09 novembre 2009

L'homme qui ne voulait pas tuer

de Alexandre Terrel (pseudonyme de Alexis Lecaye) François Chauvel est un homme comme les autres, qui partage son existence entre sa petite fille et son garage sur la Côte d'Azur... Une vie bien tranquille... Jusqu'au jour où une voix anonyme fait basculer cet univers: le Voix exige de lui une étrange besogne. Le piège est simple: une vie en échange d'une autre... François Chauvel doit choisir. À moins qu'il n'existe une troisième solution: feindre de se plier aux exigences de la Voix pour mieux le démasquer et lui donner un nom,... [Lire la suite]
Posté par elleon à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2009

Le témoin est à la noce

de Alexandre Terrel (pseudonyme de Alexis Lecaye) Deux balles dans la tête et deux dans le coeur... Le tueur n'a pas voulu prendre de risques. Sa victime, un officier des stups américains, devait remettre des documents importants à ses collègues français. Il n'en a pas eu le temps. Et les documents ont disparu, bien entendu. Tout comme le seul témoin du crime! Drôle de témoin, d'ailleurs: une Américaine, riche et excentrique, qui s'est enfuie à Gênes. Bizarre... Enfin, pour en savoir un peu plus, il faut la ramener à Paris. Et... [Lire la suite]
Posté par elleon à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2009

Le croque-mort et les morts vivants

de Alexandre Terrel (pseudonyme de Alexis Lecaye) Quand un cadavre disparaît de la morgue, on est en droit de se poser quelques questions. D'abord, le cadavre était-il bien mort ? Certes, tout ce qu'il y a de plus mort: le malheureux était passé sous un train. Et autant préciser qu'il se trouvait en très mauvais état; il n'aurait même pas pu amuser les carabins sur une table de dissection. Alors ? L'oncle du défunt, grand sorcier africain venu réclamer le corps, a sa petite idée. Le cadavre est sans doute parti à la recherche de... [Lire la suite]
Posté par elleon à 20:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2009

Le croque-mort a croqué la pomme

de Alexandre Terrel (pseudonyme de Alexis Lecaye) Le croque-mort de Balançon-les-Bains se fâche un peu, mais là, franchement, il y a de quoi: le mélange inattendu d'eau et de boue qui saturait les poumons de Séraphine Brocard lui a fichu sa pompe en l'air. Le diagnostic du médecin-chef était pourtant clair: décès consécutif à un infarctus du myocarde. Alors...? Alors, comme toujours le croque-mort va jouer les trouble-fêtes... Evidemment, une sexagénaire morte dans son lit et qui s'avère avoir été noyée contre son gré dans un bain... [Lire la suite]
Posté par elleon à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2009

La morte à la fenêtre

de Alexandre Terrel (pseudonyme de Alexis Lecaye) Une jeune femme qui vient frapper à votre fenêtre en pleine nuit, ce pourrait être fort agréable... Sauf bien entendu, si votre fenêtre est au quatrième étage, et que la dame est bien morte. Maximilien Carel aurait pu pardonner à sa voisine du dessus cette désagréable intrusion, mais n'a-t-elle pas eu la bonne idée de crier sur les toits qu'elle attendait un enfant de lui ? Empêtré entre sa femme, sa fille et son scénario, Maximilien avait déjà eu bien du mal à repousser les avances... [Lire la suite]
Posté par elleon à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2009

Enterrez le croque-mort !

de Alexandre Terrel (pseudonyme de Alexis Lecaye) Un homme d'affaires mangé par les loups dans Balançon! Le "Courrier de la Viare", la feuille de chou locale, a mis les pieds dans le plat. Evidemment, le dernier loup a été abattu en 1855 et sa dépouille mitée trône dans un salon de l'Hôtel de Ville, mais il est indubitable qu'Auguste Desorme a été attaqué par une ou plusieurs bêtes féroces de nature et d'origine inconnues. Le croque-mort de Balançon-les-Bains est sceptique, mais la rumeur, elle, ne demande qu'à s'enfler. D'autant... [Lire la suite]
Posté par elleon à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2009

Rendez-vous sur ma tombe

de Alexandre Terrel (pseudonyme de Alexis Lecaye) _ Rendez-vous sur ma tombe! Julien Martel, journaliste en reportage, est convoqué par une morte au cimetière de Villefranche-sur-Creuse. Septième pierre à droite. La morte ? C'est une charmante jeune fille qu'il avait prise en stop, sans savoir alors qu'elle n'était plus de ce monde... Et maintenant, on l'accuse non seulement d'avoir tué une disparue, mais aussi l'oncle de la malheureuse, qui était encore bien vivant la veille... À tout le moins, le commissaire le prend pour un... [Lire la suite]
Posté par elleon à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2009

L'île des magiciennes

de Alexis Lecaye Après sept ans d'absence, tante Rose et la vieille maison familiale sur l'île m'attendaient, inchangées. Les seules nouveautés, je croyais les avoir apportées avec moi du Canada: Sabine, et notre petite fille Emeline. Deux femmes - inconnues - m'attendaient aussi, à l'autre bout de l'île. Je rencontrai la première fortuitement,au cours d'une promenade. L'autre parut plus tard. Elles se ressemblaient mais prétendirent d'abord ne pas se connaître. Je fus étonné, puis intrigué. Je les revis. Le vide, même heureux, des... [Lire la suite]
Posté par elleon à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2009

Le moine et le diable

de Alexis Lecaye 1382. Une génération après la Grande Peste noire, le Grand Schisme déchire l'Eglise. Un matin d'avril, Pierre Tranchet d'Us jeune moine parisien et brillant universitaire, gorgé de théologie et de philosophie, descend la route du Rhône. Il porte pour tout bagage une "pièce" de parchemin blanc, deux livres, et un message de la plus haute importance adressé au pape Clément VII par son maître, le conseiller du Roi Pierre d'Ailly. Il ne se rend pas directement à Avignon. Il doit d'abord, sur l'ordre de Pierre d'Ailly,... [Lire la suite]
Posté par elleon à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2009

La dissolution

de Alexis Lecaye Quand Max Karel débarque dans la cellule Chevreul du Parti communiste, jeune militant fraîchement émoulu de l'université, il est accueilli par des murmures appréciateurs. Du sang neuf, voilà une bonne chose pour le Parti ! Mais c'est à une mission plutôt inhabituelle que le jeune homme va bientôt s'attaquer: élucider le meurtre de Chantal Britoneau, froidement assassinée par un des militants de la cellule, cela ne fait aucun doute... Alors qui ? Jean-Marie Tréguier, dont le bégaiement révèle une personnalité timide... [Lire la suite]
Posté par elleon à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]