31 décembre 2009

Batailles sur la route

de Frédéric Dard

batailles_sur_la_route« C'est en s'oubliant qu'on parvient à être soi-même...»

S'oublier. Totalement. Ses préjugés aussi. Surtout ceux qui empêchent l'humilité. Un regard croisé avec cette femme. Peut-être déjà un sentiment.

Une femme ? Plus vraiment, puisque l'honneur est bafoué. Son crâne rasé d'avoir aimé l'ennemi. Alors oublier, oui, et recommencer différemment, pour elle. Passer à autre chose, chercher refuge dans un travail difficile, éprouvant: la route. La retrouver enfin, elle qui m'attend.

Mais retrouver aussi le plus terrible des secrets, de ceux qui rongent une éternité, assombrissent vos jours, dévorent vos nuits, parce qu'il vit à vos côtés, indissociable et omniprésent. Pourtant, j'ai pris le parti d'oublier...

Éditions FAYARD

-

Édition originale: Éd. Puma (1949)

~~~

Saint-Chef en Dauphiné, où repose Frédéric Dard, rebaptisé ici Saint-Theudère, sert de cadre à ce roman. C'est là qu'Hélène, soeur du milicien Petit Louis, dont l'auteur nous raconte l'exécution sommaire de façon si poignante, trouve refuge auprès du narrateur, un jeune résistant lyonnais. Celui-ci s'éprend de cette victime de l'épuration qu'il aimerait pouvoir soustraire définitivement à l'ardeur vengeresse des FFI.

~~~

Posté par elleon à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Monsieur Joos

de Frédéric Dard

monsieur_joos_ Tu pleures ? Ah ça ! Écoute, prononça-t-elle gravement, assez de larmes, nous sommes heureux, hein ?... Et puis, il y a le commerce, comme dit M. Joos.

Il sentit un appui dans le mot commerce, le saisit bien en main, comme un bâton, pour chasser ses remords.

_ Tu as raison, convint-il. Et, lâchement, il l'embrassa.

L'auteur n'a que vingt ans en 1941 quand paraît ce roman insolite qui met en scène un mystérieux étranger, M. Joos, qui va bouleverser la vie d'un paisible et modeste couple d'épiciers.

Deux nouvelles suivent M. Joos: "Vie à louer", l'histoire d'un jeune écrivain qui s'enferme dans un appartement après avoir parié qu'il écrirait un roman en trois jours, et "La plaque tournante", récit d'un déjeuner de mariage qui finit par un drame.

Éditions FAYARD

-

Édition originale: Éd. Lugdunum (1941)

Posté par elleon à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les pèlerins de l'Enfer

de Frédéric Dard

les_pelerins_de_l_enferAvant la Grande Guerre, dans la paisible ville de Bourg-en-Bresse, le docteur Worms jouit auprès de sa clientèle de la meilleure réputation. Entre son épouse Blanche, avec laquelle il s'est laissé marier, et son fils François, il mène une vie calme et sentimentalement déserte.

Jusqu'au jour où survient Claire, escortée de son amant Ange Soleil, faux poète et musicien sans talent, qui vit paresseusement.

Worms épouse Claire après le décès dramatique de Blanche, et il subvient à son tour à l'entretien d'Ange Soleil. Mais, dans cette petite ville, les gens commencent à jaser.

Peu à peu, s'instaure entre eux une amitié bizarre, voire infernale...

Éditions FAYARD

-

Édition originale: Éd. de Savoie (1945)

~~~

Frédéric Dard montre dans ce roman - dédié à Georges Simenon - comment une passion soudaine, tardive et destructrice, peut amener un homme à renier toutes les valeurs sur lesquelles il avait édifié sa vie et ses rapports avec les autres.

~~~


Posté par elleon à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La mort des autres

de Frédéric Dard

la_mort_des_autresDans le décor sinistre d'une gare désaffectée, le narrateur rencontre un personnage qui se présente comme la Mort et va lui inspirer sept histoires.

Ces contes fascinent par la férocité de leurs propos, et surtout, de leurs personnages dont l'auteur semble partager l'extrême douleur.

Éditions FAYARD

-

Édition originale: Éd. Optic (1945)

Posté par elleon à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Georges et la dame seule

de Frédéric Dard

georges_et_la_dame_seuleVoici l'histoire mélancolique d'un fils de famille métamorphosé par l'amour.

À Bourgoin-Jallieu, Georges et le fils aîné de la maison Bain. Son existence est morne - il travaille dans une étude de notaire - auprès d'un père hypocondriaque, habité de manies et de rituels, d'une mère soumise et d'une soeur.

