24 juillet 2011

L'appel de l'ange

de Guillaume Musso

l'appel de l'angeNew York. Aéroport Kennedy. Dans la salle d’embar­que­ment bondée, un homme et une femme se téles­co­pent. Dispute ano­dine, et chacun reprend sa route.

Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais ren­contrés, ils n’auraient jamais dû se revoir. Mais en ramas­sant leurs affai­res, ils ont échangé leurs télé­pho­nes por­ta­bles. Lorsqu’ils s’aper­çoi­vent de leur méprise, ils sont sépa­rés par 10 000 kilo­mè­tres: elle est fleu­riste à Paris, il tient un res­tau­rant à San Francisco.

Cédant à la curio­sité, chacun explore le contenu du télé­phone de l’autre. Une double indis­cré­tion et une révé­la­tion: leurs vies sont liées par un secret qu’ils pen­saient enterré à jamais...

Éditions XO

~~~

Entre comé­die roman­ti­que et thril­ler de haute volée.  Une intri­gue magis­trale portée par des per­son­na­ges bou­lever­sants. Un final vir­tuose.

~~~


Posté par elleon à 05:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


23 juillet 2011

La Cité des hérétiques

de Federico Andahazi

la cite

Au cœur du XIVe siècle, dans la France médiévale, Geoffroy de Charny, chevalier corrompu, use de son intelligence maléfique pour ourdir une mystification qui lui assurera la gloire, pouvoir et fortune.

Les amours clandestines de sa fille avec un jeune moine viennent contrecarrer ses projets. Portés par une passion charnelle et spirituelle, les fiancés initient une réforme religieuse et partent fonder en Espagne une ville aussi parfaite qu'éphémère, où liberté, sexe et amour prospèrent.

Geoffroy de Charny poursuivra les amants de sa haine perverse. Échapperont-ils à sa diabolique machination ?

Éditions HÉLOÏSE D'ORMESSON

~~~

Sur les traces d'un couple flamboyant, Andahazi revisite, avec érudition et cynisme, l'un des mystères de la chrétienté : la véritable histoire du saint suaire.

~~~

Posté par elleon à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Var

de Claude Ardid

var

À la demande de son père, un des grands du Milieu parisien, Vincent Mat a pris la direction de la Méridionale de Construction à Toulon.

Dans le Var, il va découvrir les combines du foot et de l'immobilier, les confréries criminelles et les amitiés trahies. Mais celui qu'il ne s'attendait pas à croiser sur ce chemin parsemé d'argent facile et de cadavres, c'est son frère Stéphane.

Les vieux souvenirs de famille sont peut-être plus meurtriers que les parrains de la Côte.

La saga des Mat Sperone en scène trois générations de voyous: du Milieu de la Libération aux banlieues d'aujourd'hui en passant par la nouvelle pègre des années 70 et 80. Thierry Mat en est le personnage central.

Après avoir conquis Paris avec l'appui de sa belle famille, ses fils Stéphane et Vincent prennent la relève.

Éditions du TOUCAN

Posté par elleon à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les princesses vagabondes

de Frédéric Lenormand

les princesses vagabondesMesdames ont toutes passé la cinquantaine lorsque survient la Révolution française. Depuis leur petit château de Bellevue, oubliées de tous, les dernières filles de Louis XV contemplent l'agonie de la monarchie.

Il y a Sophie, qui s'enthousiasme pour les philosophes des Lumières autant que pour le marquis de Sade; Victoire, la botaniste, grande collectionneuse de bananiers sur pied; Louise, la carmélite, qu'un vœu oblige à ne s'exprimer qu'en latin, et l'autoritaire Adélaïde, l'aînée, chef de ce bruyant quatuor.

En 1791, pour échapper à l'ombre de la guillotine, Mesdames prennent la fuite à bord d'un équipage bringuebalant qui les mène toujours plus loin - Rome, Naples, Venise... De ville en ville, elles visitent cousins et amis, le roi de Naples, le cardinal de Bernis, le pape, dont elles espèrent l'hospitalité. Mais qui voudrait de ces encombrantes princesses, affolées par l'ailleurs et toujours rattrapées par le vide, fantômes d'un Ancien Régime que tout le monde veut enterrer ?

Éditions J.C LATTÈS

~~~

Tissé d'humour et de légèreté, de tragique et de dérisoire, ce roman nous entraîne dans leur cavalcade à la vitesse d'un carrosse qui s'emballe.

~~~


Posté par elleon à 06:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Un beau captif

de Frédéric Lenormand

un beau captifNicolas-Joseph Lecacheur est commissaire de police sous le Directoire. Sorte de Maigret d'une Révolution finissante, il tente de faire régner l'ordre à Châlons-sur-Marne entre sa femme, qui vient de profiter de la nouvelle loi sur le divorce et ses concitoyens, prêts à s'exalter pour tout ce qui leur fera oublier la Terreur.

Justement, Lecacheur vient d'incarcérer un jeune vagabond dont la présence met la ville en émoi. Convaincus que ce bel inconnu n'est autre que Louis XVII miraculeusement évadé du Temple, les Châlonnais reconstituent autour de lui une cour fantasque et insolente.

Seul contre tous, Lecacheur s'acharne à mener l'enquête. Il recueille les témoignages, déjoue les pièges qu'une main invisible s'ingénie à semer sur sa route et démêle peu à peu un écheveau où se confondent secrets de famille et vertigineux secrets d'Etat.

