Biographie

Laurent Bénégui est né en 1959. Dès l'enfance son  seul désir est de devenir médecin, même si, quelques années plus tard, en terminale, il écrit et tourne son premier film en super 8 avec des copains. Sept années d'études de médecine et il peut enfin exercer... quinze jours ! Le temps de se rendre compte qu'il n'est pas fait pour cette carrière. En 1983, il se lance dans l'écriture, d'abord pour la radio, le théâtre ("Les femmes de la petite couronne") où il fait aussi un peu de mise en scène sur "Impasse 14" en 1986, mais c'est au cinéma qu'il se voue bientôt d'abord comme scénariste et producteur, acteur occasionnel aussi.

Il s'engage très vite vers une autre forme d'écriture, plus précisément, le roman avec "Caramelle" publié en 1989 aux Éditions Bernard Barrault et poursuit dès lors une double carrière de romancier et scénariste-producteur avec tout de même une préférence pour la "casquette" de romancier, « le cinéma n'étant pour lui (et selon ses dires) qu'une occupation ». À partir de 1990, Laurent Bénégui écrit une dizaine de scénarios pour André Téchiné, Jean-Paul Salomé, etc... "Crimes et jardins" en 1991, et surtout plus récemment "Romaine" (1996) et "Romaine par moins trente" (2009). En 1991, il se lance dans la production d'un court métrage "Un type bien" puis adapte et produit un film tiré de son second roman paru en 1991, chez son premier éditeur, sous le même titre "Au Petit Marguery".

En 1993, il crée avec deux copains de lycée sa propre maison de production, "Magouric Productions", dont il assure la gérance de 1993 jusqu'en 2006, année de publication de son roman "Je ne veux pas être là". C'est au rythme de deux à trois années qu'il écrit un roman: « des histoires tragiques, difficiles, tout en y mêlant sa verve humoristique ».  Ses personnages, Laurent Bénégui les puise dans un monde qu'il connaît bien, celui du cinéma, des écrivains, de scénaristes... c'est justement dans ce milieu qu'il situe l'intrigue de La paresse de Dieu, publié chez Julliard en 1998 qui lui vaut le "Grand Prix de Littérature policière" 1999. Bien que l'auteur se défende d'avoir écrit là un roman policier, ce livre est écrit en quelques semaines pour lui permettre « d'évacuer sa rage contre le système de l'industrie de cinéma ».

Les huit années suivantes, Laurent Bénégui les consacre pourtant encore au cinéma, est nommé en 2004, "Chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres" et revient en tant que romancier en 2006. Depuis il a publié "Le jour où j'ai voté pour Chirac" (2007), Le tournevis infiniment petit que je place dans notre liste de romans policiers (à l'auteur ou ses lecteurs de me contredire) à tendance "humour noir". Le dernier roman SMS paru en 2009, y trouve aussi place...

Un auteur s'il ne l'était déjà, à découvrir, dont on dit « qu'il y a chez lui une vraie propension à comprendre l'humour dans toute sa complexité et de le faire sans ennuyer avec une politesse un peu désespérée où jamais la narration ne s'alourdit.»

Pour en savoir plus: laurent-benegui.

Elleon 

~~~

Résumés

  1. La paresse de Dieu (Éd. Julliard - 1998) etoile
  2. Le tournevis infiniment petit (Éd. Julliard - 2008)
  3. Mon pire ennemi est sous mon chapeau (Éd. Julliard - 2012)
  4. SMS (Éd. Julliard - 2009)

~

Autres titres

  • Au Petit Marguery
  • Caramelle
  • J'ai sauvé la vie d'une star d'Hollywood
  • Je ne veux pas être là
  • Le jour où j'ai voté pour Chirac 
  • Le roman des Quarks
  • Naissance d'un père

Bonne lecture