31 octobre 2011

Un jour de colère

de Arturo Pérez-Reverte

un jour de colereLe 2 mai 1808, le soulèvement populaire de Madrid contre les troupes napoléoniennes marque le début d'une guerre qui va durer six ans.
 
Ce récit n'est ni une fiction ni un essai mais la relation minutieuse, heure par heure, des événements vécus par tous les protagonistes de cette journée historique. Soldats, artisans des quartiers de La Paloma, de Lavapiés, du Rastro, hommes, femmes et enfants armés d'escopettes, de ciseaux, de couteaux de cuisine, de haches, de houes, de burins, s'insurgent contre l'occupant et affrontent sauvagement la plus puissante armée du monde.
 
Leurs noms sont ceux qu'a retenus l'Histoire, leur rôle et leurs actions tels qu'ils figurent dans les rapports militaires, les mémoires et les archives.
 
Éditions du SEUIL

 Pour ce livre, dont le véritable personnage est le peuple de Madrid, Arturo Pérez-Reverte a mené un travail de recherche remarquable, n'autorisant son imagination qu'à cimenter entre elles ces centaines d'histoires individuelles et véridiques afin de redonner vie aux héros anonymes et obscurs des gravures et dessins de l'époque, victimes d'une tragédie inscrite à jamais dans l'histoire de l'Espagne.

Posté par elleon à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le tableau du maître flamand

de Arturo Pérez-Reverte

le tableauUne jeune restauratrice se voit confier un jour une toile peinte il y a cinq siècles, représentant un seigneur et un chevalier jouant une partie d'échecs avec, dans le fond de la salle, une femme assise les observant. Trois personnages dont l'Histoire a gardé la trace.
 
Simple détail curieux : le peintre a peint le tableau deux ans après la mort du chevalier et laissé sur la toile l'inscription suivante : "Qui a pris le cavalier ?" traduisible également par : "Qui a tué le chevalier ?". Autrement dit le tableau et plus précisément la partie d'échecs qui s'y joue donnent-ils la clé d'une énigme ?
 
Tout ceci ne relèverait que du passé et ne mettrait en jeu que les puissants intérêts des marchands de tableaux, si lentement ne se dessinait sur l'échiquier une autre tragédie, superposée à celle du tableau du maître flamand... Comme si depuis cinq siècles la partie n'avait cessé de se jouer.
 
Éditions J.C LATTÈS
 
etoile Grand Prix de Littérature policière/Roman étranger (1993)

 Bien entendu, l'histoire policière, en dépit de son formidable suspense, n'est ici que prétexte. Prétexte à une explication du monde à laquelle participent aussi bien la peinture, la musique, la littérature et l'Histoire, que la logique mathématique. D'un talent exceptionnel  Le tableau du maître flamand se situe dans la tradition des grands romans de culture humaniste.

Posté par elleon à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le maître d'escrime

de Arturo Pérez-Reverte

le maitre d'espagneDans une Espagne secouée par de graves troubles politiques, un maître d'escrime assiste à la lente disparition de son art et des valeurs auxquelles il a été fidèle toute sa vie.

En 1868, à Madrid, les mots honneur et honnêteté agonisent en même temps que le vieux monde, et le maître, réfugié en lui-même, s'applique à mettre au point une botte secrète, imparable, son Graal.

Lorsque dans sa salle d'armes apparaît la belle et énigmatique Adela de Otero, sa vie bascule. Son amour, qu'il n'ose exprimer, l'entraîne malgré lui dans une aventure où les trahisons succèdent aux manoeuvres politiques et aux crimes, et qui se déroule selon les règles d'un duel : assaut, fausse attaque, dégagement forcé, jusqu'au combat à pointe nue, mortel.

Éditions du SEUIL


Arturo Pérez-Reverte, révélé en France par Le Tableau du maître flamand, nous livre ici un suspense haletant, où l'intrigue policière tracée au fleuret laisse apparaître la vision d'un monde qui a perdu ses repères et vacille.


Posté par elleon à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le peintre des batailles

de Arturo Pérez-Reverte

le peintre des bataillesDans une ancienne tour sur les bords de la Méditerranée, où il vit retiré du monde, Faulques, un ancien photographe de guerre, compose une grande fresque circulaire et tente de restituer ce que ni son œil ni son appareil n'ont jamais pu saisir : le paysage intemporel d'une bataille.