Éditions FAYARD

~~~

Avec ce nouveau personnage d'enquêteur, Frédéric Lenormand nous entraîne à la découverte d'une des époques les plus mouvementées et les plus mystérieuses de l'Histoire de France.

~~~


Posté par elleon à 05:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


La pension Belhomme

de Frédéric Lenormand

la pensionEvoquée dans la plupart des ouvrages sur la Révolution française, la pension Belhomme n'avait jamais fait l'objet d'une étude historique. C'est pourtant la plus célèbre des maisons de santé transformée en prison sous la Terreur. Dans l'ombre de la guillotine, les détenus politiques y côtoient les fous, pensionnaires habituels du lieu.

Le destin de ces cent-seize prisonniers, connus ou non, forme une « biographie collective » des plus romanesque, dans une atmosphère à mi-chemin entre Ubu et la maison du Docteur Petiot.

Éditions FAYARD

Posté par elleon à 05:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Douze tyrans minuscules

de Frédéric Lenormand

12 tyransÀ l'article « Police » de l'Almanach de l'An II (1793) - sorte de who's who de l'Ancien Régime -, figure la liste des douze administrateurs chargés d'assurer la sécurité des Parisiens.

Rien ne prédispose ces hommes à encadrer la capitale: l'un est chocolatier, un autre, architecte. On trouve même, parmi eux, un poète et un fabricant de cosmétiques... Ils ont été choisis pour leurs seules convictions politiques !

En suivant l'itinéraire de ces individus qui firent la Terreur, on redécouvre vues des coulisses: la Prise de la Bastille, l'invasion des Tuileries, mais aussi les dernières heures de Louis XVI au Temple ou la persécution des Girondins. Plus on avance dans les ténèbres, plus ils tiennent un rôle actif, visible, engagé. En août 1793, les douze tyrans minuscules sont à pied d'oeuvre, la partie peut commencer !

Mais le destin de ces policiers est déjà scellé. Ils vont être tour à tour soupçonnés, accusés ou convaincus de corruption. Leur drame aura été d'avoir eu plus de responsabilités que de pouvoir, et plus de pouvoir que de jugeote.

Éditions FAYARD

~~~

Autant l'action des grands révolutionnaires est connue dans les moindres détails, jusqu'à faire partie de la mythologie républicaine; autant le rôle des petits est resté dans l'ombre. L'instauration de la République dans la liberté, l'égalité et la fraternité, c'est Paris asservi, abruti, saigné à blanc par douze policiers dont FrédéricLenormand restitue avec minutie les actes et le sinistre zèle.

De l'apprentissage à l'apogée des monstres, cet ouvrage historique et critique se veut bien plus qu'une simple biographie collective ; c'est une traversée des années révolutionnaires considérées sous l'angle des petits artisans de l'oppression.

~~~


Posté par elleon à 05:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juillet 2011

La vacance du petit Nicolas

de Pierre Cherruau & Renaud Dely

la vacance du petit« Quelqu’un veut du mal au Président. On compte sur vous pour éviter le pire ».

Le Poulpe croit d’abord à une mauvaise blague. Des ennemis du chef de l’État, ce n’est certes pas ça qui manque. Il y en aurait même des millions selon certains sondeurs…

Mais pourquoi s’adresser à lui, libertaire dans l’âme, pour éviter que malheur n’arrive ?

Et comment dire non dès lors que Chéryl est impliquée ?

Alors Gabriel va être obligé de plonger dans les eaux douteuses de la politique française. Bientôt les courants et les sous-courants n’auront plus aucun secret pour lui. Des Villepinistes aux Ségolénistes en passant par les Lepénistes, les fous de Dieu et les défenseurs des Droits de l’homme, rien ne lui sera épargné, pas même les nationalistes du pays basque, les barbouzes ou les Mormons de l’Utah.

Et notre Poulpe aura bien du mal à trouver qui veut le plus la peau du Président...

Éditions BALEINE

Posté par elleon à 06:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Un si brave homme

de Dominique Arly

un si brave homme

Un si brave homme, ce Georges Grambert, entrepreneur de maçonnerie à Bourgantin. Très arrangeant, le geste large. Une vie familiale exemplaire. Pas un de ces individus pervers qui volent et qui violent, allant même jusqu'à l'inceste...

Qui l'a tué ? Lui qui n'avait que des amis.

Que disait ce journaliste ? "Il y a des gens, de réputation irréprochable, qui se cachent bien pour en faire de toutes les couleurs. Et ça va jusqu'à ce que ça casse".

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Celle qui expia

de Dominique Arly

celle qui expia

La secte avait une vestale: Lisa aux yeux de braise. Lisa a été assassinée et l'on constate qu'elle était enceinte. La secte a-t-elle châtié sa vierge folle ?

Les gendarmes mènent l'enquête, et surtout Jean-Pierre Martin. Il s'intéresse beaucoup à la soeur de Lisa, l'émouvante et énigmatique Diana. Pour la faire parler, il tentera de la séduire. Grâce à elle, il croira avoir élucidé le mystère. Une histoire écoeurante et, ô ! combien, scandaleuse.

 Plus exécrable encore puisque Jean-Pierre Martin ne savait pas tout...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 04:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :