus belle que mère, certes; beaucoup plus jeune que papa, c'est vrai; mais, tout de même, il y a des choses qui ne se font pas !

Heureusement, le hasard fait parfois bien les choses: un accident et la morale est sauve...

Enfin, si l'on peut dire...

Éditions L'ENCRE


Sur un sujet dont James M.Cain aurait tiré une tragédie antique, Georges Simenon un drame étouffant et Charles Exbrayat une comédie à l'anglaise, Pierre Darcis bâtit une histoire noire, très noire, mais pleine d'un humour grinçant. Pas d'épopée ici, ni de spectaculaire, ni de grands effets, mais un récit-toile d'araignée soigneusement tissé où se débattent des personnages maladroits mais touchants, et que Pierre Darcis mène de main de maître avec le talent qu'on lui connaît.   


Posté par elleon à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un innocent, ça trompe

de Brice Pelman

un_innocent_ca_trombeKidnapper un enfant handicapé qui souffre de troubles psychomoteurs et dont le père a gagné près de dix millions au loto serait une chose aisée si le jeune garçon n'avait un sens de l'observation exceptionnel...

Éditions FLEUVE NOIR

etoile Grand Prix George-Guille du Roman Policier (1982)

Posté par elleon à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Passe-passe

de Brice Pelman

passe_passeMontana a pris Candice en stop sur la nationale 7. Ils sont faits pour se comprendre: lui, fuit une bru abusive; elle, un beau-père obsédé sexuel. Une panne de voiture a les obliger à passer la nuit chez des fermiers du Vaucluse, des gens bizarres...

Seraient-ils des tueurs en cavale ? Et pourquoi ont-ils tant d'égards pour leurs hôtes ?...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Métro Convention

de Brice Pelman

metro_convention« Papa coiffe et maman coud. Moi, je prépare le bac au Cours Bossuet. Mon copain Hervé assure mon hygiène sexuelle. C'est une vie bien plan-plan, tout près du Métro-Convention. Et puis voilà que M. Maxime me dit: - Une jolie fille comme toi, c'est pitié de la voir pâlir sur un livre de physique. -

M. Maxime, c'est le patron de papa. Autant dire le Bon Dieu. »

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le ver dans l'île

de Brice Pelman

le_ver_dans_l_ileUne petite île de paradis au large de Saint-Raphaël. C'est la propriété d'un richissime écrivain.

Des invités s'y trouvent un beau matin, mais l'écrivain brille par son absence. Peu importe après tout, il y a de quoi se nourrir dans le congélateur, du beaujolais dans les placards, et le confort est roi dans la vaste demeure.

Mais voilà que la tempête se lève. Et quelle tempête !

On ne tardera pas à se rendre compte qu'il y a décidément quelque chose de pourri sur cette île.

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]