30 novembre 2009

Le tueur et son ombre

de Herbert Lieberman

le_tueur_et_son_ombreVioler, puis égorger ses victimes ne suffit pas à l'assassin de femmes, Warren Mars. Il faut encore qu'il les morde, signe ses crimes "Le Monstre du chaos" en lettres de sang sur les murs et ajoute à son nom de bien étranges séries de chiffres.

L'inspecteur Mooney s'empare de l'enquête. Jusqu'au jour où le docteur Konig, grand patron de la morgue à new York découvre, dans la chair des suppliciées, la preuve que tous ces crimes ont été commis par deux hommes, l'un - mais lequel? - étant l'ombre de l'autre...

Éditions POINTS

Édition originale: Seuil (1990)


Le tueur et son ombre n'est pas seulement l'un des meilleurs romans policiers d'Herbert Lieberman (...) Mooney et Konig sont des archétypes: le lecteur s'identifie à eux, plonge avec eux dans la folie et le danger et, à la suite des policiers, s'engouffre dans le monde nocturne, jusque dans les égouts de la ville où aura lieu une poursuite dantesque.  Avant le rebondissement final qui est certainement l'un des plus stupéfiants de la littérature policière contemporaine.  (tiré de l'édition originale)


Posté par elleon à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le train vert

de Herbert Lieberman

le_train_vertLe train assurant la liaison entre Leningrad et Helsinki vient d'être immobilisé par l'Armée Rouge à quelques kilomètres de la frontière finlandaise.

Des dessous diplomatiques de cette halte forcée, les occupants ignorent tout. Peter Stern, Frau Kunkel, Junji Asawa: tous sont, en apparence, des touristes ordinaires.

Autour des voies, les militaires s'installent dans le crépuscule et l'attente. Les wagons bruissent de rumeurs d'espionnage et une évasion se prépare...

Partant de l'expérience quotidienne des otages pour s'intéresser, par paliers, aux forces en présence sur la scène internationale, ce grand thriller politique cerne au plus près la réalité humaine de la Guerre froide.

Éditions POINTS

Édition originale: Seuil (1988)

Posté par elleon à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La fille aux yeux de Botticelli

de Herbert Lieberman

la_fille_aux_yeux_de_botticelliÀ l'église Saint-Stéphane d'istanbul, un Botticelli est lacéré.

À Londres, Munich et Paris, le Dr Manship, curateur du "Metropolitan Museum" de New York, est frappé par un inconnu, qui prend la fuite.

À Rome, des toiles de maîtres sont mutilées, des femmes retrouvées énucléées. Manifestement, un inconnu refuse que la plus grande rétrospective Botticelli de tous les temps se tienne aux U.S.A...

Hautain et solitaire, le comte Ludovico Borghini, en son palais du Quirinal, se frotte les mains et rêve de puretés inquiétantes. Entre le comte et le Dr Manship, le duel s'engage...

Éditions POINTS

Édition originale: Seuil (1996)

Posté par elleon à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2009

Le vagabond de Holmby Park

de Herbert Lieberman

le_vagabond_de_Holmby_parkErrant comme à son habitude dans Holmby Park, un vagabond croit un soir assister au viol et peut-être au meurtre d'une femme. Il a vu des arbres bouger et entendu des cris, mais comment pourrait-il l'affirmer alors que, depuis son enfance, on le prend pour un demeuré et personne ne croit ce qu'il raconte.

L'ennui, c'est qu'il tire de cette scène confuse la conclusion que la victime n'est autre que sa sœur, Frankie, depuis longtemps disparue, et veut retrouver ses assassins, y compris avec l'aide de la police. Ce qui a de quoi faire sourire.

Sauf certains membres d'un gang qui, eux, savent trop bien de quoi il retourne en réalité...

Éditions POINTS

Édition originale: Seuil (2003)

Posté par Krri à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La 8e case

de Herbert Lieberman

la_8e_caseDans un domaine aux limites assez floues de la Nouvelle-Angleterre, une petite expédition est organisée avec l'arpenteur Rogers et neuf autres personnes dont le nouveau propriétaire du domaine. Très vite les rapports tournent à l'aigre et voilà que Rogers, seul à savoir se diriger dans le bois, est pris d'un malaise et meurt. Or personne n'est capable de trouver le chemin du retour.

La chute, inattendue, donne sa signification à ce roman mystérieux et fantastique où la forêt devient un lieu chargé de signification.

Éditions 10/18

Édition originale: Denoël (1975)

Posté par Krri à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le maître de Frazé

de Herbert Lieberman

le_maitre_de_frazeQui a tué le maître de Frazé ? Dans cette île peuplée par une tribu aux rites effrayants, entre les murs d'une prison dorée où des adolescents mènent une vie bien étrange, voilà l'énigme que doit résoudre le colonel Porphyre.

La clé du mystère se trouve-t-elle dans les papiers de ce docteur Fabian, qui fit jadis d'importantes découvertes en gérontologie?

Dans les liens qui unissent à leur insu les jeunes captifs du château aux « hommes des bois » qui les terrorisent ?

Et qui est vraiment la victime, ce Jones ? Pour quelle raison certains de ses protégés s'accusent-ils du meurtre ?

