31 août 2011

Bignon et les ténèbres

de Francis Didelot

bignon et les tenebresPassionnante histoire! Le sympathique Bignon connaît ici l'angoisse du crime, non pas commis, mais qui va se commettre.

Un homme singulier lui a crié au secours, lui a juré qu'il se trouvait sous le coup d'une menace capitale: où ? quand ? comment ? il l'ignore.

Ainsi Bignon se laisse entraîner dans une aventure étrange où rien ne présente un visage normal : les êtres et les lieux, Mornant, le peintre maudit, sa femme Sylvie blessée à jamais, Delphine la rebelle, et leur cercle d'amis, tous portent la marque de l'étrange, comme si les avait frôlés l'Ange du Bizarre cher à Edgar Poe.

Par surcroît, pour ce qui n'est pas une enquête mais plutôt un défi à l'inconnu, Bignon n'est pas seul: Arielle l'accompagne, cette Arielle qui, par sa beauté, par son amour, le rend plus humain, plus proche de nous. Ils seront ensemble à l'instant de découvrir la Maison des Ténèbres: ils seront côte à côte pour tenter d'en pénétrer le secret; hélas, Arielle n'aura personne pour la défendre à la minute où la mort à son tour la menacera.

En contraste, Menton offre son ciel limpide, tisse un décor de fleurs et de parfums à cette aventure de nuit et de crime qui s'achèvera dans le vent et la révolte. Passionnant, oui !

Éditions FAYARD

Posté par elleon à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Mandat d'arrêt

de Francis Didelot

mandat d'arretLe Paris calme de l'été, soudain saisi par l'épouvante. Toutes les nuits, un tueur s'attaque aux passantes: des victimes sans lien apparent entre elles, sinon qu'elles sont toutes blondes.

Chaque fois, l'inconnu échappera aux pièges que lui tend le commissaire Bignon. Jusqu'au jour où le policier aura en poche, un mandat d'arrêt en blanc...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Édition originale: Fayard (1961)

Posté par elleon à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Faux témoignage

de Francis Didelot

faux temoignageAcquitté! Le truand Lupovitch est acquitté ! Que l'on obtienne de nouvelles preuves, impossible de le poursuivre à l'avenir: Article 368 !

Eh bien, non ! cela ne sera pas dit ! Le commissaire Bignon veut sa revanche.

Comment ? Par quelles voies ? Il n'en sait rien. Mais il engage le combat. Un combat perdu d'avance !!!

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Édition originale: Fayard (1957)

Posté par elleon à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Six heures d'angoisse

de Francis Didelot

6h d'angoisse- C'est pour cela que tu me réveilles, à près de trois heures du matin ?

- Une histoire extravagante, patron. J'ai pas bien compris. Aussi j'ai préféré...

- Raconte...

Cela tenait en peu de mots: quelques instants auparavant, le contrôle d'Orly avait été alerté par un appel téléphonique; un inconnu l'avertissait: le Super Constellation du vol 725 n'arrivera jamais à destination. Il est condamné !...

Le 725 ! L'Avion de Marie-Noëlle !

- Mais pourquoi, bon sang ?

- On ne sait pas davantage, patron, "condamné", il a dit, le gars !

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Édition originale: Fayard (1955)

Posté par elleon à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

S.O.S. Bignon !

de Francis Didelot

sosVous dirigez depuis peu une agence de police privée. Vous recevez la visite d'un client. Il vous appelle d'un nom qui n'est pas le vôtre. Et il s'effondre. Mort ! Dans votre propre bureau !

Que faire sinon appeler au secours l'homme en qui vous avez toute confiance: S.O.S. BIGNON! Celui-ci accourt en effet et accepte de vous accompagner sur la côte normande.

Éditions  FAYARD

Posté par elleon à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le septième juré

de Francis Didelot

le 7e jureTout, il avait tout organisé, fignolé afin d'échapper à l'abîme: il ne pouvait pas être le juge de Sautral.

II était le seul qui, sans discussion possible, ne devait pas siéger sur cette estrade...II ne pouvait pas, il ne devait pas juger: n'était-ce pas lui qui avait tué !

Lui, Grégoire Duval, l'assassin !

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Édition originale: Fayard (1958)

Posté par elleon à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les ombres du parking

de Francis Didelot

les ombres du parkingIl est plus de 2 heures du matin et il pleut sur Paris. Au 4e sous-sol du parking, la Mercédès s'est rangée dans son box. Le conducteur exhale un soupir d'aise... Mais, près de lui, le passager a saisi un automatique dans la boîte à gants. Un coup sur la nuque. Une détonation. Le crime!

Une enquête serrée permettra au commissaire Renard de faire connaissance, pas à pas avec sa victime. En dépit de la veuve qui, elle, ne poursuit qu'un but: la vengeance.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La loi du talion

de Francis Didelot

la loi du talion"La voyante n'a pas vu venir la mort", titrait "France-Soir". Dame Bérénice avait été étranglée.

Ex-charcutière à Barbès, elle exerçait dans un appartement tendu de noir, artistiquement éclairé dans le style train-fantôme. Et sa clientèle était importante.

Son "frère" Raoul habitait avec elle. Jolie gueule, condamné à plusieurs reprises pour escroquerie et proxénétisme, il vivait des générosités de la dame. Pourquoi aurait-il supprimé sa vache à lait ?

Pourtant, les dispositions testamentaires de la voyante le mettent dans une situation fâcheuse : elle avait fait de lui son légataire universel. Très ennuyeux. Il va falloir qu'il s'explique.

Peut-être sait-il pourquoi on a déniché dans le décolleté de la victime un papier sur lequel était écrit: " Remember"?

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Minuit, quai de Grenelle

de Francis Didelot

minuitNicolas Chéïdros, l'une des plus grosses fortunes du monde, une flotte de pétroliers, un trust hôtelier, une chaîne de self-services, des usines sur les cinq continents - Nicolas Cheïdros a disparu.

Sans prévenir, il a quitté l'appartement blindé comme un coffre-fort du palace parisien d'où il mène, sans jamais se montrer, les destinées de son fabuleux empire. Pour quelle destination et pour quel destin ? Pour fuir quels mystérieux ennemis ? Nul ne sait.

Le Commissaire Renard, lui, cherchera à savoir. Dans une enquête fertile en coups de théâtre, auprès du personnel de l'ambassade américaine, de clochards des bords de Seine, de drogués, et de toutes les femmes que le magnat a connues, ici, là ou ailleurs...

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Posté par elleon à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La minorité de faveur

de Francis Didelot

la minoriteElles étaient cinq soeurs. J’ai épousé la plus jeune. Mais, était-ce bien celle que je voulais ?

Était-ce bien celle qui m’aimait ?

Il m’est difficile de parler d’elle puisqu’elle est morte, assassinée.

Éditions DENOËL

Posté par elleon à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]