Au bout de ses pinceaux l'accompagne l'ombre d'une femme morte dix ans auparavant. Jusqu'au jour où surgit Ivo Markovic, un Croate qui a survécu à la guerre en Bosnie et dont la photo prise par Faulques a fait le tour du monde. Markovic est venu exiger le paiement d'une dette mortelle.

Entre ces deux personnages, l'un témoin, l'autre victime de l'horreur humaine, se noue alors un drame qui pose la question essentielle de la responsabilité. Quelle part ont-ils prise à l'engrenage infernal du désordre du monde ? Ne sont-ils que les jouets d'un chaos obéissant non pas au caprice des dieux, mais à une implacable géométrie à laquelle il serait vain de vouloir se soustraire et que la science et l'art peuvent, peut-être, permettre de comprendre ?

Jusqu'à quel point l'amour et la lucidité peuvent-ils aider à assumer le fait que nul n'est innocent ?

Éditions du SEUIL


Arturo Pérez-Reverte nous livre ici son roman le plus intense et le plus dérangeant, et sans doute la clé de toute son œuvre.


Posté par elleon à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le hussard

de Arturo Pérez-Reverte

le hussardAndalousie, 1808. Les troupes napoléoniennes entrées en Espagne viennent de subir un cuisant revers à Bailén. Joseph Bonaparte n'est pas encore sur le trône et la résistance des Espagnols à l'armée française s'organise.

Frédéric Glüntz, un jeune Alsacien, et son ami Michel de Bourmont, tous deux officiers du 4e régiment de hussards, rêvent de gloire et d'héroïsme. Ils sont là pour vaincre l'ennemi, certes, mais aussi pour propager au nom de l'Empereur les idées nouvelles issues de la Révolution française.

Persuadés d'apporter le progrès à un pays arriéré, vivant sous le joug de la monarchie et de l'Eglise, ils ne peuvent comprendre qu'en face d'eux se dressent une armée décidée à défendre son indépendance jusqu'au dernier soldat et un peuple prêt à mourir pour sa terre.

Alors, dans le feu de la bataille tant désirée, l'ivresse du sang et de la mort aura vite raison des idéaux des deux jeunes gens, et des honneurs tant attendus ne restera qu'un atroce voyage au bout de la nuit.

Éditions du SEUIL

Édition originale (1983)

Posté par elleon à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Le cimetière des bateaux sans nom

de Arturo Pérez-Reverte

le cimetierreUn marin exilé de la mer follement épris d'une femme dangereuse et belle. Un brigantin englouti depuis plus de deux siècles dans la pénombre verte de la Méditerranée. Une ancienne carte nautique qui n'en finit pas de révéler ses énigmes. Un secret dont les bribes sont éparpillées dans les liasses jaunies des bibliothèques et des musées qui excite la convoitise de chasseurs d'épaves sans scrupules. Et une fabuleuse histoire d'amour, et d'aventure dont l'inoubliable héroïne est la mer.

De Melville à Stevenson, de Conrad à Patrick O'Brian, c'est toute la grande littérature de la mer qui revit dans les pages de ce fascinant et merveilleux roman, comme un hymne à l'or magique des rêves et une métaphore de la part d'ombre tapie en chacun de nous.

Éditions du SEUIL

Posté par elleon à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La reine du Sud

de Arturo Pérez-Reverte

la reine du sudNom: Mendoza
Prénom: Teresa
Nationalité : mexicaine.
Née à Culiacan, État du Sinaloa, Mexique.
Fille de père espagnol et de mère mexicaine.
 
Veuve de Raimundo Davila Parra, pilote d'avion à la solde du cartel de Juarez, mort assassiné. S'installe à Melilla, Espagne.Soupçonnée de trafic de tabac et de stupéfiants entre Melilla et Gibraltar en association avec Santiago Lopez Fisterra. Arrêtée et condamnée à plusieurs mois de prison. Liée à Patricia O'Farrell, délinquante notoire. Détient des actions dans "Transer Naga", société de transports maritimes, et dans de nombreuses sociétés écrans supposées blanchir de l'argent.
 