Éditions POINTS

Édition originale: Seuil (1993)

Posté par Krri à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Trois heures du matin à New York

de Herbert Lieberman

3_heures_du_matinOn connaît le jeu du Kriegspiel, jeu de la stratégie qui prend pour prétexte la reconstitution d'une bataille célèbre. Certains esprits solitaires et ambitieux s'y livrent avec délectation.

C'est le cas de Charles Daughtry, chef du service des changes de la "New York Confederated Trust Bank". Un coup de téléphone qui le réveille à 3 heures du matin, provenant du milliardaire Sujimoto qui tire les ficelles de l'ensemble bancaire multinational, va déclencher et l'action — comment Daughtry va faire face à l'énorme escroquerie montée par Sujimoto et la guerre — l'affrontement féroce entre Daughtry et le Japonais réfugié dans sa forteresse du Liechtenstein.

Éditions POINTS

Édition originale: Seuil (1983)


Avec un double enjeu: la folie (celle de Sujimoto, mégalomane dangereux, celle de son fils aussi, Kajumi, fou assassin) et l'amour (celui de Daughtry pour Mariko, la fille de Sujimoto).

Le ressort dramatique, foisonnant de rebondissements, à l'égal des précédents livres de Lieberman, Nécropolis et La Traque, est celui du conte éternel: pour mériter la Femme qu'il aime, le Héros doit affronter le Dragon (le père) dans son château inviolable. Le château, ici, c'est évidemment la Banque, milieu sur lequel Lieberman a enquêté pendant plusieurs années, comme il l'avait fait auprès de la morgue centrale de Manhattan pour Nécropolis, comme il l'avait fait aussi en étudiant les réseaux nazis en Amérique du Sud pour La Traque.


Posté par Krri à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Necropolis

de Herbert Lieberman

necropolisNécropolis, c'est la « Cité des morts »: New York, sillonnée par les fous, les mythomanes et les drogués, les assassins et les paumés de toute sorte livrée aux intrigues de la municipalité et aux trafics d'influence; quadrillée par les voitures de police et les ambulances dans un grand concert de hululements de sirènes et de crissements de pneus. Destination finale: la morgue. Presque toujours.

Au centre de ce roman, Paul Konig, médecin légiste en chef, règne sur les dépôts macabres et surveille la ville où a disparu sa fille.

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Édition originale: Seuil (1977)

etoile Grand Prix de Littérature policière/ roman étranger (1977)

Posté par Krri à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La traque

de Herbert Lieberman

la_traqueUn jeune étranger qui se prétend journaliste fait ouvrir, dans le petit cimetière d'un village indien du Paraguay, la tombe d'un certain Gregor Grigori, qu'il soupçonne d'avoir été l'un des chefs les plus importants de la « nazi connection » d'Amérique du Sud: la tombe ne contient que le squelette d'un âne.

Asher, en fait, n'est pas ce qu'il prétend: « faucon » israélien animé par un brutal instinct de vengeance, il est lui-même manipulé, vendu même, par l'ambassadeur israélien en échange de la sauvegarde de la communauté juive du pays. Livré à lui-même, pourchassé de tous côtés, il traque l'étrange docteur Grigori, bien vivant à la tête d'un gigantesque domaine en pleine forêt où il se livre aussi bien à la traite des journaliers envoyés clandestinement dans d'autres pays du Sud qu'à la vivisection d'enfants indiens qu'il achète pour quelques dollars.

D'autres personnages, tout aussi ambigus dans leurs desseins - Rolle, le fils de l'ancien nazi, qui vient d'Europe pour le connaître enfin; Caffeti, l'homme d'affaires du docteur, avec qui se font les chasses au léopard dans la jungle; Krug, l'infâme animateur de tous les nazis du Paraguay; Dovia, un autre agent venu de Vienne; Baumstein, victime d'un double jeu mortel - tous agents, fuyards, tueurs (l'un des protagonistes de ce suspense infernal ne dit-il pas: « Le Paraguay est vraiment un endroit dégueulasse » ?), les uns et les autres vont se livrer enfin à l'enfer d'où ils viennent, à celui qui les enferme ici sans qu'ils s'en rendent compte, à celui, aussi bien, auquel certains d'entre eux n'ont jamais cessé d'aspirer: à la guerre.

À une guerre démesurée et aveugle, à perdre leur souffle, jusqu'à ne plus savoir qui traque qui, ni pourquoi cette guerre, ni pourquoi cet enfer.

Éditions POINTS

Édition originale: Seuil (1979)

Posté par Krri à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La nuit du solstice

de Herbert Lieberman

la_nuit_du_solsticeChaque année, à l'époque du solstice d'été, un dangereux maniaque, juché sur les toits de New York, fait tomber un énorme bloc de béton sur les foules qui se pressent à la sortie des théâtres et des cinémas. Crimes parfaits, bien sûr. L'inspecteur Mooney, gros flic dur et rebelle à la hiérarchie, mène l'enquête.

Rarement suspense aura atteint à une telle noirceur, à une telle violence, à un tel amour, aussi, de la ville immense et de ses habitants.

Éditions POINTS

Édition originale: Seuil (1985)

Posté par Krri à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]