30 novembre 2010

Trois petites mortes

de Jean-Paul Nozière

3_petites_filles_mortesPour une fois que Slimane Rahali a de la chance... Il sait où aller. Sa mère lui a confié une mission précise: retrouver la tombe de son arrière grand-père inconnu "mort pour la France " pendant la Grande Guerre.

Et Slimane, qui tombe des nues, se retrouve en route vers l'Ossuaire de Douaumont en compagnie de Bogart le chien, quand un mauvais coup de frein envoie son camion percuter un mur couvert de tags injurieux. Il n'en faut pas plus pour éveiller l'instinct fouineur de Slimane.

Qui a tué trois petites filles de la région ?  Les murs et la rumeur désignent la coupable. Trop facile, surtout quand une jolie femme est l'objet de la vindicte populaire.

Éditions POINTS

Posté par elleon à 04:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


L'axe du Mal

de Jean-Paul Nozière

l_axe_du_mal" Le Seigneur arme le bras de la vengeance. Son bras à lui, Doujésu, comme il a armé le bras de George Walker Bush en plaçant le président des Etats-Unis aux commandes du Boeing 767, en lui ordonnant de détruire le World Trade Center, ce temple répugnant où les hommes piétinaient les textes sacrés et adoraient le veau d'or, ce que Dieu interdit et George Bush a conduit le Boeing contre les tours et Dieu les a réduites en poussière, alléluia. La croisade commence, dit George Bush. Il faut terrasser le Mal. Détruire l'Axe du Mal. "

Au pays du bœuf charolais, Lili Boniche en fond musical et une cassette du Parrain glissée dans son magnétoscope, l'inspecteur Slimane se pose des questions. Pourquoi son harki de père a-t-il été assassiné plusieurs années après la fin de la guerre d'Algérie ?

À qui profite le crime de Raoul Taforo,trafiquant aussi notoire qu'insignifiant? Quel est l'auteur des graffitis blasphématoires qui fleurissent dans la région?

Une seule certitude: il y a quelque chose de tordu au royaume de Bourgogne.

Éditions L'ESPRIT DES PÉNINSULES

Posté par elleon à 04:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Billi Joe

de Jean-Paul Nozière

billi_joeÀ force de rêver au pays de l'Oncle Sam, Romain Lheureux en oublierait presque que la ville où il végète pue le légume bouilli et que son RMI suffit tout juste à entretenir son chenil.

Non content de se faire appeler "Billi Joe", il aide certains de ses concitoyens à trépasser à coups de machette sous l'oeil intrigué de son chat Abimelec. Les "cultos" sont en émoi, la presse locale en crise, les pit bull de Billi, eux, prennent du poids.

À part ça, il paraîtrait que l'Eternel écoute Carlos Gardel...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 04:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tangos

de Jean-Paul Nozière

tangosMilou se croyait intouchable, régentant la petite ville de Sponge à coups de pots-de-vin, dirigeant son supermarché d'une main de fer, rudoyant son serviteur Maurice si dévoué dans leur étrange relation.

Milou apprendra à ses dépens qu'une vie peut déraper, qu'il suffit d'une auto-stoppeuse pour accroître son trouble et que beaucoup l'attendent au tournant...

Éditions FLEUVE NOIR


Jean Paul Nozière dépeint avec maestria la psychose collective de toute une communauté passant du respect servile à la haine, selon le bon vieux principe que l'on brûle souvent ce que l'on a adoré.


Posté par elleon à 04:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un regrettable accident

de Jean-Paul Nozière

un_regrettable_accidentLa pluie, la boue, la neige, la campagne en hiver, sale temps pour un privé qui se promène dans son van et qui enquête sur la disparition d'une jeune fille, adepte comme lui du VTT.

Slimane Rahali, fils de harki, a du temps à perdre auprès de ces chasseurs qu'il rencontre à La Biche blanche, propriété de Létrier qui, de surcroît, possède tout: l'usine, les maisons et les âmes.

Les langues se délieront-elles dans cet univers étriqué que seuls les coups de fusil semblent pouvoir déchiqueter ?

Dommage pour Slimane : il déteste les armes à feu.