Un jour, il croise en ville une jeune femme dont la seule vue déclenche en lui un sentiment impétueux. Il la suit et s'assure, après une enquête « aussi discrète qu'impulsive », de son domicile, un café-hôtel douteux. il s'y rend et ne fait que la croiser furtivement.

Le lendemain, au cours d'une promenade matinale, le hasard la place à nouveau sur son chemin. Une idylle s'ébauche, qui lui donnera la force s'affronter son père et de s'affranchir du conformisme oppressant de son existence.

Mais voici qu'un soir, on lui rapporte qu'on a vu Henriette sortir dans l'après-midi de la prison de la ville...

Éditions FAYARD

-

Édition originale: Éd. Ophrys (1944)

Posté par elleon à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Croquelune

de Frédéric Dard

croquelune« Croquelune atteignait la quarantaine sans y prêter attention. C'était un être bizarre au physique comme au moral. Son nez possédait une solide renommée dans tout le canton et lui avait valu son surnom. Deux narines avides, béantes et symétriques comme le double canon d'un fusil, pompaient avec un bruit de fouissement une quantité prodigieuse d'air...»

Ce roman décapant nous conte la mésaventure dramatique et rocambolesque survenue au personnage principal. Croquelune, esprit simple pour les uns, simple d'esprit pour les autres.

Éditions FAYARD

-

Édition originale: Éd. de Savoie (1944)

~~~

L'histoire sert de prétexte à Frédéric Dard pour nous dépeindre avec ironie et tendresse la vie d'une population laborieuse aux figures pittoresques et le comportement des notables d'une petite ville de la France profonde. Un roman écrit durant la période sombre de l'occupation.

~~~


Posté par elleon à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2009

Trop jeune pour tuer ?

de Laurence Oriol

trop_jeune_pour_tuerElle dit en ricanant qu'il devrait afficher sur sa porte: « Danger, enfant méchant ! »

Mais de là à penser que ce gosse ait pu tuer...

Éditions DENOËL

Posté par elleon à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ma jeunesse assassinée

de Laurence Oriol

ma jeunesse assassinee

Cyniques, bûcheurs, avides de culture. Et prêts au pire. Parce que leur pauvreté les a contraints à renoncer à des études supérieures, Isabelle, Didier, Cathy et Bruno vont employer leur intelligence à préparer une minutieuse affaire criminelle.

Apparemment, il s'agit d'un classique enlèvement avec demande de rançon. Mais ce rapt n'est que le prologue d'une opération beaucoup plus audacieuse.

Est-ce par hasard qu'Isabelle et sa bande ont choisi de faire basculer dans l'horreur la famille du Dr Decreuse, ces grands bourgeois chez lesquels tout n'est pas précisément grand ?

Est-ce par hasard que le fils cadet du médecin, Dominique, et sa séduisante belle-mère Laura, deviennent soudain plus suspects que les ravisseurs ?

Éditions DENOËL

Posté par elleon à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le cas de Renaud Ball-Henstin

de Laurence Oriol

le_cas_de_renaud_ball_henstin« Tout a commencé comme un jeu. Un jeu fascinant, entre amis qui faisait suite à des jeux plus pervers. Et puis j'ai compris que c'était sérieux, que le jeu devenait "l'affaire". Une monstrueuse affaire.

Mais qui aurait pu prévoir qu'il y aurait deux meurtres ? Personne ne l'avait souhaité. Personne ?   »

Éditions DENOËL

Posté par elleon à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2009

La maison des ténèbres

de Francis King

King__Francis

L'Inde des années trente, une maison perdue au milieu des collines.

Dans une atmosphère languide, la famille Thompson attend la fin de l'été. Toby, riche homme d'affaires, obsédé par les femmes qu'il consomme frénétiquement, vit entouré de sa vieille mère, de sa fille issue d'un premier mariage, de sa seconde épouse et de leur fils.

Ce huis clos familial est perturbé par l'arrivée de Clare, une jeune et belle Eurasienne embauchée par Toby comme gouvernante. Les tensions qui affleuraient déjà entre chacun se déchaînent jusqu'au drame : un meurtre, perpétré dans des circonstances atroces. Tous sont soupçonnés, tous se soupçonnent.

Éditions JOËLLE LOSFELD

Réédition: Rivages (2001)


Ce roman, aussi captivant qu'un thriller, laisse le lecteur, manipulé jusqu'au dénouement, en état de choc.


Posté par Krri à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]