Probablement à la tête de la plus grosse entreprise de transport de cocaïne et de haschisch en Méditerranée pour le compte du cartel de Medellin, des mafias russes et italiennes.Femme d'affaires redoutable et dangereuse, multimillionnaire, mène une vie discrète, aime le rêve et la solitude en mer à bord de son yacht.
Aucune preuve n'a pu être retenue contre elle.
 Éditions du SEUIL

Posté par elleon à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La peau du tambour

de Arturo Pérez-Reverte

la peau du tambourUn pirate dans le système informatique du Vatican. Une église qui tue pour se défendre. Une belle aristocrate andalouse. Trois malfrats chargés d'espionner un agent secret en col romain. Un banquier épris de spéculation immobilière et un mystérieux corsaire espagnol disparu en 1898 au large des côtes cubaines.
 
Tels sont les personnages de ce roman d'amour et d'aventure qui a pour décor la somptueuse Séville et son histoire millénaire.L'héroïne en est Notre-Dame-des-Larmes, une petite église qui suscite passions et convoitises et pour laquelle une poignée de fidèles est prête à aller jusqu'au meurtre.
 
C'est du moins ce que croit Lorenzo Quart, chargé par le Vatican d'enquêter sur les crimes commis dans son enceinte. Il découvrira bientôt que la clé de l'énigme est enfouie sous les vieilles pierres de la ville, dans l'âme de chacun de ses habitants comme dans celle de chaque lecteur disposé à la suivre dans sa quête de la vérité.
 
Éditions du SEUIL

Après Le Tableau du Maître flamand, Club Dumas et Le Maître d'escrime, l'imagination flamboyante d'Arturo Pérez-Reverte, son habileté à tisser des énigmes où l'histoire croise le mystère et le crime nous offrent un fascinant voyage en défense d'une cause que nul ne veut croire perdue.

Posté par elleon à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cadix, ou la diagonale du fou

de Arturo Pérez-Reverte

cadixCadix 1811.

Joseph Bonaparte est sur le trône d’Espagne et le pays lutte contre l’occupation des armées napoléoniennes. Mais dans la ville la plus libérale d'Europe, les batailles sont d’une autre nature.

Des jeunes filles y sont brutalement assassinées à coups de fouet, à l’endroit exact où tombent les bombes françaises.

Ces meurtres tracent sur la ville une carte sinistre, un échiquier sur lequel la main d’un joueur invisible semble déplacer ses pions selon les lignes de tir, la direction des vents, ou de savants calculs de probabilités, scellant le destin des personnages: un policier brutal et corrompu, l’héritière d’une importante compagnie de commerce maritime, un corsaire prêt à risquer sa vie par amour, un taxidermiste misanthrope et un excentrique artilleur français.

Éditions du SEUIL


Cadix, ou la diagonale du fou, narre la fin d’une époque dans une ville énigmatique et ténébreuse sous l’apparente blancheur de ses murs et de sa lumière océane.


Posté par elleon à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Club Dumas ou La Neuvième porte

de Arturo Pérez-Reverte

club dumasLucas Corso, mercenaire de la bibliophilie et chasseur de livres, reçoit la double mission d'authentifier un chapitre manuscrit des "Trois Mousquetaires" et de déchiffrer l'énigme d'un étrange livre, "Les neuf portes du royaume des ombres", brûlé en 1666, et qui selon la légende permet de convoquer le diable.

L'enquête de Corso le promènera de Tolède à Cintra, au Portugal, et de là aux bouquinistes du Quartier latin.

Défilent d'insolites personnages, y compris une mystérieuse jeune femme qui suit Corso pas à pas, ainsi qu'un couple inquiétant qui semble sorti tout droit des "Trois Mousquetaires", tandis que dans un endroit secret l'ombre du cardinal Richelieu tire à travers le temps les fils d'une intrigue à mi-chemin entre la réalité et la fiction.

Lire n'est jamais une occupation innocente. Un livre peut se transformer en un piège mortel, telle est la conclusion de cette histoire fascinante.

Éditions J.C LATTÈS


Depuis Le tableau du maître flamand, Arturo Pérez-Reverte élabore une oeuvre très originale où se mêlent l'érudition et le suspense. Roman Polanski s'est inspiré du Club Dumas pour réaliser La Neuvième Porte avec Johnny Depp et Emmanuelle Seigner dans les rôles principaux.

~~~

Un roman délectable qui se situe entre Le Nom de la Rose, les jeux de rôles et Agatha Christie.  "L'Express"


Posté par elleon à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]