de Arthur Hailey & John Castle

714Un vol de nuit, un accident imprévisible et la panique est à son comble...

Mais qui l'aurait cru, au moment où George Spencer réussit à réserver la dernière place libre sur un vol « charter » à l'aéroport de Winnipeg, au Canada ? Rien ne permettait de distinguer ce vol particulier des centaines, des milliers d'autres qui ont lieu chaque jour et chaque nuit partout dans le monde; un équipage efficace et bien rodé, pilote, copilote, hôtesse de l'air; un appareil comme on en a vu sur toutes les pistes; une cinquantaine de passagers, des gens ordinaires, des gens comme nous...

L'avion s'est posé à Toronto avec un certain retard dû à des brouillards locaux, mais rien là qui puisse nous inquiéter. Ce n'est qu'après l'envol pour Vancouver que le drame survient - un drame, il faut le dire, qui aurait pu arriver sur n'importe quel vol, n'importe où, n'importe quand, à n'importe quel groupe de passagers.

Dès cet instant, nous sommes tous concernés, lecteurs comme passagers, tous entraînés dans un suspense inexorable, où notre destin commun devient aussi terrifiant qu'inéluctable... jusqu'au moment où, à cinq heures du matin, sur l'aérodrome lointain de Vancouver, le message est capté: « 714 appelle Vancouver... 714 appelle Vancouver... »

Éditions J'AI LU

-

Édition originale: Éd. Julliard (1959)