Éditions POINTS

Posté par elleon à 04:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Bogart et moi

de Jean-Paul Nozière

bogart_et_moiUne enquête en échange d'un moteur neuf. Slimane Rahali n'a pas le choix: son C25 Citroën de privé désargenté rend l'âme.

Et le voilà sous la fournaise provençale à chercher la vérité sur la mort d'Enrique Almeida qui ne peut être accidentelle. Qui donc parlera?

Certainement pas Bogart, son nouveau chien, pas davantage Maria Torrès, la compagne d'Enrique qui se livre à de curieuses pratiques magiques, la nuit...

Slimane attendra le temps qu'il faudra. Mais il en bavera. Il déteste les cigales, la présence de sa sœur Yasmina, celle de son amie Florence et les ragots du midi réunis. Par chance, Bogart, lui, ne parle pas.

Éditions POINTS

Posté par elleon à 04:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fatal tango

de Jean-Paul Nozière 

fatal_tangoSlimane Rahali n'a pas de chance. Bogart, son chien adoptif a de l'eczéma. Lui, cultive son mal à l'âme dans un campement de forains. Et, une nouvelle enquête commence.

Qui a tué Emile, l'accordéoniste ? Dans un coin reculé du Jura, il découvre la bien curieuse famille Zonca : la mère, dans son fauteuil roulant, pas plus infirme qu'un coureur de marathon, Fleur, la fille aussi prompte à se dévêtir qu'à tirer à la carabine, et les trois frères, sortis tout droit d'un cauchemar.

Slimane s'en sortira. Mais, sans l'aide de Lili Boniche et de sa musique guimauve, ses recherches étaient bien mal parties.

Éditions POINTS

Posté par elleon à 04:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ma chère Béa

de Jean-Paul Nozière 

ma_chere_bea" Saloperie de matériel japonais de merde ! Le pied vidéo télescopique tête fluide trois mouvements niveau à bulles et tout le bazar se prend dans la rampe. Et toute la bouffe à trimballer en plus du reste : cassettes vierges, le coca en litres et le chiotte chimique si je ne veux pas pisser dans le grenier.

Et si elle vient pas ? Et si elle vient pas, hein ? "

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 04:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Je vais tuer mon papa

de Jean-Paul Nozière 

je_vais_tuer_mon_papaÀ Sponge, petite agglomération proche de Dijon, Charles Adam, dit Chad, et Pénélope Bovari forment un couple atypique qui ne passe pas inaperçu. il est saxophoniste, elle enseigne les lettres au collège de la ville.

Un jour, Chad reçoit une lettre anonyme, envoyée par "celle dont on ne doit pas prononcer le nom". La mystérieuse correspondante y annonce qu'elle va tuer son papa car c'est "un homme mauvais".

Après quelques hésitations, Pénélope et son compagnon décident de suivre ce panneau indicateur planté par le hasard, et les deux enquêteurs improvisés remontent la piste du corbeau.

Un corbeau qui va se révéler romancier, et dont les écrits sont passablement inquiétants...

Éditions RIVAGES

Posté par elleon à 04:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le silence des morts

de Jean-Paul Nozière 

le_silence_des_mortsChristian Milius est surnommé Slo à cause de son dilettantisme et de son goût pour la danse. Il mène une existence solitaire seulement ponctuée par des virées dans la boîte à tango de son copain Henri et par des visites à sa sœur Maud, internée dans un hôpital psychiatrique.

Capitaine de police à la retraite, il ne se remet pas d'avoir bâclé sa dernière affaire : un arabe, ex-flic, retrouvé mort en pleine campagne dans des circonstances étranges. Slo avait hâtivement conclu au suicide, malgré les dénégations de la sœur du mort.

Pour apaiser ses remords, il reprend l'enquête a zéro, hors de toute légalité. Flanqué du jeune Ghislain, néophyte passionné, Milius suit une piste jalonnée de morts suspectes, qui le conduira au château de celui qu'on surnomme dans la région "l'ambassadeur".

L'ancien flic ne soupçonne pas qu'il va aller jusqu'au bout de l'abjection.

Éditions RIVAGES

etoileGrand Prix du roman noir du festival de Cognac (2007)

Posté par elleon à 04:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]