de Cornil Marcus

vika devient supertitieuse Un coucou lança ses deux notes mélancoliques. Vika tressaillit. N'était-ce pas un signal ?

« Il était à ma droite quand il chantait. À droite, c'est la route, la campagne. Le Midi. Non, c'est absurde ! »

Mais le dicton, elle le connaissait depuis son enfance : Le coucou du Midi est le coucou de la mort. Elle se retourna, alarmée. Ce bruit ? Elle ne bougea plus. Au loin, un ronflement de moteur, qui allait croissant. C'était Norman. Le désir lui vint de courir vers la route. Ce bois soudain, lui faisait peur

Elle obliqua à droite. Le coeur lui battait vite et fort. « J'aurais dû garder l'automatique pour moi,» se reprocha-t-elle. Elle chercha, dans sa bourse, le pistolet à air comprimé. Elle n'eut pas le temps de s'en saisir. Avec un rugissement contenu, Blix se ruait sur elle, le poing levé.

Éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES